Auteur Sujet: Notre histoire  (Lu 2625 fois)

Helen31

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1397
Re : Notre histoire
« Réponse #45 le: 20 mai 2019 à 06:16:23 »
Bien chère EVe,

comme il est difficile à traverser le deuil de ton petit Léandre...il te manque tant et son absence vide ton coeur de maman au quotidien...c'est vrai que c'est si long d'accueillir cette réalité, qu'il faut bien du temps pour l'accepter...tu sais que tu peux venir ici autant que tu le souhaites pour nous dire ce que tu portes et ce qui est trop lourd...nous sommes là pour toi!

J'espère que les résultats t'ont donné une certaine paix...ton petit bonhomme n'avait donc aucune maladie et cela te donne sans doute beaucoup d'espoir pour le suivant...j'imagine combien ce futur te semble encore flou ... tente de parcourir seulement une journée après l'autre... SI tu le peux, appuie toi sur tout ce qui te ressource et te donne de l'apaisement, de la joie, prends soin de toi autant que tu le peux.

Je pense très fort à toi et te souhaite une douce semaine,

Hélène

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 8349
Re : Notre histoire
« Réponse #46 le: 06 juin 2019 à 07:52:12 »
Chère Eve,

Hier, c'était le 7ème mois-anniversaire du décès de ton petit Léandre...aussi, je voudrai te redire tout notre soutien...

Oui, il est long et terriblement éprouvant, ce deuil....sans parler de la fatigue énorme qui te tombe dessus en plus...comme le dit Hélène très justement, un jour à la fois est déjà un pas énorme à accomplir, avec toutes les émotions qui seront là, parfois un peu plus apaisées ou encore bien violentes....

aller au jardin du souvenir aide aussi à apaiser cette souffrance sans nom....oui, si tu peux y aller, n'hésite pas à le faire dès que tu en ressens le besoin....ton petit Léandre est dans ton coeur à tout jamais mais son absence au quotidien dans ta vie est lourde à vivre...on a souvent besoin de l'inscrire quelque part...

je te souhaite une douce semaine, en espérant que tu pourras assister à la prochaine rencontre de parents et t'envoie une grande brassée d'amitié
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

Helen31

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1397
Re : Notre histoire
« Réponse #47 le: 19 juin 2019 à 08:52:18 »
Chère Eve,

un petit coucou par ici pour te dire que je pense bien à toi! La fin de l'année scolaire approche et tu dois être bien occupée...

J'espère que tu prends soin de toi et que tu t'organises à ton rythme pour traverser cet été...

Viens ici si tu le souhaites, nous sommes là pour toi,

Je t'embrasse,

Hélène

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5840
Re : Notre histoire
« Réponse #48 le: 20 juin 2019 à 11:46:28 »
Je viens te souhaiter une douce et belle journée chère Eve.

Oui, 7 mois que ton coeur saigne, que l'absence de Léandre est si douloureuse.
Je pense à toi, à vous.
En lien de coeur avec vous.
Je vous embrasse.
Marie
Marie.J bénévole

Helen31

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1397
Re : Notre histoire
« Réponse #49 le: 09 juillet 2019 à 07:41:34 »
Chère petite maman,

comme ton coeur est éprouvé par l'absence de ton petit garçon...ton petit chéri que tu attendais avec tant d'amour...

A présent, les grandes vacances sont là, c'est un autre rythme qui s'installe pour toi. Peut être as tu pris le temps de t'organiser de bons moments pour prendre soin de toi, faire du sport...

N'hésite pas à venir ici si tu le souhaites, pour déposer tout ce qui est trop lourd pour ton coeur.

Je t'envoie 1000 baisers...

Douces pensées pour Léandre,

Hélène

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5840
Re : Notre histoire
« Réponse #50 le: 11 juillet 2019 à 09:55:31 »
Je viens t'embrasser bien fort en direct chère Eve.

Comment te sens-tu aujourd'hui ?

Je pense à toi, aux jours qui passent où il te faut apprivoiser l'absence de Léandre.

Nous restons à tes côtés, main dans la main.
Que cette journée te soit la plus douce possible.
Marie
Marie.J bénévole

Eve

  • Newbie
  • *
  • Messages: 16
Re : Notre histoire
« Réponse #51 le: 11 juillet 2019 à 10:35:14 »
Bonjour chères Mamans

Merci pour vos petits messages au cours de ces dernières semaines. Ce fut un mois de juin long et éprouvant.
Les fins d'année scolaire sont toujours intenses (surtout quand on apprend le report du brevet par BFMTV), j'ai l'impression d'avoir couru un marathon. Mais en fait c'est toute l'année qui fut un marathon.
Et les fins d'année se ressemblant toutes, je me rappelle qu'il y a un an je disais au revoir à mes collègues avec un grand sourire tellement j'étais heureuse d'attendre Léandre. Je leur disais "à l'année prochaine" en pensant que ma vie serait désormais différente, tournée vers mon petit garçon.
Voir le diaporama des photos réalisées durant l'année scolaire par mes collègues m'a aussi remué. Je me revois en septembre, le ventre rebondi, souriante comme jamais. Le mois d'octobre où nous avions fait un repas partagé en salle des professeurs, cela faisait alors 5 jours que j'avais appris la terrible nouvelle. Les mois de novembre et décembre où je vois mon remplaçant. Le mois de janvier marqué par ma reprise du travail. Je vois ma tête de cadavre et mes immenses cernes, me rappelant mes insomnies... Mes collègues me disent que j'ai fait preuve de beaucoup de courage. Je leur réponds que ce n'est pas du courage, c'est l'amour d'une maman pour son enfant. Je suis persuadée qu'aucun sentiment n'est plus fort et plus puissant que l'amour d'un parent pour son enfant et pour ma part, c'est parce que je suis la maman de Léandre que je peux tenir et avancer d'un petit pas, doucement, lentement.

Cette fin d'année scolaire me permet de faire un retour sur ce que j'ai vécu.
Je vois le chemin parcouru durant ces huit mois. Certes, je n'ai pas parcouru une distance énorme entre le 5 novembre et aujourd'hui. Mais chaque jour a été un pas vers l'avant.
J'ai appris quelles étaient mes forces et mes limites dans ce travail de deuil et je comprends peu à peu ce qu'est le deuil. Je m'autorise à pleurer quand cela ne va pas tout comme je m'autorise à sourire, à sortir, à voir les personnes que j'ai choisies de voir (je n'arrive pas encore à assister aux fêtes de famille où le bonheur est trop intense et où tout l'entourage a un bébé dans les bras). Nous avons essayé d'expliquer à notre entourage ce que nous ressentions, comment nous vivions ce deuil. Certaines personnes le comprennent, d'autres non. Ce n'est pas grave, la vie est ainsi faite.
J'ai appris à me reposer sur les personnes qui comptent. J'ai découvert les groupes de parole, l'association SPAMA et j'ai rencontré des personnes formidablement courageuses et bienveillantes. Je sais que je peux passer du rire aux larmes en 10 secondes, puis rire de suite après. C'est épuisant cet ascenseur émotionnel mais il est nécessaire.
Mon Léandre me manque et je sais que ce manque de lui sera toujours là. J'attends maintenant de ressentir cet apaisement que le temps apportera, j'attends que se tisse ce lien intérieur avec lui. Le soir je regarde les étoiles et je lui parle. Je lui parle aussi dans un carnet que j'écris depuis son départ. Quand je le relis, je vois que chaque page contient un "je t'aime" qui lui est destiné.

Je serais bien inconsciente si je disais que j'allais bien, que ma vie est belle et rose. Je suis capable de dire que non, je ne vais pas bien mais je vais mieux qu'il y a huit mois. Cela me prouve que j'ai avancé. Mais je ne suis pas capable de voir où s'arrêtera mon chemin et je ne cherche pas d'ailleurs à avancer plus vite. Je comprends les paroles que les mamans disent sur ce forum avec les formules "un jour après l'autre", "un pas après l'autre". Parce que c'est exactement ce dont j'ai besoin. Avancer un pas après l'autre, sans me presser, en me donnant le temps de faire une pause, de faire le point sur ce que je ressens. Et pour ça, je remercie les groupes de parole qui laissent le temps de faire ce point. C'est en m'accordant ce temps de parole que je peux poser mes idées.

Et dans ce chemin de deuil, mon mari et moi avons eu besoin de réponse, de comprendre pourquoi nous avons perdu notre petit garçon. Et surtout de nous projeter, de voir un avenir dans lequel nous pourrons fonder une famille avec notre Léandre dans les étoiles et un enfant à nos côtés. Ce besoin de donner la vie a été très fort dès le début. Devant l'innommable, l'inacceptable, l'intolérable perte de Léandre, nous avons eu ce sentiment que la vie devait revenir. Mais comme notre parcours n'a jamais été simple, nous avons bataillé de longs mois avec l'hôpital pour obtenir tous les résultats des examens, préparer une future grossesse avec un "traitement de l'espoir" , faire en sorte que notre dossier soit repris par un docteur suite au départ du médecin qui nous suivait, nous montrer insistant pour que notre dossier passe en commission pour obtenir l'accord pour reprendre un protocole en PMA... et à force de provoquer la chance, nous avons eu nos réponses et surtout, nous nous relançons dans ce parcours.
Là aussi, ce serait mentir que de dire que tout va bien se passer, que nous sommes confiants. Nous n'avons que trop conscience de qui nous avons perdu et de la préciosité de qui nous pouvons perdre. Mais l'espoir reste plus grand que la peur. Et en fait, il ne nous reste que ça: l'espoir. Nous espérons de tout cœur que si nouvelle grossesse il y a, cette satanée maladie pourra être contenue par les médicaments et que nous pourrons mener cette grossesse le plus loin possible. J'espère de tout cœur pouvoir dire à ce petit-être qu'il a un grand frère qui veille sur lui et qui lui sourit depuis les étoiles.

Je pense fort à vous toutes les mamans et à vos tout-petits dans vos cœurs.

Eve
Lorsque la nuit tu regardes le ciel,
C'est comme si toutes mes étoiles te souriaient,
Parce que j'habite sur l'une d'entre elles, je souris,
Toi seule auras des étoiles qui savent sourire.
(Saint Exupéry)

Léandre, notre étoile, parti le 5 novembre 2018 (26 SA)

Helen31

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1397
Re : Notre histoire
« Réponse #52 le: 12 juillet 2019 à 07:35:53 »
Chère Eve,

je viens de lire ton beau message avec beaucoup d'attention...c'est intéressant, même si très émouvant, de jeter un regard en arrière sur ce parcours...

Il s'en est passé des choses ... et le chemin n'a pas été tout droit. Tu peux être fière de ce parcours, et je suis sûre que ton Léandre l'est aussi...il a une maman incroyable!

Oui, petit à petit, au rythme de ton coeur, tu laisses ton tout petit installer sa présence en toi, d'une façon totalement unique...pas comme tu l'avais prévu, imaginé, lorsque ton ventre s’arrondissait...c'est vrai. C'est long aussi d'accueillir la réalité lorsqu'elle est douloureuse, on n'est jamais prêt à quitter les gens que l'on aime, encore moins son bébé.

En lisant ton message...je pensais à mon histoire, en particulier à la maman d'une amie à qui je demandais souvent si j'allais arrêter de souffrir un jour de l'absence de mon bébé. Et elle m'assurait que cela viendrait, qu'elle s'était "habituée" à vivre avec cette souffrance au début et qu'un jour elle s'était aperçue qu'elle ne souffrait plus, qu'elle allait bien, sans avoir oublié son petit garçon. Je me suis accrochée à cela très longtemps...et un jour et j'ai vécu la même chose...mon bébé était toujours bien présent dans mon coeur, je savais qu'il avait traversé ma vie de maman et pourtant, cela ne faisait plus mal, plus du tout... Cela parait incroyable lorsqu'on est au coeur de la tempête...et pourtant c'est vrai, j'avais envie de te le partager...

Je pense très fort à toi et te souhaite de bien te reposer durant ces vacances...savoure tout ce que tu aimes, tout ce qui peut remplir ton coeur...

Je t'embrasse, et douces pensées pour ton petit garçon des étoiles,

Hélène

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5840
Re : Notre histoire
« Réponse #53 le: 13 juillet 2019 à 10:05:00 »
Chère Eve,

Je suis émue de lire votre histoire, sa relecture que tu en fais et que tu nous partages.

Tu sais t'écouter, voir ce qui est bon pour toi, pour vous, les personnes à voir ou non ... C'est tellement important. Tu es toi, dans les jours qui sont meilleurs ou non. 
C'est vraiment un pas à la fois, une heure à la fois, puis un jour à la fois pour traverser ce deuil si douloureux.
Je suis heureuse que tu ais croisé de belles personnes pour vous soutenir.

Tu es combative pour continuer votre chemin avec ton conjoint, réaliser votre espoir de voir naître un nouveau bébé, petite soeur ou petit frère pour Léandre.

Je te souhaite une douce journée et t'embrasse fort.
Marie
Marie.J bénévole