Auteur Sujet: le mal de l'âme  (Lu 2685 fois)

nathalie

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 815
le mal de l'âme
« le: 23 Octobre 2008 à 09:31:03 »
avez vous vous aussi cet espèce de mal de l'âme quand vous voyez comment on traite les enfants, quand vous êtes face à toute l'injustice et la méchanceté dont un adulte peut témoigner en face d'un enfant, peut être parfois simplement sans lui même s'en rendre compte.
Avez vous mal à l'âme en voyant tout cela ?
Avez vous vous aussi goûté à ce cadeau si spécial, de l'amour infini et d'une sensibilité aiguisée, est ce que cela vous fait mal, la souffrance des autres enfants, est ce que ça vous fait mal l'injustice et le malheur des autres ?
plus qu'avant ?
Nath

HélèneTh

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1643
Re : le mal de l'âme
« Réponse #1 le: 23 Octobre 2008 à 13:25:23 »
Bonjour Nath,
le décès de Titouan est encore trop proche pour avoir suffisamment de recul, mais là aujourd'hui je te répondrai OUI, oui je me retrouve avec une sensibilité à fleur de peau mais j'essaie de ne pas juger trop vite. Le coeur est à vif. Je pense que c'est normal et que cette sensibilité si aiguisée est un cadeau de nos tout-petits... certes il faut la gérer... apprendre au fil du temps à la rendre constructive. Beaucoup de "grands mots", excuse-moi. Je comprends bien... quand ça te prend aux tripes... comment faire? Envie de révolte, de colère... oui.
Hélène
Hélène, maman de Zachary (1993), Korentin (1998) et Titouan notre lumière (né sans vie le 26 août 2008, trisomie 18)

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 8895
Re : le mal de l'âme
« Réponse #2 le: 24 Octobre 2008 à 09:46:09 »
Bonjour Nath,
bonjour Hélène....

c'est vrai que nous avons toutes des sensibilités aiguisées par la souffrance et l'amour que nous avons rencontrés au travers de nos tout-petits....
moi aussi, je ne supporte pas l'injustice, surtout celle faite aux enfants....déjà que je n'avais jamais pû entendre un enfant pleurer sans réagir, mais au début de mon deuil, cela m'était devenu insupportable...

plutôt que du "mal à l'âme", je parlerais volontiers du gros "bleu" à l'âme que nous portons....en lien avec  ce terrible coup de poing dans le coeur que nous avons à vivre...

mais je suis fière de la nouvelle "Isabelle" qu'Emmanuel a fait naître, avec une écoute plus fine, une sensibilité plus grande à la souffrance en profondeur que l'on peut rencontrer chez l'autre...

il faut aussi du temps pour apprendre à vivre avec, sans être à fleur de peau....et acquérir une certaine forme de sagesse pour finalement accepter les gens comme ils sont ....
il faut du temps, de la patience et en permanence un certain travail sur soi-même pour les prendre ainsi...
on ne peut pas changer le monde, ni les personnes...
on peut par contre faire un bon bout de chemin avec certains et là, c'est merveilleux....

Merci à toutes les 2 d'avoir ouvert ce sujet...je le trouve unique...et tellement précieux...
de tout coeur avec chacune
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

Angèle

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1078
Re : le mal de l'âme
« Réponse #3 le: 24 Octobre 2008 à 13:58:54 »
Chère Nathalie, chères toutes,

Je comprends, je crois, ce que tu veux dire quand tu parles de la sensibilité si forte, si fine qui s'est aiguisée avec le passage de nos petits enfants si vite partis.
Je suis une autre, c'est certain, depuis qu'Adèle est passée dans notre vie.
J'aime celle que je suis devenue grâce à elle, elle m'a façonnée de tout son amour, m'a appris à rencontrer l'autre dans sa profondeur .... c'est tellement plus riche.

Je t'embrasse, si tendre et aimante Nathalie,
heureuse aussi de ces rencontres magnifiques que je fais sur ce chemin de deuil,

Solange.
Solange, Maman de
Agathe (1993), Martin (1995), Basile (1997), Adèle (née le 23 Décembre 2000 et morte le 25 Décembre 2000), Jacques (2001), Rosalie (2004), Céleste (2006), et Grâce (30 Juillet 2008).