Auteur Sujet: Douleur infinie  (Lu 4842 fois)

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6356
Re : Douleur infinie
« Réponse #45 le: 05 Juin 2020 à 10:15:30 »
Cher Baptiste,

Je viens prendre de tes nouvelles depuis la reprise de ton travail, reprise qui était si difficile à prendre comme décision !
Je pense à toi. Comment te sens-tu ?
N'hésite pas à venir partager, déposer tes ressentis.
De tout coeur avec toi, avec vous.
Marie
Marie.J bénévole

BaptisteR

  • Newbie
  • *
  • Messages: 15
Re : Douleur infinie
« Réponse #46 le: 10 Juin 2020 à 12:29:00 »
Bonjour, merci à tous pour vos messages. Je sais que ça fait un moment que je n'ai rien posté. Je suis un peu perdu, tous les jours j'essaye d'être fort pour soutenir ma femme mais c'est compliqué. Depuis qu'on a reprit le travail, je sens que tout est plus difficile pour elle et j'ai l'impression que chaque jour elle s'abime de plus en plus. Je dois me battre pour la faire manger, pour qu'elle prenne ses cachets, pour la protéger d'elle même. A coté de ça sa mère ne cesse de la brusquer, on a beau lui répéter que Cécile a besoin de temps, elle insiste et est verbalement brutale avec Cécile ce qui lui fait beaucoup de mal. Je voudrais qu'elle reprenne temporairement un arrêt car actuellement c'est à la maison qu'elle se sent le mieux mais elle refuse. Je ne sais plus quoi faire, j'essaie d'attendre d'être seul pour craquer et ne pas rajouter ma souffrance à la sienne mais j'ai l'impression de ne pas réussir à la protéger et d'être un mauvais mari

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6356
Re : Douleur infinie
« Réponse #47 le: 11 Juin 2020 à 08:53:38 »
cher Baptiste,

Comme il est douloureux pour toi de voir Cécile qui souffre tant et de ne pas savoir comment l'aider.
Et pourtant, tu es là à ses côtés, tu veilles sur elle. Tu es un mari formidable, aimant et attentif.
Tu connais cette souffrance et elle est si violente qu'aujourd'hui encore, elle semble insurmontable pour vous deux.

Les parents témoignent qu'il faut du temps pour qu'elle s'apaise et vous le savez ; et je suis bien désolée de lire que ta belle-mère ne  le comprend pas. Vous avez tant besoin de réconfort.

Je pense très fort à vous et vous embrasse fort.
Marie
Marie.J bénévole

Vianney

  • Newbie
  • *
  • Messages: 13
Re : Douleur infinie
« Réponse #48 le: 13 Juin 2020 à 20:15:44 »
Plein de courage Baptiste ! Tu n'es pas un mauvais mari...Tu es "juste" un homme qui vit une épreuve horrible et qui essaye de s'en sortir et d'aimer sa femme du mieux qu'il peut. La preuve que tu n'es pas un mauvais mari est que tu fais tout pour aider Cécile !

Tout à l'heure, nous reparlions avec ma femme des différentes conséquences de la mort de nos enfants dans notre couple. Et justement, je crois que ce qui était le plus dur pour moi était d'accepter le temps dont elle avait besoin pour aller mieux et de voir que j'étais impuissant, alors que je suis son mari. Mais, je crois aussi, que justement, nous sommes là pour aimer nos femmes. Qui dit aimer, dit forcément aider. Mais, nous ne sommes pas responsables de tout pour elles... Elles ont leur chemin, et nous ne sommes pas responsables du temps qu'elles mettent. Oui, on peut orienter, soutenir, aider, aimer, protéger. Mais porter la responsabilité, je ne crois pas ! J'espère ne pas être trop dur dans mes propos.

Quant aux propos blessants, qu'est-ce que je comprends ! Personnellement, à de nombreuses reprises j'ai insisté pour que ma femme prenne un peu plus de distances avec son entourage familial lorsqu'il était trop blessant... Là, en revanche, je crois que la protection est importante !

Courage mon cher Baptiste ! C'est une épreuve qui secoue terriblement un couple. Mais quand la violente tempête est passée (après de longs mois...), vient le soleil (qui n'arrive pas non plus tout de suite après la fin de l'ouragan...) où l'on voit tout ce que nous avons traversé. Et cela renforce votre amour. Mais, dans l'attente, vous en bavez et c'est bien normal... La mort de votre merveille est encore toute récente.

Vraiment, je pense à toi.

Courage, courage, je suis sûr que tu es un chouette mec !
Heureux époux.

Papa de Maïlys, née sans vie le 18 avril 2017 et de Melchior, décédé le 20 mai 2019 après sa naissance

Marie-Silas

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 743
Re : Douleur infinie
« Réponse #49 le: 16 Juin 2020 à 20:10:06 »
Cher Baptiste,
j'espère que les mots de Vianney ont su t'appaiser un peu. Vous vivez un moment tellement compliqué, pour toi, pour Cécile. C'est si difficile de souffrir à deux et de se trouver quand même trop petit face à la souffrance de l'autre. Mais en accueillant tes sentiments et ceux de Cécile, en la protégeant de l'entourage qui lui laisse si peu de temps, tu fais dèjà énormément! Pour le reste, c'est aussi le chemin de Cécile. Et c'est terriblement difficile de ne pas toujours avoir les outils pour aider l'autre. Alors continue juste à accueillir, comme tu le fais déjà,
je te souhaite plein de force sur ton chemin, aussi avec cette reprise du travail,
en lien de coeur avec toi,
Marie
Marie, maman de Silas, né le 16.11.2014 et décédé le 24.11.2014, trisomie 13, et de Raphael, 2017

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6356
Re : Douleur infinie
« Réponse #50 le: 29 Juin 2020 à 15:10:38 »
Cher Baptiste,

Je viens t'envoyer plein de courage et de force pour cette nouvelle semaine qui démarre et dans ton travail.
Je pense très fort à toi, à ton coeur de papa si douloureux. Mayline te manque tant, vous manque tant.

Nous restons à tes côtés.
De tout coeur avec vous.
Marie
Marie.J bénévole

BaptisteR

  • Newbie
  • *
  • Messages: 15
Re : Douleur infinie
« Réponse #51 le: 07 Septembre 2020 à 15:22:37 »
Bonjour, ça fait longtemps que je n'ai pas donné de nouvelles, je passe sur le forum, lit les nouveaux messages et repart sans rien écrire.

Mais aujourd'hui j'ai besoin d'écrire ce que je ressens. On vient de passer une semaine de vacances à la mer avec ses hauts et ses bas. C'étaient de "drôles" de vacances à essayer de se changer les idées tout en sachant que quelque chose n'allaient pas. Ce sentiment permanent de vide, d’absence qu'on essaye de cacher le plus possible.

En plus semaine difficile car semaine de rentrée pour les amis et les collègues qui eux profitent de leurs enfants. Et ce nouveau coup de poignard involontaire d'une connaissance qui sur le post d'une photo de vacances où je me sentais bien demande si j'ai "retrouvé du plaisir à vivre".

Là nous sommes de retour à la maison, et il me reste une semaine de vacances mais tous me semble si difficile, j'ai l'impression de ne plus arriver à soutenir suffisamment ma femme chérie et j'appréhende le retour au travail car je risque de recroiser un collègue qui vient d'être papa pour la deuxième fois et je n'arrive pas à m'imaginer passer du temps avec alors qu'il n'y ai pour rien et nous a soutenu comme il a pu.

Tout est confus dans ma tête, j'ai parfois l'impression d'arriver à retrouver quelques instants de bonheur fugaces mais j'ai l'impression aussi de souvent porter un masque pour protéger les autres et faire comme si... comme si tout allait bien alors qu'au fond de moi je sais que ça ne va pas mais j'ai peur de blesser les autres avec mes sentiments et préfère comme si et me blesser moi même.

Je me sens perdu en moi même et j'ai l'impression d'être bloqué.

Marie-Silas

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 743
Re : Douleur infinie
« Réponse #52 le: 08 Septembre 2020 à 10:55:58 »
Cher Baptiste,
Comme c'est dur pour toi de porter cette fragilité, d'avoir l'impression de devoir la garder pour toi, alors que l'absence de Mayline est si dur à supporter, que la tristesse de ta femme est si difficile à accompagner. Oui, c'est vraiment dur de ne pas être accueilli dans la souffrance, d'avoir l'impression que les autres aimeraient que tu passes à autre chose. La mort de Mayline n'est pas simplement une page de livre à tourner. tu vis encore tant de montagnes russes. Il y a ces moments où tu entrevois de nouveau le bonheur et d'autres où tout te rappelle à elle.  Alors appuie toi sur ces éclaircies et savoure les. Et tu as aussi le droit de ne pas toujours être un roc. C'est normal de s'effondrer parfois. Autorise le toi!
Douces pensées pour ta princesse,
Marie
Marie, maman de Silas, né le 16.11.2014 et décédé le 24.11.2014, trisomie 13, et de Raphael, 2017

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6356
Re : Douleur infinie
« Réponse #53 le: 09 Septembre 2020 à 09:51:43 »
Cher Baptiste,

L'absence de Mayline est immense et votre tristesse est à la hauteur de l'amour que vous lui portez et de cette absence intolérable.
Que ce vide est terrible et incompris parfois par l'entourage.

Oui il est si difficile de voir cette fameuse lumière qui redonne un peu de vie, de douceur.
Et si tu la vois, saisis-la, accueille la, comme le dit si bien Marie.

Je pense très fort à toi.
Marie
Marie.J bénévole

Marie-Silas

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 743
Re : Douleur infinie
« Réponse #54 le: 12 Septembre 2020 à 20:41:21 »
Cher Baptiste,
je viens te redire toutes mes pensées en ce jour où Mayline a 10 mois. Ta princesse te manque tant, mais je viens te souhaiter de vivre chaque jour de petites éclaircies, avec Mayline qui t'accompagne,
en lien de coeur avec toi,
Marie
Marie, maman de Silas, né le 16.11.2014 et décédé le 24.11.2014, trisomie 13, et de Raphael, 2017

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 8895
Re : Douleur infinie
« Réponse #55 le: 07 Octobre 2020 à 09:35:37 »
Cher Baptiste,

le dernier message que tu as posté me touche vraiment....je sens la profondeur de ta tristesse et ton désarroi face à cette souffrance qui semble installée dans ton coeur pour longtemps...

Tu sais, la première rentrée, après le décès de son bébé, avec le retour à la maison, le retour au travail est une période souvent très difficile à vivre....car c'est parfois à ce moment-là que l'on plonge face à durée de l'absence de son bébé...
Tu as toutes les raisons d'être bousculé et aussi blessé par les remarques des autres, tant ton coeur de papa est à vif...

Mais ta petite Mayline est là, blottie à tout jamais dans ton coeur immense....elle a fait de toi un papa et tu peux être fier d'être papa, même si ta paternité d'aujourd'hui est différente de celle de tes collègues, de tes amis....
elle est terriblement plus dure à vivre, cette paternité....alors prends ton courage à deux mains, car tu es courageux, et vois si tu peux lui donner une couleur plus belle que la tristesse....
Je suis sure que c'est ce que voudrait Mayline, si elle pouvait parler...

Je t'envoie plein de force et de douceur en même temps et te redis tout mon soutien...
tu es un papa merveilleux, ne l'oublie jamais

en lien de coeur avec toi
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)