Auteur Sujet: Mael, 21 SA  (Lu 31565 fois)

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 9227
Re : Mael, 21 SA
« Réponse #30 le: 15 Novembre 2008 à 11:15:09 »
Bonjour Frédéric,

tu n'oublieras jamais ce battement de coeur...celui de ton fils...il résonnera longtemps dans ta mémoire, dans ton coeur...et tu continueras à l'aimer toute ta vie...
ce petit Mael est votre fils à tous les 2..
même si ta compagne est engloutie dans sa souffrance de maman, elle l'aime elle aussi au fond de son coeur...mais tout est enfoui très loin, en dessous d'une montagne de douleur...

tu as fait tout pour vivre intensément ce temps de vie où tu es devenu papa...
reste bien à côté de ta compagne...aujourd'hui, elle est surement perdue ....peut-être pourrais tu la prendre en photo pendant qu'elle est enceinte ? si elle le souhaite bien sûr

Courage à toi
Courage à vous deux
et coucou à ton petit Mael
Nous sommes là à vos côtés de tout coeur
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

Bénédicte

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5143
Re : Mael, 21 SA
« Réponse #31 le: 15 Novembre 2008 à 21:49:28 »
Bonsoir Frédéric,

Je suis frappée par ton désir de maintenir au maximum cette relation avec Mael. C'est vraiment beau de sentir ton amour débordant pour lui, ton besoin de rester en lien avec lui.  J'imagine ton immense émoi en entendant le coeur de ton bébé battre ; ta compagne a probablement elle aussi été  touchée, même si elle n'a pas pu l'exprimer, tant sa souffrance est grande.

Garde en mémoire tous ces moments de vie à trois... comme des trésors...

Bien en lien avec vous,
Bénédicte
Maman de Mathilde, Alice, Eloïse, Bertille née le 12 avril  et décédée le 10 juillet 2004 (trisomie 18) et de Inès.

nathalie

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 815
Re : Mael, 21 SA
« Réponse #32 le: 15 Novembre 2008 à 22:56:56 »
cher frédéric,
je sais comme c'est difficile pour toi, et aussi pour ton couple, cette expérience est une expérience d'extrème solitude, chacun dans le couple essaie de survivre comme il peut à toute la douleur, parfois les joies et la tristesse sont vécues en décalage. Ta compagne va avoir besoin de pouvoir s'appuyer sur toi. Parfois ce n'est pas parce que la maman n'investit pas le bébé, mais parce que la souffrance la paralyse, la tétanise, soit là pour elle, quand elle sortira de cette anesthésie psychique. C'est si difficile. Et puis, comme sa santé est en jeu, il vous faut choisir, parfois pour ton couple, ça pourrait être bien de pouvoir lui dire qu'elle compte plus que tout pour toi et que c'est sa santé d'abord, que c'est pour elle que tu vas te battre. Ce n'est pas manquer de respect ou d'amour pour mael, puisqu'il fait tant partie de sa maman.
L'IMG s'est aussi un accueil, vous acheterez probablement des habits pour mael, tu rencontreras ton enfant, bien sûr, ce n'est pas ainsi que l'on veut être parent, ça fait si mal, mais c'est toi qui est son papa, ....
prends bien soin de vous, si tu en as la force, protégez vous de l'immense tourbillon de destruction que peut déclencher un diagnostic dans une vie de famille, mael est le fruit de votre amour, essayez de vous rejoindre, c'est important, c'est peut être aussi une façon de faire un cadeau à mael
avec toute mon émotion, en espérant ne pas t'avoir fait de mal,
nath

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 9227
Re : Mael, 21 SA
« Réponse #33 le: 17 Novembre 2008 à 09:55:41 »
bonjour Frédéric

un petit message pour toi aussi ce matin,
en espèrant que le week end n'a pas été trop éprouvant...
en te souhaitant du fond du coeur de trouver votre voie à tous les deux, autour de votre petit Mael....

n'oublie jamais que tu es un papa merveilleux d'attention...
mais la vie vous a apporté la plus douloureuse des épreuves....

en lien de coeur avec vous deux
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

HélèneTh

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1643
Re : Mael, 21 SA
« Réponse #34 le: 17 Novembre 2008 à 11:03:02 »
Bonjour Frédéric,

juste pour vous dire que je pense bien à vous trois, que je souhaite de tout cœur que vous puissiez vous retrouver autour de Maël.
Je t'envoie plein de force pour soutenir ta compagne qui doit avoir un grand besoin d'être entourée, d'être écoutée sans être jugée. C'est une épreuve très lourde à porter pour le couple.
Continues de profiter de ces instants précieux avec Maël. Ta force d'amour est si impressionnante.
De tout coeur avec toi.
Hélène
Hélène, maman de Zachary (1993), Korentin (1998) et Titouan notre lumière (né sans vie le 26 août 2008, trisomie 18)

Claire

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 108
Re : Mael, 21 SA
« Réponse #35 le: 17 Novembre 2008 à 11:07:24 »
Bonjour Frédéric,
Je retrouve avec émotion dans tes messages des souvenirs de la grossesse :
- le cap de Noël à passer enceinte me semblait absolument insurmontable, avec une immense envie d'en finir au plus vite . Sans vouloir d'IMG nous avions tout de même beaucop réfléchi à un déclenchement précoce ce qui d'une certaine façon, vu la grande prématurité du bébé, revenait un peu au même. Mais parfois la détresse entraîne une grande confusion des sentiments.
Finalement Noël, puis le nouvel an, sont arrivés et ce fut une période calme, apaisée, à des années-lumière de ce que nous en avions anticipé, au calme à la maison sans trop de famille quand même. La naissance a eu lieu trabquillement quelques jours après.
- les risques qu'annonçaient certains autour de l'accouchement nous mettaient aussi dans cette urgence. J'en ai retenu au final que la question, l'unique question, à poser à l'obstétricien qui est : "avez-vous déjà été dans cette situation, avez-vous déjà fait ce type d'accouchement ?". Etrangement sur ce poitn nous avons eu des réponses très différentes et l'expérince de l'obstétricien nous a permis aussi de nous laisser du temps, les risques de l'accouchement étant au final très limités.
- Il est très difficile d'être fusionnel avec son conjoint dans des ituations de vie aussi extrêmes et cela est source de souffrance aussi que peu de gens imaginent.

Je te souhaite tout le courage possible pour avancer sereinement;
De tout coeur
Claire
Maman de Louis, Gabrielle, Lancelot, Iris (2002) et Raphaëlla (2007)

Frédéric B.

  • Newbie
  • *
  • Messages: 42
Re : Mael, 21 SA
« Réponse #36 le: 18 Novembre 2008 à 15:41:25 »

Bonjour à tous,


Tous les spécialistes sont unanimes sur deux points :
- Mael ne vivra pas sans soins immédiats, très intensifs et très invasifs ;
- mener la grossesse à terme présente de multiples risques pour ma compagne.

Et ils me regardent tous. Car ma compagne a décidé depuis longtemps. Elle attend que "j'avale la pillule" (sic). Choisir entre elle et lui... En même temps, je sais que les risques pour ma compagne sont réels du fait de ses antécédents.

Je me retrouve décisionnaire alors qu'en mon âme et conscience, je ne peux pas décider d'interrompre une vie qui ne m'appartient pas. Mes interlocuteurs ont fait une croix sur Mael. Ils se focalisent sur la maman, et oeuvrent à l'abaissement de "mes barrières intellectuelles".

Vous devez le sentir dans mes propos. Je suis dépité... Pourtant, je dois reconnaître que s'il faut préserver  quelqu'un, c'est de toute évidence ma compagne. Et en même temps, tant que Mael est en vie, en tant que père, je me dis que les pronostics sont sans doute fondés scientifiquement mais pas absolument prédictifs...


Frédéric
Papa de Mael, mort-né le 23 novembre 2008

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 9227
Re : Mael, 21 SA
« Réponse #37 le: 18 Novembre 2008 à 16:54:46 »
cher Frédéric,

ta douleur d'homme et de père est terrible...
elle me bouleverse...

et le poids que l'on fait peser sur tes épaules est assez terrifiant...
au vu de la situation médicale si complexe et si lourde, existe-t-il même un choix ?

peut-être pourrais tu alors demander que l'accouchement soit simplement déclenché, sans geste supplémentaire...?
au vu de la fragilité de ton fils, son décès devrait suivre de très près sa naissance...

peut -être auras tu alors le sentiment d'accompagner le mieux possible ton fils dans sa terrible destinée...tout en préservant la santé de ta compagne?

quelle épreuve pour toi...
quoiqu'il arrive, nous restons là à tes côtés, emplies de compassion et de chagrin pour toi,  ta compagne et ton petit Mael...

dans une véritable union de coeur avec vous trois...
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

noisette

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 917
Re : Mael, 21 SA
« Réponse #38 le: 18 Novembre 2008 à 22:38:04 »
Bonsoir Frederic,

J'avais lu ton précédent message, et je n'ai malheureusement pas eu le temps d'y répondre.
Je vais donc le faire maintenant, en même temps que celui que tu as posté aujourd'hui.

Je voudrais d'abord te dire que je comprends ta souffrance et que la décision que tu dois prendre est très difficile mais comme le dit Isabelle as-tu vraiment le choix... Je comprends tellement ton envie d'accompagner Mael mais en même temps si les médecins reconnaissent des risques pour ta compagne...c'est très difficile , on te demande de choisir entre ta compagne ou ton fils sachant que ton fils a très peu de chance de survivre...mais toi tu pense à ce si peu de chance car on ne peut jamais vraiment prévoir ce qu'il va se passer... En ton âme et conscience tu ne peux te décider d'arrêter la vie de Mael mais tu ne peux choisir non plus de mettre la vie de ta compagne en danger...

D'autre part, il est vrai que de toute façon, c'est le choix de ta compagne qui prévalura, car c'est elle qui le porte et  c'est ainsi, si je ne me trompe pas dans le droit français. Par contre je pense que le fait d'en avoir beaucoup parlé avec ta compagne ne peut que vous aidé par la suite même si vous n'êtes pas totalement d'accord sur la décision à prendre.

C'est une décision terrible à prendre. Peux-être pourrais -tu essayer de demander, comme te le suggère Isabelle un déclenchement mais il faut pour celà que ta compagne soit d'accord et que l'équipe médicale accepte.

De toute façon Frederic quelque soit la décision que vous prendrez au final , tu peux accompagner au mieux ton garçon, en lui disant tout ton amour, en l'entourant au maximum et en lui expliquant ce qui va se passer et quel est votre choix.

Lors de l'IMG, ta compagne donnera naissance à un bébé, comme lors d'un accouchement ordinaire. Si elle ne souhaite pas le voir pour des raisons que l'on comprends tout a fait, sa souffrance doit aussi être extrème...tu pourras toujours le serrer dans tes bras, lui redire ton amour, l'habiller. ..le prendre en photo et si vous le souhaiter lui faire des funérailles. Ta compagne souffrira aussi sans doute beaucoup, perdre un enfant même quand celà est choisit est toujours très douloureux...elle aura sans doute aussi des regrets et des remords tout comme toi, vous vous retrouverez peut-être dans la même souffrance...mais encore une fois avez vous vraiment le choix...? Tout les moments partagées avec Mael seront pour la suite un réconfort et un soutien.

Personne ne peux décider à votre place mais c'est si difficile et si lourd à prendre comme décision. J'aimerai tellement qu'une autre fin soit possible pour vous. J'ai les larmes au yeux en écrivant ce message...tout celà est si lourd et le personnel médical semble vouloir faire reposer la décision sur toi en oeuvrant à l'abaissement de tes barrières intellectuelles...alors qu'il ne s'agit pas de l'intelectuel mais de l'amour pour ton garçon ...et en même temps pour ta compagne.

Je pense vraiment à toi Frederic...transmet de douce caresse à ton petit Mael, et transmet aussi tout mon courage et mes pensées à ta compagne qui elle aussi doit vivre des moments très difficiles.

Claire-noisette
Claire, maman de Thibault (né le 6 octobre 2007 et décédé 1 heure après), et d'une petite Lucie, née le 28 septembre 2008

nathalie

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 815
Re : Mael, 21 SA
« Réponse #39 le: 18 Novembre 2008 à 23:08:33 »
le milieu médical attend ton choix, mais est ce vraiment un choix. De toute façon les médecins sauvent la mère avant, c'est dans les moeurs, on me l'a expliqué quand j'attendais marie aimée. comme tu le dis, les décisions sont probablement déjà prises. Par l'équipe collégiale. Un peu par ta femme, qui en portant mael doit déjà vivre chaque jour avec sa mort. elle ne l'investit pas peut être aussi pour survivre, pour ne pas perdre la raison de douleur. Ca fait si mal, de devoir prendre une telle décision. Tu peux peut être dire à mael que cette décision tu la prends par amour pour lui, en décidant de sauver sa maman à laquelle il est si intimement lié. Peut être le chemin de vie choisi par mael n'est pas d'être sauvé. Peut être a t il reçu ce dont il avait besoin.
Il y a des actes terribles, frederic, que l'on fait par amour, il va falloir puiser dans toutes les ressources de l'amour que tu portes à ta femme et ne pas lui en vouloir parce qu'elle n'y est pour rien.
C'est terrible pour un papa de ne pas pouvoir protéger son fils, mais il y a certains enfants qui viennent au monde pour autre chose, je suis déjà presque sûre que mael t'a fait découvrir une intensité d'amour total qui ne s'était pas forcément révélée.
Je pense à toi frédéric, et il va falloir que tu soutiennes ta femme, que tu la protège, que tu la mettes à l'abri, que tu lui offres ta présence, que tu lui tiennes la main quand elle accouchera de ton fils. L'img est un vrai accouchement, le travail est souvent très long puisqu'il est déclenché, tu vas assister à la naissance de ton fils, tu vas pouvoir l'accueillir, l'honorer et l'inscrire dans ta famille. Une fois né, ce sera à toi de le porter, là où il doit se rendre. Il y a au milieu de toute cette douleur inacceptable un amour si fort qu'il aide à accepter le chemin particulier choisi par ton fils.
il y a des choix insoutenables qui sont faits par amour.
C'est surhumain ce qu'on te demande. Je compatis de tout coeur à ta detresse, je comprends de l'intérieur comme tu es déchiré.
Nath

veronique

  • Newbie
  • *
  • Messages: 40
Re : Mael, 21 SA
« Réponse #40 le: 19 Novembre 2008 à 10:47:01 »
bonjour Frederic,
un petit message court pour te redire que je suis de tout coeur avec toi,
quelle épreuve... je ne voulais pas avoir à faire ce choix, on me disait début septembre que l'oedeme de mon bébé grossissant très vite, je ne pourrais pas mener ma grossesse à terme pour me protéger. Cela m'"a beaucoup ébranlée et finalement, ma petite Thérèse a laché prise quelques jours après et s'est éteinte tout naturellement. Je réalise la chance que j'ai eue.
Protéger la mère est primordial, le choix est déja fait mais je comprends que tu ne veuilles pas avoir à décider cela puisque tout le monde attend ta décision, c'est vraiment trop dur. Bon courage, c'est important aussi de prendre son temps... pour profiter de cette vie si présente encore un peu... et pour se préparer à son départ.
De tout coeur avec vous 3,
Véronique
Véronique, maman de Marien (2006), de Thérèse (née ss vie le 10/09/08 Turner) et de Roch (2009)

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6769
Re : Mael, 21 SA
« Réponse #41 le: 19 Novembre 2008 à 13:55:59 »
Bonjour Frédéric,
C'est avec beaucoup d'émotion que je pense à votre famille : ta compagne, votre petit mael et toi-même.
Les mots me manquent face à ta souffrance et à la décision à  prendre.
Je voulais vraiment te dire que je pense à vous chaque jour.
Je reste en union de pensée et d'amitiés avec vous trois.
Marie J.
Marie.J bénévole

Bénédicte

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5143
Re : Mael, 21 SA
« Réponse #42 le: 19 Novembre 2008 à 17:41:25 »
Cher Frédéric,

Je suis émue  par toutes ces difficultés qui se présentent . C'est si  compliqué et si difficile à vivre, ce choix qui n'en est pas vraiment un: tu ne souhaites pas plus la mort de Mael que de graves complications pour ta compagne!
Vraiment, je n'ai pas beaucoup de mots face à cette situation si terrible, si bouleversante et particulièrement éprouvante mais je peux t'assurer de tout mon soutien et de mes pensées pour vous trois.

Bien en lien avec toi et ta compagne,
Bénédicte
Maman de Mathilde, Alice, Eloïse, Bertille née le 12 avril  et décédée le 10 juillet 2004 (trisomie 18) et de Inès.

HélèneTh

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1643
Re : Mael, 21 SA
« Réponse #43 le: 19 Novembre 2008 à 23:25:57 »
onsoir Frédéric,
je suis si bouleversée pour toi, quelle terrible épreuve tu as à vivre!
Tu tiens tant à Maël, ton cœur de papa est si rempli de lui et pourtant ta compagne ne peut se mettre en danger.
Comment accepter l'inacceptable? C'est une situation si délicate, si douloureuse, si déchirante. Dans un couple chacun le vit et l'exprime comme il peut. Ta compagne cherche peut-être à se protéger de trop d'émotions, de trop de souffrance. Mais toi tu as besoin d'exprimer pleinement ton amour et ton émotion pour cette petite vie.
Tant que Maël est là, continues de communiquer avec lui. Ces moments partagés te seront si précieux plus tard. Que si vous devez écourter sa vie, c'est par amour pour lui, par amour pour sa maman.
Ta compagne le mettra au monde comme n'importe quel autre enfant, tu pourras l'accueillir, le prendre dans tes bras.
C'est si dur, comment t'aider plus? Les mots sont si faibles dans de telle situation.
Je te transmets tout mon soutien et pense très fort à vous 3.
Hélène
Hélène, maman de Zachary (1993), Korentin (1998) et Titouan notre lumière (né sans vie le 26 août 2008, trisomie 18)

Frédéric B.

  • Newbie
  • *
  • Messages: 42
Re : Mael, 21 SA
« Réponse #44 le: 20 Novembre 2008 à 22:17:38 »

Une étoile de plus dans le ciel.

Quand vous lèverez les yeux vers le firmament, vous noterez sans doute qu'une étoile de plus luit désormais...

Le coeur si vaillant de Mael s'est arrêté durant la semaine. Nous l'avons appris cette après-midi.

C'est un soulagement pour nous deux de ne pas devoir en passer par une IMG. Je vais pouvoir soutenir sereinement ma compagne.

Mais l'absence de ce petit être si fragile qui a tant su nous émouvoir au plus profond se profile déjà...

Merci à vous toutes pour votre soutien et à la vie qui a su guider Mael avec douceur,


Frédéric
Papa de Mael, mort-né le 23 novembre 2008