Auteur Sujet: Une estime de soi toute cabossée...  (Lu 133 fois)

Marie-Silas

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 870
Une estime de soi toute cabossée...
« le: 16 Janvier 2021 à 10:46:33 »
Chers parents,
Que c'est dur de s'aimer quand on vient de perdre son bébé ou lorsqu'on est face à sa maladie!
Oui, cela fait un gros coup à notre estime. On peut se sentir terriblement coupable de ce que vit ou a vécu notre bébé. C'est si difficile de prendre soin de soi, de se regarder dans un miroir. On se retrouve parfois à ne pas comprendre nos propres réactions, a être sans cesse à fleur de peau alors qu'on était toujours d'humeur égale.  Notre couple peut être mis à mal. Tout nous demande une énergie folle.
C'est si dur de s'aimer....
Et pourtant  lorsque nous perdons nos enfants, nous devons chaque jour nous dépasser. Nous dépasser pour accomplir même les plus petits actes du quotidien. Dépasser nos peurs de montrer nos sentiments. Nous dépasser face aux réactions des autres . Nous dépasser pour être attentifs à ceux qui nous entourent, notre conjoint ou nos enfants si nous en avons d'autres. Nous dépasser pour recommencer à sortir, pour nous confronter aux autres. Je crois que nous pouvons, nous parents, être vraiment fiers de tout ceux qui nous accomplissons, de chacun de nos petits pas.
Qu'est ce qui vous aide au quotidien pour vous regarder de nouveau  avec bienveillance? Qu'est ce qui vous rend fiers?
En lien de coeur avec vous tous,
Marie
Marie, maman de Silas, né le 16.11.2014 et décédé le 24.11.2014, trisomie 13, et de Raphael, 2017

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 9006
Re : Une estime de soi toute cabossée...
« Réponse #1 le: 18 Janvier 2021 à 09:42:00 »
Un grand merci, Marie, d'avoir ouvert ce fil de discussion sur un sujet tellement peu partagé...
Alors qu'il est souvent notre réalité après le décès de nos bébés...

cela m'avait surpris aussi....je me suis souvent demandée d'où cela pouvait venir....au-delà des causes du décès de notre bébé, je pense que cela vient de l'image que nous avons de notre rôle de papa et de maman, nous qui sommes censés protéger nos bébés, leur assurer leur bien-être, les faire grandir dans la sérénité et l'amour pour qu'ils puissent un jour vivre pleinement leur vie...

Et là, comme la mort nous a enlevé notre rôle de protecteurs, nous avons l'impression d'avoir failli à notre mission la plus élémentaire...d'où cette estime de soi toute cabossée...
à cela s'ajoute l'épuisement physique et moral que nous fait vivre le deuil de nos bébés....

Oui, il faut beaucoup de courage et de force pour chacun de nos pas...nous méritons vraiment ce regard de bienveillance et de douceur sur tout ce que nous accomplissons, même à tout-petits pas   

En lien de coeur avec toi et avec tous ici
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)