Auteur Sujet: En finir  (Lu 2012 fois)

Benoit et Marie-Em

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 406
En finir
« le: 18 Juillet 2012 à 12:45:27 »
Je reviens sur le sujet qu'a évoqué Diane dans son fil de discussion sur le choix du coeur et sur les propos d'Isabelle.

En finir.

En finir avec la vie est une idée qui a du traverser l'esprit d'un grand nombre d'entre nous, en finir pour rejoindre son ange partit trop tôt.
Et puis, et puis il y a ce conjoint avec qui on tente de construire quelque chose. Que deviendrait-il si on le laissait seul ? Et puis il y a la famille, les amis, et puis il y a la vie aussi. Après tout, elle est parfois belle cette vie là non? Parfois cruelle aussi.

Moi j'ai surtout eu très souvent envie de quitter Benoît. Avec l'idée stupide en tête de tout laisser derrière moi, de tout recommencer. Hélas, on ne laisse rien derrière soi, si ce n'est le mobilier. On emmène notre souffrance et nos peines avec nous, on emmène notre histoire. Et ça je le sais, j'ai déjà essayé de tout quitter. Avant Benoît, j'ai mis des milliers de km entre moi et ma vie. Mais au final, je suis rentrée car ça n'avait pas de sens, même si cette expérience m'a fait un peu murir et grandir, c'est affronter les problèmes qui aident à les résoudre et non pas les fuir.

Pourtant cette idée me traverse encore l'esprit les soirs de désespoir ou l'absence et le manque se font plus fort. Ou l'infertilité me frappe de pleins fouet, ou les enfants des autres deviennent insupportablement douloureux. A un moment donné je suis allée assez loin dans cette démarche, peu de temps après la naissance de Joséphine quand on comptait encore en mois, et pas en année. J'ai regardé les locations d'appartement. Puis je lui en ai parlé, et je me suis ravisée. Finalement je crois que ma souffrance je la gère mieux avec lui que sans lui.

Je "gère" l'absence de Joséphine. Mais parfois je ne gère plus du tout l'absence d'enfant et de grossesse. La sensation d'être une terre aride, sur laquelle rien ne pousse.

Mais tout quitter ne sert à rien, même si j'y pense encore, je sais que ma place est au côté de Benoît.
Marie-Emilie et Benoît parents de Joséphine, née sans vie le 13 septembre 2010 (trisomie 18), et de Jacques 23/04/18 et arrivé dans notre famille le 18/01/19

laurahan

  • Newbie
  • *
  • Messages: 23
    • LENOA
Re : En finir
« Réponse #1 le: 18 Juillet 2012 à 13:45:17 »
Tes mots sont poignants
Que c'est dur cette vie d'après ..
où rien ne console, personne non plus

On doit tout réapprendre avec une infinie fragilité en prime
Mais tu n'es pas une terre aride Marie Emilie, tu es une maman
Joséphine a poussé en toi, ton amour pour ta fille y fleurit chq jour encore

 :-* je pense bien à toi ..
« Modifié: 18 Juillet 2012 à 13:47:08 par laurahan »
Main dans la main

noisette

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 917
Re : En finir
« Réponse #2 le: 18 Juillet 2012 à 14:21:35 »
Chère Marie-Emilie

Que tes mots me touchent...Je comprends ton envie d etout quitter, de tout laisser, avoir envie de recommencer , repartir à 0...mais tu le dis si bien, on ne laisse que le mobilier...Ta vie tu as commencé à l'écrire, et tu l'emportras toujours avec ton, on ne garde son passé avec nous, en nous, ces souvenirs les bons comme les plus difficiles..

Marie-Emilie, tu es une petite maman, avec beaucoup de souffrance, celle de ne pas arriver à re-donner la vie, et ton amour...c'est une terrible épreuve. Je comprends tellement ce vide que tu ressens en toi. J'aime beaucoup les mots de Laura, tellement beaux tellement vrais:

"Joséphine a poussé en toi, ton amour pour ta fille y fleurit chaque jour encore"

Tu n'es pas une terre aride, non. D'abord tu as Josephine, certes tu ne la vois pas grandir mais ton histoire avec elle a déjà touché j'en suis persuadée beaucoup de monde et ce rayonnement est aussi une forme de fécondité.

Je pense bien à toi Marie-Emilie,

Je t'embrasse

Claire
Claire, maman de Thibault (né le 6 octobre 2007 et décédé 1 heure après), et d'une petite Lucie, née le 28 septembre 2008

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6271
Re : En finir
« Réponse #3 le: 19 Juillet 2012 à 10:31:26 »
Ta souffrance me bouleverse Marie-Emilie.
Ta Joséphine te manque et tu voudrais tant re-donner la vie.

Comme je voudrais trouver les mots qui apaisent, un geste de consolation.
Je ne peux que te dire mon soutien, mon amitié. Je pense très fort à toi, à Benoît et à votre Joséphine.

Je t'embrasse fort Marie-Emilie
Marie
Marie.J bénévole

Victoire

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 254
Re : En finir
« Réponse #4 le: 19 Juillet 2012 à 15:56:53 »
marie emilie,
tes mots sont forts et emplis d’émotions...
la vie "après le mur" sans nos poutchs, est difficile a gérer par moment, surtout dans ce monde ou tout est "acquis" - ou tout est "consommation" - et "égoïsme"... le temps passe et les autres "oublient" notre mank, car continuent leur vie bien trankille, bien rangée...
a cela se rajoute, cet autre chemin, ou "il est difficile d'avoir un autre bb" ... avec ce tumulte d’émotions, d'ambivalences, de sentiments d'impuissance, de culpabilité, de colère, de douleur, de tristesse, d' injustice.... bien "légitime" tout ça...
deux chemins, ki sont difficiles a gérer... et douloureux.... j espère k la médecine pourra vous apporter une aide...
 k votre Joséphine puisse vous aider a arpenter ce chemin...
je t'embrasse bien fort,
affectueusement,
victoire

gin69

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1118
Re : En finir
« Réponse #5 le: 19 Juillet 2012 à 19:15:06 »
Tu mets des mots sur un sujet très sensible Marie-Emilie...que l'on ose peu aborder même si comme tu le dis je crois que nous avons toutes été traversé par ces pensées difficiles à admettre... l'envie d'en finir, je ne sais pas si c'est avec la vie plus qu'avec la douleur que l'on a envie d'en finir... je me souviens d'un message de Laura qui disait que l'on apprend là la différence entre avoir envie de mourir et ne plus avoir envie de vivre...personnellemment, j'ai longtemps eu le sentiment non pas de vouloir mourir pour rejoindre mon fils, mais d'être condamnée à vivre pour ses frères, son père...après ce drame d'une vie, la route est longue pour reprendre la route avec nos touts-petits en bandoullières dans nos coeurs.
L'envie de quitter Benoît fait certainement partie de cette envie de tout laisser derrière soit, tout ce qui est lié à cette épreuve, mais comme tu le dis, on emporte tout cela avec nous, quelque soit la distance... "on croyait s'éloigner et on se retrouve à la verticale de soi-même" c'est ce que m'a appris il y a très longtemps un petit Prince ( celui de Saint-Exupéry) puis le mien (Baptiste) il n'y a pas si longtemps...
Et puis te voilà confrontée à cette difficulté de porter de nouveau la vie et un petit mais j'aime aussi beaucoup l'image de Laura : c'est ton ventre et ton coeur qui ont fait poussé ta douce Joséphine et fait de toi une maman à part entière... je te souhaite de tout coeur de trouver un peu de douceur dans cette période chahutée où le manque de Joséphine se mèle à cette attente d'une nouvelle grossesse.
Plein de tendresse pour toi, Benoît et votre petite louloute.
Virginie
Virginie - Maman de Raphaël (2002) ,Nathan (2004) , Quentin né le 18/02/2010 , et Baptiste notre petit prince né et reparti sur son étoile le 18/02/2010 (Association VACTERL et sirénomélie décelée à 12 SA).

ReMadCo

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 290
Re : En finir
« Réponse #6 le: 20 Juillet 2012 à 10:37:09 »
Chère Marie-Emilie,

Que c'est dur ! Et comme je te comprends, et en même temps me diras tu (et tu auras raison !!!) je ne peux pas te comprendre...
Tout le monde me disait après la naissance de Colombe que j'étais maman, mais j'avais vraiment du mal à le concevoir et à l'imaginer ... Oui j'étais maman mais pour moi une maman change les couches, donne des bibs, promène une poussette, rien de tout cela pour moi ...
Là où je me suis vraiment sentie maman c'est à la naissance d'Alix, et même maintenant j'ai du mal à imaginer que j'ai deux enfants, car c'était la première fois que je découvrais le quotidien d'une maman...
Donc j'imagine à quel point c'est dur pour toi de ne pas avoir d'autres enfants après Joséphine, on ne peut pas concrétiser ce qu'est une maman !
Je pense souvent à vous deux et comme tu le dis, c'est à deux que vous êtes plus forts !

Courage les amis et que votre puce vous envoie toutes les grâces nécessaires !
Maman de Colombe, née et décédée 2010 (syndrome de Turner), Alix (2011), Isaure (2013) et Domitille (2014).

Bénédicte

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5143
Re : En finir
« Réponse #7 le: 27 Juillet 2012 à 14:28:44 »
Chère Marie-Emilie,

Ta souffrance me touche beaucoup. J'avoue ne pas trouver les mots qui pourraient te consoler...
je souhaite néanmoins te dire que je pense bien fort à toi dans ces jours où tu te sens comme une terre aride.
Je t'embrasse , douces pensées pour ta petite Joséphine
Bénédicte
Maman de Mathilde, Alice, Eloïse, Bertille née le 12 avril  et décédée le 10 juillet 2004 (trisomie 18) et de Inès.

Benoit et Marie-Em

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 406
Re : En finir
« Réponse #8 le: 07 Août 2012 à 23:17:12 »
Chères toutes,

Il est vrai que parfois aucun mot, aucun acte ne peut consoler ce chagrin si fort qu'il nous écrase le coeur, qu'il nous écrase le corps. Il faut juste prendre son mal en patience, laisser couler les larmes, accepter la peine, accepter d'être triste, accepter de rester au sol encore un peu pour mieux se relever. Parfois j'ai peur d'être incapable de me relever, parfois je me dis qu'un jour je vais rester couchée avec ma douleur, que peut être ça me fera du bien de lâcher prise et de laisser s'exprimer tout ce que je retiens depuis presque 2 ans 1/2.

J'ai réalisé qu'avec Benoît nous ne nous étions jamais effondré. Nous n'avons jamais vraiment craqué. Nous avons eu des moments difficiles après l'annonce du diagnostic, et après sa naissance la vie à vite repris le dessus mais je n'ai pas souvenir d'avoir totalement craqué. Est ce que vous pensez que c'est "normal" ? Est ce que je ne risque pas un jour de rester à terre ?

Tous les mois j'ai ma période ou je craque, ces quelques jours qui me font bien comprendre que, non pas encore cette fois ci, il n'y a toujours pas de bébé. Chaque fois je me relève un peu péniblement, mais j'ai l'impression que plus le temps passe et plus je me relève difficilement.
J'ai l'impression que je tout ce dans quoi je me lance est un palliatif à cette absence de Joséphine, à cette absence de bébé dans mon ventre.

Ah là là là là là j'ai parfois l'impression de gravir l'Everest !!!!!!

Marie -Emilie
Marie-Emilie et Benoît parents de Joséphine, née sans vie le 13 septembre 2010 (trisomie 18), et de Jacques 23/04/18 et arrivé dans notre famille le 18/01/19

Victoire

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 254
Re : En finir
« Réponse #9 le: 07 Août 2012 à 23:59:50 »
chère marie Emilie,
 j'imagine o combien, cela doit être difficile a chak fois, de constater k'il n y a pas de bb...
ces jours ou tu dis k tu "craques" , force est de constater k cela n'a pas marché, te permettent d’évacuer un peu ta douleur,mais, te renvoient peut être aussi, au mank de ta Joséphine,a votre histoire, a tes émotions et sentiments d' injustice et de tristesse ...
et c'est bien normal...
je comprends k tu aies l impression d'avoir de plus en plus de mal a "te relever" et as l'impression k'un jour, tu resteras a terre...
ce chemin pour avoir un petit frère ou soeur de Joséphine est tout aussi difficile , tant physiquement k psychologiquement...et se rajoute a celui du départ de ta Joséphine....
avec ces montagnes russes ou l'espoir k cela marche tous les mois, et puis non, et puis aller on y croit, et puis non...
je ne pense pas k cela soit un "palliatifs" a ta Joséphine, mais peut être répondre a "ton instinct de maman"...
tu es une mamange avec un gros coeur, emplis de ton ange, ton coeur de maman  a besoin d'un p'tit ange a câliner ...
je te le souhaite, marie emilie, de ton mon coeur...
k ton ange vous aide sur ce chemin, pour k'enfin tu puisses donner ton amour de maman...
tendrement,
victoire


gin69

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1118
Re : En finir
« Réponse #10 le: 08 Août 2012 à 14:22:42 »
Marie-Emilie,
Tu vis une période bien difficile et je comprends ton sentiment d'avoir de plus en plus de mal à te reveler...tu as tant à gérer émotionnellement en même temps : l'absence de Joséphine et de devoir trouver ce chemin de maman avec ton petit ange et puis ce parcours si difficile pour porter à nouveau un bébé... cela fait beaucoup pour un coeur de maman déjà bien malmené.
Tu te demandes si c'est "normal" de ne pas t'être réellement effondrée après le décès de ta puce...j'ai envie de te répondre est-ce qu'il y a une attitude "normale" après un tel drame : chacun gère sa douleur et ce drame, chacun à sa manière de survivre à cette énorme blessure : certains hurlent, sombrent, se retire un peu du monde...d'autres se lancent dans une forme de sur-activité, renclenchent moultes projets pour ne pas couler...chacun fait avec son histoire, ses ressources... personnellement j'ai eu un peu les mêmes interrogations que toi il y a quelques mois...après le décès de Baptiste, pas question de s'effondrer, Quentin était tout petit et avait besoin d'une maman debout et les deux grands aussi...et puis après je me suis lancée dans une formation, un nouveau job, Spama, le club de gym avec les deux grands... de quoi suffisamment m'agiter pour ne pas trop me pencher sur ce vide immense laissé par mon loulou...j'ai eu peur aussi de prendre "un retour de flamme"...mais au final, je crois que cela n'empêche pas de faire son chemin, il est peut-être plus long, plus progressif mais cela me convient jusqu'à maintenant...
je ne pense pas qu'il y ait de règles en la matière, tu fais sans doute de la manière dont ton coeur te guide.
J'ai lu dans l'autre post votre démarche d'adoption et j'espère vraiment que vous rencontrerez des personnes sensibles à votre histoire bien particulière et malgré ton sentiment d'ambivalence, tu sais bien qu'aucun enfant ne remplacera ta Joséphine et que même avec 17000 bébésn il y aura toujours de coin de coeur qui lui sera entièrement consacré.
Plein de tendresse pour toi dans ces moments si difficiles.
Virginie
Virginie - Maman de Raphaël (2002) ,Nathan (2004) , Quentin né le 18/02/2010 , et Baptiste notre petit prince né et reparti sur son étoile le 18/02/2010 (Association VACTERL et sirénomélie décelée à 12 SA).

Bénédicte

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5143
Re : En finir
« Réponse #11 le: 09 Août 2012 à 09:36:53 »
Chère Marie-Emilie,

Comme le dit Virginie après le deuil de son enfant, il n'y a pas de règle . Chacun vit son chemin avec des émotions communes , un chemin fait de hauts et de bas, mais il n'y a pas d'ordre établi. Ce que tu vis chaque mois c'est peut-être tout simplement ton  moyen d'exprimer à la fois ta déception face à une grossesse qui n'arrive pas et ton chagrin face à l'absence de Joséphine. Chacun vit ses émotions comme il peut, et trouve son équilibre en se plongeant dans certaines activités ou par exemple en prenant le temps d'être seul... L'essentiel étant de pouvoir laisser sortir ses émotions ,à son propre rythme. Peut-être aussi que c'est un moyen que l'on trouve pour ne pas s'effondrer  complètement ,même si on a l'impression que c'est de plus en plus dur de se relever.
Que ce projet d'adoption t'apporte de nouvelles  perspectives et t'aide à traverser ces moments douloureux.
Je t'embrasse,
Bénédicte
Maman de Mathilde, Alice, Eloïse, Bertille née le 12 avril  et décédée le 10 juillet 2004 (trisomie 18) et de Inès.