Auteur Sujet: Tristesse et chagrin devant les guirlandes de Noel....  (Lu 5857 fois)

Andirano

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 604
Re : Tristesse et chagrin devant les guirlandes de Noel....
« Réponse #30 le: 25 Décembre 2012 à 17:48:46 »
Martine, je me connecte en vitesse de mon téléphone, mais hé ne voulais pas laisser ton message sa réponse. Je pense bien fort a toi en cette journée où il est si difficile d'être heureux. Quelle épreuve de plus pour ta fille. Je ne doute pas de ton soutien envers elle.
Mes pensées sont avec vous, autour de votre petit Nathan d'amour.
Maman de Raphaël (2009), Noé (né et décédé le 14 octobre 2011) et Victor (2013)

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6418
Re : Tristesse et chagrin devant les guirlandes de Noel....
« Réponse #31 le: 25 Décembre 2012 à 18:09:24 »
Que c'est dur cette réalité que vit ta fille. Elle s'ajoute à la souffrance de vivre sans Nathan.
Ton coeur, comme celui de ta fille, est bien déchiré, ça fait beaucoup.

Je t'embrasse chère Martine et je n'oublie pas Nathan qui a eu sa place au coeur de votre famille.
Marie
Marie.J bénévole

delphine

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 265
Re : Tristesse et chagrin devant les guirlandes de Noel....
« Réponse #32 le: 25 Décembre 2012 à 21:38:19 »
chère Martine

que c'est dur quand à l'épreuve douloureuse de la mort de son bébé , s'ajoute d'autres épreuves...que ton coeur de maman et de grand mère est éprouvé, j'imagine comme tu dois te sentir triste de voir ta fille souffrir...

c'est vrai que c'est difficile de voir ses enfants souffrir, on se sent par moment impuissant à pouvoir les soulager...Mais tu es une super maman et une super grand mère ...

je suis de tout coeur avec toi

Delphine
 

Delphine maman de Camille ( 2000)  Cyprien  (2003) Noëmie (2005), Marie, Théophile et Amicie qui veillent sur nous tous

Bénédicte

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5143
Re : Tristesse et chagrin devant les guirlandes de Noel....
« Réponse #33 le: 26 Décembre 2012 à 09:55:14 »
Chère  Martine,

Ta fille doit affronter beaucoup d'épreuves en même temps! Cette nouvelle peine s'ajoute à la perte de Nathan. et toi , tu portes aussi tout cela en tant que mère et grand mêre. Mes mots me semblent bien faibles au regard de ton chagrin et de ce vide laissé par Nathan mais je tiens néanmoins à t'assurer de mes pensées pour toi et ta fille.
Bises chaleureuses,
Bénédicte
Maman de Mathilde, Alice, Eloïse, Bertille née le 12 avril  et décédée le 10 juillet 2004 (trisomie 18) et de Inès.

flaju

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 270
Re : Tristesse et chagrin devant les guirlandes de Noel....
« Réponse #34 le: 02 Janvier 2013 à 09:30:27 »
Ici, la fin d'année et le début de la nouvelle est aussi une période un peu difficile, avec les cartes de voeux que l'on reçoit.
Depuis l'an passé, je n'arrive pas à en envoyer... j'aurais l'impression de mentir si je ne montre que des visages rayonnants, et j'ai bien trop peur de l'indifférence pour partager un tant soit peu notre souffrance (le peu d'amis ou de proches qui savent se sont faits bien plus rares en 2012  :'().
Cette année, cela pourrait être plus simple, mais je n'y arrive pas quand même. Pas envie de partager la joie d'attendre ce petit 5ème, que cela efface aux yeux des autres les épreuves que nous avons traversées et surtout nos 2 petits trésors. Pas envie de donner des nouvelles, trop peur qu'elles ne soient pas reçues et que du coup, j'en souffre.
Hier soir, nous avons reçu les voeux du parrain de notre fils, qui annonce une naissance pour début mars (bon, on se doutait bien qu'ils nous couvaient qqch  ;D) mais ça m'a fait un gros gros choc.
Leur premier enfant devait naître 3 semaines après Raphaël... il est né, finalement, une semaine après que j'ai accouché d'Emmanuel-Marie.  :'(
Difficile de recevoir cette annonce, surtout quand je pressens que si elle est faite tardivement c'est parce qu'ils ne savent pas comment se comporter avec nous.  :'( Je ne leur en veux pas, et en même SI bien sûr, je leur en veux.
Et je m'en veux de laisser la distance s'installer avec eux (d'autant qu'ils sont loin géographiquement) à cause de ma souffrance. Très peu d'anciens amis savent que nous avons perdu Emmanuel-Marie et que nous attendons un petit bout pour février. Le fait d'avoir déménagé à l'autre bout de la France juste avant la mort de Raphaël n'a pas aidé à garder le lien au milieu des épreuves.

Vous arrivez, vous, à envoyer des voeux "normalement" ? à garder le lien avec des amis à qui votre souffrance fait peur ? Est-ce que le temps ne fait pas trop de dégats ? est-ce qu'on retrouve ces amitiés quand on commence à aller mieux ? (mais, je ne vais pas mal, j'ai par contre bcp de mal à faire semblant, à accepter qu'on puisse continuer une relation sans prendre compte ce qui nous arrive).

Je me dis que je vais avoir aussi beaucoup de mal à annoncer la naissance  ??? ???

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6418
Re : Tristesse et chagrin devant les guirlandes de Noel....
« Réponse #35 le: 02 Janvier 2013 à 11:25:59 »
Bonjour Mathilde,

Que c'est difficile de partager tes sentiments avec tes amis. Certains s'éloignent, d'autres semblent indifférents.
Toutes les mamans en ont témoigné et en souffrent, et sont épuisées d'être parfois obligées de se justifier.

Oui pour des personnes, il est difficile d'annoncer une bonne nouvelle quand on sait que l'autre vient de perdre son bébé. Elles ont peur d'ouvrir la plaie encore plus profondemment. Elles se disent qu'elles vont attendre un peu en pensant que ce n'est pas le moment, que plus tard elle ira mieux et pourra alors accueillir la nouvelle. Mais je vois que c'est une erreur et que cela te fait beaucoup de peine.

Je découvre à travers vos témoignages que vous ne voulez pas être mise à l'écart, que vous avez besoin de connaître les nouvelles de votre entourage.

Tu as envie et à la fois par envie ! Envie d'être entendue et pas envie de donner des nouvelles de peur qu'elles ne soient pas reçues et donc d'être déçue.
Des amis nous envoient leurs voeux chaque année, en partageant les joies et les peines de l'année écoulée d'une manière très simple et sincère.
Une belle façon, entre autre, de partager leur amitié.

Peut-être est-ce une idée ! 

Je pense bien à toi. Douce caresse pour ce 5ème petit trésor et t'embrasse bien fort.
Marie
Marie.J bénévole

delphine

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 265
Re : Tristesse et chagrin devant les guirlandes de Noel....
« Réponse #36 le: 02 Janvier 2013 à 13:53:35 »
Bonjour Mathilde

Les voeux et moi cela a toujours étè un problème, du coup je l'ai résolu : je m ' écouté et je fais comme je le sens..... Comme toi je ne veux pas faire semblant, donc pour certaines années je n'ai pas ou peu fait ....du coup cela a été l'occasion d'expliquer a certains proches ce que nous ressentions lors du passage à l'année d'après , cela m'a permis d'en parler et du coup d'autoriser l'autre a nous parler, nous poser des questions, le rassurer aussi que cela nous faisait du bien d'en parler....

Quant aux relations avec nos proches qui peuvent s'étioler par nos chemins de souffrance, je pense que le temps nous permet de trouver les mots et les moments pour parler en vérité de ce que  la sensation d'éloignement provoque en nous.

Je me souviens d un we difficile avec des amis, j étais agressive, pas réceptive, leur bonheur m'envahissait. Je ne supportais plus aucunes annonces de nouvelle attente de bebe ....d'abord j 'ai écouté les conseils d'amies et de mamans de spama...il faut être indulgente avec soi même et ne pas culpabiliser de ressentir ces sentiments, et puis un jour nous avons provoque une discussion , et chacun a pu exprimer sa difficulté devant notre souffrance et nous devant leur pseudo indifférence ....je crois que cela nous a même rapproche que de se parler en vérité.

Un jour j ai même ose dire que j'avais du mal a me réjouir de l'annonce de sa grossesse, et cette amie a été très délicate lorsque sa petite fille est née, et puis j ai aussi pu lui dire que j étais heureuse avec le temps . Elle m a remercie de mon honnêteté,en faite ce qui nous a aide était d'oser s'écouter , d'oser se parler , peut etre au risque de se blesser, mais on a pu aussi formuler un pardon.... 

Une autre fois je me suis agacée de la réaction de mon mari ,qui se réjouissait un peu trop a mon gout de cette naissance, on était en complet décalage , il m'a partage que c'était sincère ce qu'il ressentait, mais que c'était important aussi pour lui que je lui exprime la tristesse que je ressentais face à ces annonces d'attente, de grossesse, de promesses que je ne connaitrais plus....aujourd'hui , étonnement j'arrive à prendre de la distance et à limite me réjouir , en faite je m'autorise à m'exprimer ( a des proches) et cela m'aider à accepter, j'arrive depuis peu à prendre plaisir a faire des cadeaux de naissance

Le temps nous aide, mais n'ayons pas peur de briser la glace, meme si en apparence on peut s'éloigner on peut aussi inverser la tendance, sauf qu en écrivant cela, je me rend compte que c'est souvent a nous de dire.....en revanche sur ce chemin , on rencontre aussi des personnes qui ont un bon sens, une délicatesse incroyable ....

Bonne et douce  année  encore a vous toutes et tous

Delphine
Delphine maman de Camille ( 2000)  Cyprien  (2003) Noëmie (2005), Marie, Théophile et Amicie qui veillent sur nous tous