Auteur Sujet: Un premier message  (Lu 278 fois)

Ulrike

  • Newbie
  • *
  • Messages: 6
Un premier message
« le: 31 Mai 2020 à 00:41:56 »
Eh oui...comment commencer? Comment écrire de mes filles sur un forum...ça fait bizarre. Et au même temps je vois à quel point ça fait du bien de vous lire. De voir que nous ne sommes pas seuls avec notre deuil, la perte de nos filles.
Avant que vous continuez à lire, j'ai ressens le besoin de vous dire que ce n'est pas évident pour moi de m'exprimer en français. Ce n'est pas ma langue maternelle. Ça a joué sur le fait d'attendre à poster mon premier message. La peur ne de pas être bien compris... Au même temps c'est ici en France que nous habitons, que j'ai porté mes filles jumelles dans mon ventre pendant huit mois. C'est ici en France qu'elles sont parties. Et ce ici en France que nous sommes accueillis avec beaucoup de chaleur, bienveillance, amour et amitié.

Mon conjoint et moi, nous avons un magnifique garçon de trois ans. L'année dernière, c'était en juillet, le jour de notre départ en vacances, j'ai appris que j'étais de nouveau enceinte. La grossesse est devenue très vite très fatiguant pour moi. J'ai eu beaucoup des nausées et des vomissements. Pendant la première écho la grande surprise: des jumelles! Et donc la raison pour la grande fatigue et les fortes vomissements pendant des semaines. La grossesse était très attendue depuis plusieurs mois. Mais des jumelles...nous étions bouleversés dans un premier temps. Très vite l'idée d'accueillir deux bébés nous donnait l'idée d'être encore plus complète. Et leur frère était ravi! Il avait tellement hâte de les rencontrer. Il faisait plein de projets. Et nous aussi.
Depuis le début de la premier écho nous avons su que c'était 'une grossesse à risque'. Elles sont de vraies jumelles et se partageaient un placenta. C'était donc une grossesse très suivie avec des échos tous les 15 jours. Tout allait bien pour une grossesse gémellaire. Je me suis arrêté à travaillé assez tôt, j'étais très fatiguée, j'avais perdue du poids. Mais je faisais tous pour que les filles et moi nous allions bien. A cause des risques élevés pendant le dernier mois de grossesse, ils avaient décidé de déclencher à 36+4 SA. Vu leur positionnement dans mon ventre, une césarienne était programmé pour le 3 mars 2020. J'ai eu un dernier écho le 27 février 2020. Le 29 février je ne le sentais plus bouger.

Nous sommes allés aux urgences gyn pour être rassurée que tout allait bien. J'avais entendu qu'à la fin d'une grossesses gémellaire cela pourrait arriver qu'on ne sent plus les bébés bouger dû au manque d'espace. Nous étions donc même pas très inquiétés. Et sur l'écho....le cœur de Pauline ne battait plus. Je ne voulait pas le croire, je ne pouvais pas le croire. Pauline était toujours la plus grande de deux, la plus active et plus présente dans mon ventre. Après cette annonce tout allait très vite: Césarienne d'urgence pour sauver la vie de sa sœur jumelle Lucie. A la naissance elle n'allait pas bien et était amenée directement en néonatalogie pour être préparé pour le transport au CHU. Entre-temps j'étais en train de récupérer de la rachianesthésie pour pouvoir accueillir Pauline. Nous avons passé toute la matinée ensemble, mon conjoint, moi et Pauline dans nos bras...nos pensés avec Lucie qui battait pour sa vie. Nous avons pris des photos. Nous lui avons dit combien nous l'aimons, combien elle était attendue, que nous allions prendre soin de sa sœur ici sur terre. Nous l'avions écrit une lettre. Nous avons posé nos Shirts autour d'elle pour qu'elle soit entouré par nous. Il était temps pour nous de suivre sa sœur Lucie au CHU pour être la pour elle. Avant que Lucie était amené au CHU, les sages-femmes ont fait tout le possible pour nous et elles ont organisé un moment ensemble en famille, nous quatre; Lucie, Pauline, Papa et moi ensemble. Pour la première et dernière fois ensemble. Dans un petit coin sur le couloir de l'hôpital. Lucie prête pour partir en urgence au CHU, moi dans un lit après la césarienne, Pauline enveloppée dans une couverture dans mes bras, Papa à nos côtés. Un moment très fort et tellement important. Un très beau cadeau des sages-femmes.
Après ils ont tout fait pour m'amener au plus vite possible à l'autre hôpital pour pouvoir rejoindre Lucie. Nous avons dit au revoir à Pauline.... Et nous avons passé 4 jours à côté de Lucie. Pendant ce temps nous étions entouré par notre famille, nos amis et des professionelles qui ont tous donné toute leur amour, tendresse, chaleur pour nous accompagner. Le corps de Lucie était trop affaibli par le décès de sa sœur dans le ventre. Lucie nous a quitté dans la nuit du 5 au 6 mars 2020. Elle est décédée dans les bras de son papa. Nous trois ensemble dans un lit.

Je pleur en écrivant ce texte. Elles me manquent terriblement. Chaque jour. Heureusement nous avons plein de beaux souvenirs à elles. Même si la grossesse était très fatiguant pour moi et même si nous avons vécu des moments d'inquiétude autour de le grossesse. Même si nous sommes très, très triste. Le vide, le manque. Mais nous avons toute notre amour pour elles. Elles ont leur place dans mon cœur à côté de leur frère. Nous avons des photos, Pauline dans nos bras, Lucie dans son lit à l'hôpital avec son frère (nous ne pouvions pas la prendre dans nos bras pendant les premiers trois jours à cause de la prise en charge assez lourde...) et heureusement aussi Lucie - finalement - dans nos bras. Leur frère a fait connaissance avec Lucie. Il l'a caressé. Il lui a tenu la main. Il lui a même lu un livre avant de lui dire 'au re-voir'. Et nous avons vu nos filles réunies dans un berceau, en paix.
Nous avons eu une cérémonie des adieux magique, entouré par nos familles et copains qui nous apportent beaucoup de soutien.
Mais finalement c'est à nous, à moi, à mon conjoint de traverser ce chemin de deuil. De trouver pour tout cela une place dans notre vie. Qu'est-ce que c'est douloureux.


Une fois commencé à écrire, je pourrais continuer à écrire des pages et de pages. J'aimerais bien partager chaque détail, chaque petit souvenir.

Pour aujourd'hui je vous laisse.
De tout cœur avec mes deux anges. Mes papillons.
De tout cœur avec vous les parents-anges
❤️

Ulrike
« Modifié: 28 Juin 2020 à 22:11:40 par Ulrike »
Maman de Jonathan (2017) et de nos anges Lucie et Pauline nées le 1 mars 2020
Pauline s'est envolée avant sa naissance, Lucie a partagé 5 jours de sa vie précieuse avec nous avant d'aller rejoindre sa sœur

Coccinelle

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 116
Re : Un premier message
« Réponse #1 le: 31 Mai 2020 à 08:45:57 »
Chère ulrike,
Si peu de temps depuis que tu as perdu tes filles... ton histoire fait écho à la mienne et j imagine, Je sais combien cela peut être difficile pour toi en ce moment.
La perte de Pauline l espoir pour Lucie et la nouvelle perte... cela est bien éprouvant. Tes filles font parties de toi et de la famille même s il est dur de trouver leur place.
N hésite pas à venir sur le forum écrire et lire si cela peut te soulager t aider à supporter le vide et l absence.
Pensées pour tes petits papillons
Mayline ma petite coccinelle 12/12/19 * 15/12/19

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6257
Re : Un premier message
« Réponse #2 le: 31 Mai 2020 à 09:57:03 »
Très chère Ulrike,

Je suis si émue de t'accueillir ici et de lire votre histoire familiale autour de Pauline et Lucie.
Sois la bienvenue malgré les circonstances si douloureuses qui t'y amènent.
Vous vivez l'épreuve qu'aucun parent ne devrait vivre.

Vos filles étaient attendues avec tant d'amour par vous et leur grand frère. Quel chagrin pour lui aussi.
Il a pu voir Lucie et sa tendresse envers sa petite soeur est bouleversante. Je pense aussi à lui.

Vous avez pu dire à votre Pauline tout votre amour ... avant de rejoindre Lucie qui se battait !
Votre Lucie qui devait aussi vous quitter. Vos deux princesses se sont retrouvées en laissant leurs parents si meurtris.

Je suis très touchée de l'attention des sages-femmes qui vous avoir permis de vivre un temps à 4 avant le départ de Lucie en urgence. Oui ce moment là si important pour votre famille. C'est effectivement un beau cadeau.

Il est bon de lire que vous avez été bien entourés par la famille et vos amis et j'espère de tout coeur qu'ils sont encore bien là. Mais l'absence de vos filles est si douloureuse,

Viens nous parler de tes filles, de vos filles encore et encore.
Nous sommes là avec vous, main dans la main.

Je t'embrasse très fort.
Marie
Marie.J bénévole

Marie-Silas

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 664
Re : Un premier message
« Réponse #3 le: 31 Mai 2020 à 20:06:39 »
Chère Ulrike,
je suis très touchée de lire ces mots qui racontent ta rencontre avec Pauline et Lucie, vos filles tant attendues, tant aimées. Il y a eu cette surprise si bouleversante d'attendre des jumelles, et puis cette joyeuse attente qui a suivi. Tu as été une maman tellement attentive pour elle, tu as donné toute ton énergie pour que tout se passe bien. Leur absence est d'autant plus douloureuse, quel vide immense dans ton coeur!
Je suis heureuse de lire que vous avez pu être bien accompagné, que vous avez pu vivre un moment avec vos deux jumelles ensemble. Et je suis touchée que votre fils ait tout de suite pris son rôle de grand frère en lisant une histoire à sa petite soeur. Comme il a du être fier!
Maintenant, tu es pleine de tristesse. Pas à pas, il faut que tu réinventes ta famille, autrement que ce que tu avais imaginé, et c'est un chemin tellement difficile. Alors tu es la bienvenue ici pour raconter la vie de tes filles, tous ces détails si précieux pour toi, cette rencontre si particuliére avec Pauline et Lucie. Tu peux aussi  déposer ce qui fait trop mal. Nous sommes main dans la main avec toi,
Fühl dich umarmt,
Marie
Marie, maman de Silas, né le 16.11.2014 et décédé le 24.11.2014, trisomie 13, et de Raphael, 2017

Ulrike

  • Newbie
  • *
  • Messages: 6
Re : Un premier message
« Réponse #4 le: 31 Mai 2020 à 21:24:18 »
Merci beaucoup, beaucoup pour vos réactions si précieuses. Vous me touchez avec vos réactions, vos mots, votre compréhension. Je ne m'arrête pas à pleurer...
Mes filles me manquent tellement. Ma tristesse, ce vide et le manque me donnent de plus en plus l'impression que je vis dans une bulle. Comme si je vivais dans un monde parallèle. Tout autour de nous continue. Surtout maintenant pendant cette période de deconfinement où tout le monde autour de nous reprend le rythme du quotidien....sauf moi. Je suis encore en congé maternité... Mon conjoint à repris son travail depuis la semaine dernière.
Le confinement se rajoutait à notre situation particulière. La cérémonie des adieux de Pauline et Lucie a eu lieu le 12 mars, donc juste quelques jour avant le début du confinement. Nous avons eu un peu peur du fait de ne pas pouvoir voir personne pendant le confinement. Finalement cette période nous a fait du bien. Nous étions chez nous, en famille et avec tous le temps nécessaire pour vivre cette triste période de la perte de nos filles. C'est maintenant, depuis le deconfinement que je me sens de plus en plus perdue. Déconnectée. C'est comme la douleur s'intensifie de plus en plus. Et je me demande parfois quand est-ce que cette intensification de la douleur, du manque, du vide va s'arrêter? Quand est-ce que je serai capable de vivre avec cette douleur? Et reprendre une vie 'normale'? Je sais que ça va prendre du temps....et que ce différent pour chacun.e... mais qu'est-ce que c'est difficile....
Maman de Jonathan (2017) et de nos anges Lucie et Pauline nées le 1 mars 2020
Pauline s'est envolée avant sa naissance, Lucie a partagé 5 jours de sa vie précieuse avec nous avant d'aller rejoindre sa sœur

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6257
Re : Un premier message
« Réponse #5 le: 01 Juin 2020 à 10:05:01 »
Chère Ulrike,

Beaucoup de mamans ont ressenti ce besoin de rester dans cette bulle pour ne pas affronter le monde où tout va si vite. Ce besoin de vous protéger était nécessaire tant la douleur est forte. 
Le confinement t'a aidée en cela mais aujourd'hui, tu te sens perdue.
Ton coeur est si meurtri. Comment en être autrement ?

Viens déposer ce qui est trop lourd.
Je t'embrasse fort.
Marie
 
Marie.J bénévole

Ulrike

  • Newbie
  • *
  • Messages: 6
Re : Un premier message
« Réponse #6 le: 02 Juin 2020 à 00:08:26 »
Merci, merci, merci! Je ressens votre soutien, votre douceur. Cela me fait du bien.
Une pensée douce pour ta petite Mayline
Une pensée douce pour ton petit Silas
Mercie Marie J. d'être là, pour nous les mamans avec le cœur brisé.
Maman de Jonathan (2017) et de nos anges Lucie et Pauline nées le 1 mars 2020
Pauline s'est envolée avant sa naissance, Lucie a partagé 5 jours de sa vie précieuse avec nous avant d'aller rejoindre sa sœur

Marie-Silas

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 664
Re : Un premier message
« Réponse #7 le: 02 Juin 2020 à 20:57:29 »
Chère Ulrike,
tu vis aujourd'hui un rythme tellement différent de ton entourage, et c'est bien difficile de voir que ce déconfinement est aussi un retour à la normale pour beaucoup alors que tu es encore si blessée par le décès de tes jumelles. La douleur est si forte, et tu as l'impression que tout ca ne s'arrêtera jamais, tu ne peux pas envisager qu'un jour ton coeur sera appaisé. Mais cette douleur que tu vis aujourd'hui, elle est à la mesure de l'amour porté à tes filles, immense! C'est normal que ton coeur soit bouleversé, que tu manques de force, que tu sois épuisée. Alors sois douce avec toi, donne toi le temps dont tu as besoin même si les autres te pressent. Toi seul sait aujourd'hui ce dont tu as besoin, pour l'instant c'est peut être  de pouvoir te concentrer encore un moment sur tes bébés, penser à elles encore et encore. Tu as tant besoin d'elles, et ton coeur est déchiré...
Douces pensées pour Pauline et Lucie,
je t'embrasse,
Marie
Marie, maman de Silas, né le 16.11.2014 et décédé le 24.11.2014, trisomie 13, et de Raphael, 2017

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 8814
Re : Un premier message
« Réponse #8 le: 04 Juin 2020 à 10:48:08 »
Chère Ulrike,

A mon tour d'être très émue de t'accueillir ici sur le forum...
J'ai lu avec beaucoup d'attention et d'émotions la vie de tes deux petites puces, tes jumelles que tu attendais avec tant de tendresse et puis leurs trop courtes vies qui se sont arrêtées l'une après l'autre...
Quelle douleur pour ton coeur de maman...

Cette nuit, cela fera juste trois mois que ta petite Lucie est partie rejoindre sa soeur jumelle...trois mois sans elles, c'est tellement long et violent à vivre...
Comme je comprends que tes larmes coulent....c'est un tel chagrin d'être séparée d'elles.

Oui, aujourd'hui, tu te prends toute cette violence en plein coeur...et face à la reprise du travail, il y a de quoi te sentir dépassée par le rythme du monde, même complètement déconnectée....c'est tellement normal...ce rythme n'est pas possible après le décès de nos bébés tant nous sommes atteints très profondément par cette épreuve....
Peu à peu, tu le sais, la violence du choc va s'apaiser, mais là cela fait si peu de temps... laisse toi tout le temps qu'il te faut...et viens nous confier la douleur de ton Coeur de maman, pour te sentir un peu moins seule... viens la déposer quelque part pour qu'elle soit reconnue par tous...

Je t'envoie mille douceurs pour cette journée difficile et pense très fort à toi
Je suis en lien de coeur avec toi
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6257
Re : Un premier message
« Réponse #9 le: 05 Juin 2020 à 10:00:38 »
chère Marie.

3 mois qu'il te faut apprivoiser l'absence de tes filles, que ton coeur de maman saigne, que les larmes coulent.
La réalité est si violente.

Je pense très fort à toi, à tes deux trésors, Pauline et Lucie.
Je t'embrasse
Marie
Marie.J bénévole

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6257
Re : Un premier message
« Réponse #10 le: 19 Juin 2020 à 10:22:23 »
Chère Ulrike,

Une tendre pensée pour toi ce matin.
Tu retrouves chaque jour le quotidien, alors que tu te sentais dans ta bulle avec le confinement.
N'hésite pas à venir partager avec les autres parents, qui comprennent tellement ton chagrin.

Je pense à toi et t'embrasse fort.
Marie
Marie.J bénévole