Auteur Sujet: Accompagner une mère ayant perdu son bébé brutalement  (Lu 42 fois)

Marie-Silas

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 58
Accompagner une mère ayant perdu son bébé brutalement
« le: 29 septembre 2017 à 17:46:50 »
Bonjour à toutes,

une bonne amie vient de m'annoncer qu'une de ses amies ou plutôt proche connaissance ( mon amie anime un groupe d'éveil ou cette maman venait avec son premier enfant) a perdu son bébé brutalement. Elle était un peu démunie et ne savait pas exactement comment réagir. Devait elle lui écrire ou non, etc... J'ai moi même perdu mon bébé mais j'avoue que je ne sais toujours pas réagir car nous avions pu nous préparer au départ de Silas. Pour cette maman, ce n'était pas prévu comme ca. Je lui ai dit qu'elle pouvait lui écrire, car je trouvait pour ma part que c'était blessant quand les gens fuyaient la situation. Je lui ai aussi dit de ne pas hésiter à demander comment et qui était ce bébé. Avez vous d'autres pistes? Quand vous avez perdu votre bébé de manière innatendue, qu'avez vous attendu de vos proches, qu'est ce qui vous a touché?
Merci beaucoup pour vos réponses,
Marie

Helen31

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 983
Re : Accompagner une mère ayant perdu son bébé brutalement
« Réponse #1 le: 30 septembre 2017 à 08:05:43 »
Chère Marie,

comme tu le sais,  la perte de son bébé est toujours une grande épreuve, et, sans doute que le côté imprévu de la situation vient ajouter de la violence à cette perte. Comme tu le dis, tu avais pu te préparer au décès de Silas.

Chacun est unique alors chaque personne va vivre cela de façon personnelle. Certain vont éprouver le besoin de solitude, d'autres d'être entourés...Ceci dit, il me semble juste de ne pas rester indifférent lorsque cela arrive dans notre entourage. Certains fuient la situation pour de multiples raisons, mais cela peut être très blessant et indélicat pour la personne qui perd son bébé.

Pour ma part, il me semble que dire, avec des mots très simples, à une personne endeuillée, qu'on pense à elle, qu'on est touché par la situation ne peut pas être maladroit. Je crois qu'il n'y a pas besoin de faire de grands discours, surtout si l'on a pas de "talent" d'écrivain. Rester soit même, bien garder en tête que c'est l'autre qui souffre, mettre de côté ce que cela nous renvoie, si l'on est amené à voir cette personne. L'ignorance et la fuite peuvent blesser, une petite carte avec "je pense fort à toi et t'embrasse", non...

Souvent, on est tenté de proposer une solution et des conseils face à la détresse de la souffrance de l'autre, il faut accepter d'être seulement une oreille attentive, ne pas avoir peur des silences et laisser l'autre prendre sa place, avec le temps dont il a besoin.

Douce pensée pour ce tout petit et ses parents,

Je t'embrasse aussi Marie!

Hélène

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5108
Re : Accompagner une mère ayant perdu son bébé brutalement
« Réponse #2 le: 01 octobre 2017 à 16:07:56 »
Chère Marie,

Quel drame pour cette maman. Je suis bien bouleversée pour elle, sa famille.

Je rejoins Hélène concernant le silence de d'entourage qui a toutes les bonnes raisons de se taire (peur de blesser, peur de faire pleurer, ne sait pas quoi dire ...) Mais comme il est douloureux.
"On a bien pensé à vous !!! disait une personne à une maman endeuillée qui répond :"Ah oui ! Vous ne nous l'avez jamais exprimé en tant réel !!"
Oui un simple petit mot, un sms peut apporter un peu de douceur ...

Les parents témoignent de ce besoin de parler de leur douleur, de leur enfant ... et pour l'entourage, c'est être une oreille attentive ... et être là si besoin.

Transmets notre soutien à ton amie, bien touchée par le décès de ce petit bébé.

Je t'embrasse.
Marie

Marie.J secrétaire de SPAMA et bénévole

Marie-Silas

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 58
Re : Accompagner une mère ayant perdu son bébé brutalement
« Réponse #3 le: 01 octobre 2017 à 16:14:16 »
Merci à vous!

DelphineVal

  • Newbie
  • *
  • Messages: 16
Re : Accompagner une mère ayant perdu son bébé brutalement
« Réponse #4 le: 01 octobre 2017 à 16:25:35 »
Bonjour, ma petite Valentine est décédée il y a un mois. L'annonce de sa malformation cardiaque et la découverte en fait d'une double malformation a été brutale, mais elle a su s'accrocher 18 jours en soins intensifs pour nous permettre de nous faire à l'idée d'une vie où elle serait désormais dans notre coeur et non plus dans nos bras. Cependant c'est difficile et douloureux, nous sentons nos bras bien vides et inutiles et elle nous manque tellement.
Je peux donc te dire ce qui me fait du bien : que les gens me disent que son histoire les a touchés, qu'ils ne l'oublieront pas, qu'ils ont chez eux une petite attention pour penser à elle (le faire part accroché sur le frigo, une petite bougie...) Les gens se proposent souvent "si j'ai besoin de quoi que ce soit" ... je saisis parfois la perche mais ce qui fonctionne le mieux, c'est qu'ils me proposent quelque chose de concret à un moment : d'aller marcher, de passer prendre un café... c'est plus facile d'accepter une offre (ou de reuser) que d'aller vers eux, même si moi j'arrive à le faire, je ne le fais qu'avec des proches, pour les moins proches je suis en revanche contente d'accepter leurs propositions parfois. Ce qui me fait plaisir aussi c'est si les personnes me parlent d'elle, de ma vie avec elle, me demandent de voir une photo... Tout ce qui fait durer son souvenir