Auteur Sujet: Peut-on parler de son bébé, des années après son décès?  (Lu 551 fois)

Helen31

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1201
 Chers parents,


 vous avez perdu un tout petit...


...le temps passe...et pourtant! Vos émotions, quant à sa perte, ont été très diverses et vous ont fait cheminer...il n'en reste pas moins que ce bébé fait partie de votre histoire personnelle  familiale pour toujours.

 Ce tout petit, décédé trop tôt, n'est pas et ne sera jamais un mauvais évènement à oublier, à effacer, à ne plus évoquer! Et l'évoquer n'est pas forcément synonyme de mal-être!

 Pourquoi aurait-on le droit de parler d'un grand-père ou d'une tante, et de s'en souvenir ensemble sans gêne mais... pourquoi lorsqu'on évoque son tout petit...les regards se détournent, les conversations s'empressent de changer de sujet pour aborder des points bien futiles ou alors l’indifférence prend place autour de vous, sans parler des commentaires très culpabilisants....alors, pourquoi, pourquoi ???

Certains parents nous ont même témoigné que le jour anniversaire de leur bébé, alors que ce dernier prend beaucoup de place dans leur coeur et leur tête ce jour là, l'entourage ne dit pas un mot, fait comme si cette date était banale...


 Et vous, chers parents...au fil du temps, comment vivez vous tout cela ? Vous sentez vous libre d’évoquer votre bébé ? Comment réagit votre entourage lors des dates anniversaires? Est ce que vos proches vous en parlent simplement?


Venez témoigner de votre vécu autour de ce sujet qui semble assez complexe...oui, venez déposer tout ce qui vous encombre ou au contraire venez partager les expériences qui vous permettent d'en parler très naturellement...


en union de coeur avec chacun,


 Hélène

anne-sophie

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 495
Re : Peut-on parler de son bébé, des années après son décès?
« Réponse #1 le: 09 juin 2018 à 09:57:43 »
Bonjour hélène

je me retrouve totalement dans ces mots
combien de fois j'ai parlé de zelie et les regards se detournent la discussion prend fin ou echange d'une banalité(qui me blesse)

ça va faire 5 ans que notre zélie est partie et oui l'entourage meme le plus proche font abstraction certains y pensent(mes parents ma soeur)mais le reste (surtout la famille de mon mari)font comme si c'etait  tabou que la page est tournée.(il ne faut pas en parler)
au anniversaire notamment surtout que notre zelie à sa jumelle tess qui est bien là qui grandit qui evolue tres bien et qui nous rappelle encore plus notre zelie(elle se ressemble tant)


aujourdhui oui ça me blesse encore meme si j'ai decide de ne plus me battre car au final ça me faisait plus de mal puisqu'ils ne sont pas dans l'ecoute,ils disent comprendre mais font tout l'inverse.

suivant les personnes je dis que j'ai 4 enfants!pour les personnes plus empathiques je dis 5


moi je suis libre d'en parler et je le fais meme si je sais que ça mettra mal à l'aise je le fais pour moi!pour elle pour qu'on ne l'oublie pas!
mais la famille n'en parle jamais d'elle meme(cote belle famille c'est tabou faut pas en parler et je n'ai pas de souvenir d'une fleur mise sur sa tombe
d'un mot lors de l'anniversaire de tess en disant pensee pour zelie qui nous accompagne (rien!)

je fais avec car j'ai bataillé depuis son depart et meme avant,aujourd'hui je me consacre au mien et vit mes penses ma douleur avec moi meme (et spama quand ça ne va pas du tout)
Je ne peux pas forcer les gens!certains diront qu'ils font leur deuil à leur façon, que ça depends des generations(ça je n y crois plus ma mamie qui avait le meme age que mes beaux parents me parlait librement de zelie(parfois elle me disait je ne  veux pas te faire pleurer)et je lui disais que oui je pleure mais que ça fait u bien de pouvoir parler d'elle.

j'ai eu le droit à je ne sais pas quoi te dire... je ne sais comment moi je reagirai...je ne sais pas comment tu fais pour avancer... je ne sais pas comment tu fais pour etre si forte...(je ne le suis pas on à pas le choix au final )

je te remercie helene de poser ces questions
Amicalement anne-sophie
« Modifié: 09 juin 2018 à 10:11:57 par anne-sophie »
zélie(petit ange)&tess 12 avril 2013
timothé 2004,inès 2007.
Lily-rose 22 juillet 2016

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5493
Re : Peut-on parler de son bébé, des années après son décès?
« Réponse #2 le: 11 juin 2018 à 12:18:34 »
Merci Anne-Sophie de nous partager ce que tu ressens vis à vis de l'entourage qui ne parle plus de Zélie.
Que c'est dur !
C'était important pour ta grand-mère de parler de ta fille même si elle avait peur de te faire pleurer. Mais tu as eu un vrai dialogue avec elle. C'est beau.

Que les autres parents n'hésitent pas à en parler, à déposer ce qui est difficile pour eux par rapport à ce silence qui s'installe autour du bébé décédé.

Je vous souhaite à tous une belle et douce journée et vous embrasse
Marie
Marie.J secrétaire de SPAMA et bénévole

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7986
Re : Peut-on parler de son bébé, des années après son décès?
« Réponse #3 le: 14 juin 2018 à 09:22:31 »
Oui, vraiment merci à toi, Hélène, d’ouvrir de nouveaux sujets sur des points toujours délicats à aborder mais pourtant essentiels...
Celui-là en est bien un !
Merci à toi, Anne-Sophie, de nous confier ce que tu vis en famille, avec des différences si grandes entre tes deux familles... comme c’est douloureux pour toi de vivre de telles différences...
Ta mamie avait tout compris... et comme toi, je ne pense pas que ce soit une histoire de générations... mais beaucoup plus d’une disposition du cœur pour accueillir la souffrance de l’autre... même si on ne connaît pas toute l’ampleur de cette souffrance...

De mon côté, avec le recul et le temps, je n’ai plus ce même besoin mais je reste agacée par ceux qui se sentent obligés de m’en parler....alors qu’a côté de cela, ils ne s’intereressent absolument pas au reste de ma vie... mon petit Emmanuel fait et fera partie de ma vie pour toujours, il habite mon Coeur à jamais mais il y a aussi bien d’autres choses qui se sont passées depuis...
Cela me donne le sentiment d’une parole assez artificielle, juste comme ça pour faire bien, une parole sans réelle attention qui ne me semble pas plus ajustée que le silence ou la gêne...

A vos claviers, les autres mamans pour continuer ces échanges !
Je vous embrasse toutes très fort
Isabelle
« Modifié: 14 juin 2018 à 13:22:26 par isabelle »
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

Severine

  • Newbie
  • *
  • Messages: 3
Re : Peut-on parler de son bébé, des années après son décès?
« Réponse #4 le: 14 juin 2018 à 21:55:13 »
Bonsoir les mamans,

Cela fait longtemps, je n'ai pas posté mais je continue de panser mes blessures, les amies sont là, avec elles aucun tabou. Elles me sont d'un grand soutien  Aujourd'hui j'ai évoqué Paul et sa courte vie face à un inconnu, il n'a rien dit, j'ai senti le malaise mais cela ne m'a rien fait. Pourquoi me taire ? Pourquoi taire son existence ? Elle a été bien assez courte comme ça ! Dans six jours cela fera 1 an qu'il est entré dans notre vie pour s'en aller deux jours plus tard, la période est douloureuse, tumultueuse...les montagnes russes comme je les appelle (cette année ça n'aura été que celade toute façon) quoi qu'il en soit je ne tairai jamais son existence. C'est la seule chose dont je suis sûre aujourd'hui. Mon fils à existé, il existera toujours pour nous, à travers nous, et tant que je vivrai, il vivra avec moi, je vous souhaite de fous reconstruire doucement et avec le souvenir de vos tout petit. La maman de PAUL.

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5493
Re : Peut-on parler de son bébé, des années après son décès?
« Réponse #5 le: 15 juin 2018 à 10:16:46 »
chère Severine,

Comme les personnes à qui on parle d'un bébé décédé sont mal à l'aise !
Mais on sent toute ta détermination à parler de Paul.
Oui ton petit bonhomme a eu SA vie, même si elle fut trop courte.

Je pense très fort à toi, à vous en ces jours anniversaires de votre fils qui approchent.
Je vous souhaite de vivre ces jours dans la douceur, comme vous le souhaitez.

Je t'embrasse fort.
Marie
Marie.J secrétaire de SPAMA et bénévole

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7986
Re : Peut-on parler de son bébé, des années après son décès?
« Réponse #6 le: 18 juin 2018 à 08:31:50 »
Très chère Séverine,

Je suis très touchée par ton message....comme il est essentiel de pouvoir parler très librement de son tout-petit....
OUI, ton petit Paul a existé et il continuera d'exister dans ton coeur de maman pour toujours... tu as 1000 fois raisons d'en être certaine....
Heureusement, tes bonnes amies sont là autour de toi...elles sont précieuses pour toi...

A deux jours du premier anniversaire de sa naissance, je t'envoie mon soutien le plus profond, en espérant que tu trouveras autour de toi beaucoup de douceur pour traverser cette période si douloureuse, avec les souvenirs bouleversants de sa naissance...

En UNION de coeur avec toi
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

Marie-Silas

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 281
Re : Peut-on parler de son bébé, des années après son décès?
« Réponse #7 le: 19 juin 2018 à 12:31:07 »
Chère Séverine,
merci pour ton partage. Il est tellement important d'avoir des personnes autour de soi avec qui on peut parler de son tout petit, sans qu'elles montrent de la gêne, c'est un soutien immense! Je suis heureuse de lire que tu trouves ce soutien en tes amies. Notre enfant a bien existé, il était bien présent avec nous, en nous, et son nom nous est doux.
Pour ma part, quand j'ai besoin d'en parler, je sais avec qui je peux le faire, sans que la discussion ne vire au silence, et ces amitiés me sont aussi très importantes. Silas est une personne si importante, la vie de Silas a été une étape extremement importante de ma vie. Et tout comme Isabelle, parfois j'ai juste besoin d'être Marie, celle qui aime chanter, qui aime rire, qui aime la nature, etc... et pas seulement la maman endeuillée. J'ai besoin de cet équilibre.
Mais je parlerai de Silas toute ma vie je crois!
Je vous embrasse,
Marie
Marie, maman de Silas, né le 16.11.2014 et décédé le 24.11.2014, trisomie 13, et de Raphael, 2017

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5493
Re : Peut-on parler de son bébé, des années après son décès?
« Réponse #8 le: 21 juin 2018 à 10:37:18 »
Chère Severine,

Une très très grande et douce pensée pour toi, pour vous en cette période douloureuse du 1er anniversaire de la naissance de votre fils Paul et de son décès deux jours plus tard.

Vous revivez chaque instant passé auprès de lui, tout l'amour que vous lui avez donné, cet amour qui reste à jamais malgré son absence physique. Mais il est bien là, dans vos coeurs de parents.

Nous sommes là avec vous, main dans la main.
Je vous embrasse fort.
Marie



Marie.J secrétaire de SPAMA et bénévole

Bénédicte

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5087
Re : Peut-on parler de son bébé, des années après son décès?
« Réponse #9 le: 21 juin 2018 à 10:57:07 »
Chère Séverine,

Je viens me joindre aux autres mamans pour t'entourer  dans ce temps anniversaire  de la naissance de Paul et de son décès. J'espère que tu peux parler de lui avec tes proches et que des personnes compréhensives t'entourent de leur affection dans ces moments si particuliers.
 Je t'envoie tout mon soutien
Bénédicte
Maman de Mathilde, Alice, Eloïse, Bertille née le 12 avril  et décédée le 10 juillet 2004 (trisomie 18) et de Inès.

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7986
Re : Peut-on parler de son bébé, des années après son décès?
« Réponse #10 le: 22 juin 2018 à 08:30:24 »
Chère Séverine,

Je viens t'assurer de mon union de coeur avec toi, en ce premier anniversaire du décès de ton petit Paul...
c'est ton bébé d'amour pour toujours et jamais il ne quittera ton coeur de maman...

Oui, j'espère de tout coeur que tu seras entourée de douceur et d'attention...c'est une journée tellement tumultueuse à traverser.....

Je t'envoie de mon côté un grand bouquet de tendresse et te garde dans mes pensées tout particulièrement aujourd'hui
Isabelle   
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

Marie-Silas

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 281
Re : Peut-on parler de son bébé, des années après son décès?
« Réponse #11 le: 22 juin 2018 à 13:03:14 »
Chère Séverine,
toutes mes pensées pour toi un an après le décès de ton petit Paul. Cette journée est peut être bien difficile à passer pour toi. Comme tu aurais aimé l'avoir auprès de toi!
Alors je viens te redire notre soutien, oui ton petit Paul est bien présent sur ce forum et tu peux venir nous parler de lui chaque fois que tu en ressens le besoin,
je t'embrasse fort,
Marie
Marie, maman de Silas, né le 16.11.2014 et décédé le 24.11.2014, trisomie 13, et de Raphael, 2017

Noëlle

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 70
Re : Peut-on parler de son bébé, des années après son décès?
« Réponse #12 le: 25 juin 2018 à 12:36:26 »
Bonjour à toutes,

Merci Hélène pour tes mots, ce sujet m'a beaucoup parlé ;-)

De mon côté, je me retrouve régulièrement face au silence, lorsque je parle de Noémie. Et il y a quelques temps, j'ai été confronté à une parole bien maladroite qui m'a blessé car elle venait d'une personne proche qui compte pour moi... De plus j'étais dans une période où j'étais plus vulnérable, et il était important pour moi que Noémie soit bien présente dans le cœur de mon entourage, et de m'assurer qu'elle y ait sa place... Mais en fait, je crois que certaines personnes de mon entourage veulent juste oublier et que j'arrête d'en parler, car pour eux, c'est synonyme que je vais mal... Mais pas moi, il est évident que je continuerai à parler de Noémie, à prononcer son prénom, quitte à créer le malaise. Après tout c'est mon deuxième bébé, mon deuxième enfant, mon deuxième trésor... Et puis, je reste persuadée que ma deuxième petite fille où qu'elle soit (en tout cas bien au au chaud au fond de mon cœur), de temps en temps, elle me fait des petits clins d’œil comme pour pour me montrer qu'elle est bien-là...

Isabelle, je me suis aussi retrouvé dans certains de tes mots, car il m'est arrivé une ou deux fois par d'autres personnes, il y a déjà quelques temps, d'avoir le sentiment que l'on me parlait de Noémie (sans prononcer son prénom bien-sûr), pour "faire bien"... Sauf que l'on sent de suite quand cela vient vraiment du cœur ou non... Et j'avais trouvé très superficiel, sans réel intérêt pour Noémie ou pour nous, comme tu le dis: "pas plus ajustée que le silence ou la gêne".

Belle et douce journée ensoleillée à toutes...

Noëlle

Delph77

  • Newbie
  • *
  • Messages: 37
Re : Peut-on parler de son bébé, des années après son décès?
« Réponse #13 le: 27 juin 2018 à 14:00:33 »
Bonjour,
Je viens moi aussi partager mon sentiment face au silence quand on parle de notre enfant disparu. Oui c'est vrai, moi aussi je sais avec qui je peux parler de ma petite Sihana, disparu il y a 2 ans et demi le 30 décembre 2015. Je suis très peu entourée, à cause d'une famille déchirée. je compte en tout et pour tout 3 personnes sur qui je peux compter en dehors de mon mari bien sur. 4 personnes unis par le sang...enfin jusqu'il y a peu de temps. Alors oui je parle avec ces personnes librement de Sihana, c'est une partie de moi qui est morte avec elle ce jour là. On reparle souvent de ma fille, on dépose des roses blanches sur sa tombe. Ma mère, mon frère et ma soeur sont ces personnes avec qui je peux parler librement.

Malheureusement, j'ai appris récemment que l'enfant que j'attends est atteint de trisomie 18, et qu'il est donc condamné. Nous avons décidé d'accompagner notre enfant adoré jusqu'à la fin de sa courte vie.  Ironie du sort, ce bébé est prévu pour le 17 décembre. Presque 3 ans jour pour jour que Sihana sera partie. Seulement 2 personnes ont compris et accepté notre décision. ma soeur m'a renvoyé ma demande de soutien en pleine figure. Pour elle je suis une égoiste, je n'ai pas le droit d'imposer ça à la famille, à mes enfants. Que je fais souffrir ce bébé que j'attends. tout cela pour me dire qu'elle ne serait pas là pour moi. Elle a fini de me broyer le coeur.

Je peux comprendre que les gens ne comprennent pas notre décision, mais de quel droit nous jugent-ils? Une famille est là aussi pour se soutenir dans les moments difficiles, pas juste pour les moments de java ou autres.

Le mal qu'elle m'a fait ce jour là, je ne suis pas prête de l'oublier.

Donc le jour où mon tout petit ira rejoindre sa soeur là-haut, nous serons bien peu à l'accompagner. Mais ce n'est pas le nombre qui compte, c'est l'amour qu'il ressentira autour de lui.

Quand on veut parler aux personnes extérieures de la perte de notre enfant, je comprends maintenant que le malaise qui s'installe n'est pas dû à l'indifférence. Non! Pour tous, la place d'un enfant n'est pas au cimetière, mais bien au chaud dans les bras de ses parents. Un bébé parti trop tôt, ce n'est pas dans la logique des choses. Je pense que les gens voudraient nous témoigner leur soutien, mais comment faire? Quelles paroles peut-on dire à une mère qui a perdu son bébé pour la réconforter? Il n'y en a pas, tout simplement. Alors avec maladresse, ils détournent le regard ou changent de conversation.

Mais à ces personnes je ne leur en veux pas. et je serai toujours fière de dire que j'ai eu 5 enfants, mais que ma petite fée s'est envolée trop tôt! Et je serai fièrede dire aussi que je suis l'heureuse maman de 6 enfants, mais que mon tout petit est parti rejoindre sa soeur quelque part là haut, et q'ils m'attendent tout les deux. C'est vrai ca jette un froid quand je dis à une personne que j'ai perdu ma fille.

Je me rappelle quelque temps après son décès, j'ai été acheté une rose blanche chez le fleuriste. elle me demande si c'est pour une occasion spéciale, je lui ai répondu du tac au tac sans réfléchir, que oui c'est  pour mettre sur la tombe de mon bébé qui vient de nous quitter. Et on a fini par pleurer toutes les deux dans le magasin.

C'est la que j'ai compris que les gens ne peuvent pas trouver de mots pour nous soutenir, car la mort d'un enfant n'est pas NORMAL. Mais cela touche tout le monde.

Delphine


Bibou5661

  • Newbie
  • *
  • Messages: 20
Re : Peut-on parler de son bébé, des années après son décès?
« Réponse #14 le: 27 juin 2018 à 16:24:39 »
Bonjour,

Non, nous ne sommes pas malades, "psys", fous lorsque nos pensées accompagnent nos petits quelle que soit la quantité d'eau qui a coulé sous les ponts.
Parce que l'amour d'une maman, d'un papa est intemporel. Parce que donner la vie est une chose formidable. Nous n'oublierons jamais nos petits anges.  Malheureusement, il existe des personnes qui ne se sentent absolument pas touchées par ces départs inopinés de nos petits amours. L'empathie n'est pas une qualité innée de l'homme. J'en ai fait l'amère expérience en reprenant le travail après la mort de Yohan.
Alors, nous apprenons à nous relever et marcher en ignorant ces gens inintéressants. Entourés de ceux qu'on aime et qui nous aiment, nous irons guidés par nos petites lanternes magiques.
A toi Delphine, à toi Noëlle, à toi Séverine, à vous tous les parents "SPAMA" (et les autres), allons cueillir encore pleins de petits moments de bonheur et partageons-les quand beaucoup de grandes personnes ne savent même pas où les chercher.
Gros zoubis à toutes et à tous

Estela