Auteur Sujet: Le choix du coeur  (Lu 1399 fois)

Andirano

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 604
Le choix du coeur
« le: 12 Juillet 2012 à 09:17:32 »
On m'a à plusieurs reprises rangée dans la catégorie "choix du coeur" lorsque j'ai refusé l'IMG pour Noé. Par opposition au choix de la raison qu'aurait apparemment été l'IMG (ou plus précisément l'euthanasie de mon bébé). Donc d'une certaine manière, accueillir mon bébé, l'accompagner jusqu'au bout de sa vie à lui, aurait quelque chose de déraisonnable.

Mais n'est-ce pas raisonnable de ne pas se plonger tête baissée dans une IMG une semaine seulement après le choc de l'annonce, encore sous le choc de l'annonce, incapables de réaliser pleinement ce qui nous arrive et comment on sera après?
N'est-ce pas raisonnable de choisir la solution qui m'évitera une culpabilité éternelle, une dépression, et peut-être même une tentative de suicide?
N'est-ce pas raisonnable de faire un choix cohérent avec ma vision de la famille et de la maternité/parentalité? En effet, comment dire avec conviction à mes enfants vivants "quoi qu'il vous arrive, je serai toujours là pour vous, je ne vous abandonnerai jamais" si à côté de ça je ne l'ai pas fait pour leur frère? Ca sonnerait faux.
N'est-ce pas raisonnable de laisser mon enfant vivre avant de mourir, lorsque je sais d'avance qu'il ne souffrira pas physiquement?
N'est-ce pas raisonnable de permettre à mon enfant de rencontrer son père, même quelques minutes? De lui permettre d'entendre sa voix de tout près, et de sentir nos bisous sur sa peau?

On oppose sans cesse le coeur et la raison. Mais, et si tout simplement, la raison était d'écouter son coeur?
Maman de Raphaël (2009), Noé (né et décédé le 14 octobre 2011) et Victor (2013)

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6271
Re : Le choix du coeur
« Réponse #1 le: 12 Juillet 2012 à 09:57:24 »
Bonjour Diane,

Je suis contente de te retrouver sur le forum en direct.
Ce que tu nous dis ici, résume si bien le choix, votre choix d'accompagner et d'accueillir votre enfant malade dont la vie sera trop courte mais intense.
Je suis touchée aussi quand tu parles de l'enfant qui a le droit de connaître son papa. C'est tellement vrai. Et pour lui aussi.

Merci de nous le partager.
Je te souhaite une belle journée et t'embrasse fort.
Marie
Marie.J bénévole

gin69

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1118
Re : Le choix du coeur
« Réponse #2 le: 12 Juillet 2012 à 18:51:15 »
je crois que comme le dis Marie, tu résumes tellement bien le choix que l'on a fait dans nos parcours si particuliers...difficile d'expliquer un choix qui semble si "hors normes" mais hors normes parce qu'on ne l'envisage jamais avant d'y être confronté. Certains pensent que c'est par conviction religieuse, culturelle, parce que c'est une manière inconsciente de refuser la réalité...je crois simplement que ces tentatives de rationnaliser nos choix, c'est avant tout une manière de ne pas s'interroger sur le sens profond de ce choix, et parce qu'il remet en cause tout un pan du "prêt à penser" de notre société actuelle où tout choix doit être rationnel, ou l'on tente plutôt de mettre à l'écart tout ce qui à trait au handicap, à la différence et encore plus à la mort...porter un enfant qui est supposé être en bon santé, devenir un adulte autonome qui aura sa place dans la société paraît sensé et naturel, on projete plein de choses pour lui...mais porter un enfant qui ne vivra que peu de temps, qui n'aura d'autre avenir que celui de cette rencontre brève mais unique avec ses parents, sa famille, cela peut sembler démesuré voire inutile....cet enfant là, nous n'en attendandont rien d'autre qu'il puisse vivre Sa vie tout simplement, sans rien attendre en retour...et ce n'est pas vraiment dans l'air du temps...et pourtant, c'est peut-être dans ces parcours là que La vie prend tout son sens.
Virginie
Virginie - Maman de Raphaël (2002) ,Nathan (2004) , Quentin né le 18/02/2010 , et Baptiste notre petit prince né et reparti sur son étoile le 18/02/2010 (Association VACTERL et sirénomélie décelée à 12 SA).

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 8829
Re : Le choix du coeur
« Réponse #3 le: 13 Juillet 2012 à 09:54:16 »
et si tout simplement, la raison était d'écouter son coeur? ....

oh, oui, Diane, tu as bien raison !

et comme le dit Virginie, "c'est peut-être dans ces parcours là que La vie prend tout son sens."

peut-être que tous les parents ne sont pas en mesure de vivre cet accompagnement....
mais au moins, on peut demander le respect de cette démarche, sa compréhension et le soutien qui doit aller avec...
elle porte tellement de richesses à vivre...

en tout cas, c'est une superbe bonne idée d'avoir ouvert ce fil de discussion....
MERCI, à toi, Diane !
à poursuivre...
je t'embrasse très très fort
Isabelle
 
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

al

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 275
    • Buc Joyeux Anniversaire (J-J. François, 2002)
Re : Le choix du coeur
« Réponse #4 le: 14 Juillet 2012 à 13:31:44 »
Oh c'est tellement vrai ce que tu dis diane,
coeur et raison sont indissociable,

bise
al
heureuse maman de quatre petites filles.

Andirano

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 604
Re : Le choix du coeur
« Réponse #5 le: 17 Juillet 2012 à 09:24:20 »
Je ne veux pas vous choquer ou vous effrayer en parlant de suicide. Mais c'est quelque chose à laquelle j'ai pensé. Enfin pas au sens où j'ai pensé me suicider, mais au sens où je me suis dit que c'était peut-être possible d'en arriver là si j'étais rongée par la culpabilité, le dégoût de moi-même, la sensation d'être la pire mère au monde, le regret de mon geste... Il faut dire que je connais (dans mon entourage direct ou indirect) deux femmes ayant fait une tentative de suicide après avoir avorté (IVG et IMG). Bref, je savais d'avance qu'on ne sort pas indemne d'un tel geste, et que ça ne consiste pas simplement à "effacer la boulette" et revenir en arrière comme si rien n'avait eu lieu!
Maman de Raphaël (2009), Noé (né et décédé le 14 octobre 2011) et Victor (2013)

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 8829
Re : Le choix du coeur
« Réponse #6 le: 17 Juillet 2012 à 10:22:03 »
Coucou Diane,
au détour de ton message, tu viens aborder un sujet bien difficile... Celui d'avoir si mal qu'on est éventuellement tenté par arrêter de vivre...
C'est vrai que la mort d'un bébé est si violente en soi que cela peut donner cette sombre idée...
Quand en plus, on se sent responsable de cette mort, cela peut devenir plus intense encore...
C'est pour cela que nous insistons tant pour que les soignants soient vraiment à l'écoute de leurs patientes dans le cadre d'un diagnostic prénatal ou postnatal... Vouloir fuir une situation si douloureuse est bien normal comme réaction... Pour autant, cela ne signifie pas forcément vouloir éliminer le bébé... Il faut toujours laisser du temps, permettre à la maman de retrouver le lien qu'elle avait avec son bébé...
Mais même dans un accompagnement, on peut aussi être tenté par la mort...plus dans l'idée d'aller rejoindre son bébé... Je me souviens avoir eu une conduite automobile un peu excessive après le décès d'Emmanuel et je crois que c'etait lié à cette idée là...
J'en ai parlé avec un médecin responsable d'une Unité de soins pallitifs et il m'avait rassuré en me disant que c'était une réaction fréquente face à une mort "injuste"...

Je reste en lien de cœur avec toi, dans cette période difficile pour toi et t'envoie toute mon affection avec plein de bises ensoleillées
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)