Auteur Sujet: L'attitude d'un soignant  (Lu 107 fois)

Helen31

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 991
L'attitude d'un soignant
« le: 08 septembre 2017 à 09:39:21 »
Chers parents,

je souhaitais déposer ici un témoignage. Cet été, un couple m'a contacté car lors d'une échographie, ils avaient reçu un diagnostic défavorable pour leur bébé.
Après de nombreux rdv et examens, l'équipe médicale leur a proposé d'avoir recours à une IMG. Cela les perturbait beaucoup et nous avons longuement échangé, ils sont aussi venus lire les nombreux témoignages laissés sur ce forum. Cela les a aidé a mûrir leur réflexion et leur coeurs parents leurs disaient de poursuivre cette grossesse malgré l'issue sans doute douloureuse.

Étant donné qu'il n'y avait rien de spécial à faire, la maman n'a pas été suivie dans une grande ville et est retournée faire l'échographie du 5ème mois près de son domicile avec un médecin qu'elle connaissait. Cette maman avait envie de voir son bébé à l'échographie, de savourer cette rencontre particulière...comme nous le disons souvent ici, de vivre simplement ce moment présent, une journée à la fois, sans penser au futur.

Lors de l'échographie, la maman m'a rapporté que le médecin s'est arrêté et lui a dit " Écoutez vous êtes jeune, faites une IMG et faites en un autre"! :o
La maman a été très choquée de cette réflexion...inutile de vous décrire ses sentiments et de vous dire que le bébé qu'elle portait était bien unique et ce n'est pas un autre qu'elle souhaitait à ce moment là!! Et quel manque de professionnalisme de la part de ce médecin.

Le but de ce témoignage n'est pas de venir critiquer "les soignants "qui font souvent un travail extraordinaire. Je viens vraiment pointer du doigt ce type de remarque qui est très blessante pour les parents d'une part, et d'autre part, qui vient dépasser son rôle de soignant.
 Ce qui est important n'est pas de militer pour ou contre l'IMG, ce qui est important pour moi est que chaque patient puisse avoir le choix avec ce qu'il vit, le choix de poursuivre ou non sa grossesse, et bien sûr d'être respecté dans son choix. Une loi existe et aucun parent ne devrait avoir à expliquer pourquoi il souhaite poursuivre sa grossesse même si son bébé va décéder ou être malade. C'est une situation déjà si douloureuse, cette maman aurait dû être soutenue tout simplement sans jugement et sans conseil personnel.

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi venir témoigner de ce qui a pu être difficile pour vous dans ce genre de situation...

Je vous souhaite une belle journée,

Hélène

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7631
Re : L'attitude d'un soignant
« Réponse #1 le: 10 septembre 2017 à 10:11:46 »
Merci, Hélène, de nous rapporter le témoignage de cette maman....

la réaction de cette médecin est vraiment choquante et tellement blessante pour cette maman qui attendait plutôt son soutien et son attention pour savourer à travers l'échographie la présence de son bébé, même s'il est très malade...

Un bébé à naitre malade, surtout s'il va mourir, devrait déclencher compassion et soutien....et non, cette difficile attitude de rejet, surtout quand la maman a pris la décision de l'accompagner dans sa petite vie...

alors, j'espère que ton message va être souvent lu et permettre à certains de revoir leurs attitudes 

Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5145
Re : L'attitude d'un soignant
« Réponse #2 le: 14 septembre 2017 à 10:19:41 »
Je suis aussi très choquée par cette réflexion du médecin.
C'est aberrant et j'imagine le choc de cette maman d'entendre de tels propos !

J'espère aussi que ton témoignage sera lu de nombreuses fois pour que plus jamais ce genre de phrase ne soit dite.
Marie.J secrétaire de SPAMA et bénévole

Bénédicte

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 4887
Re : L'attitude d'un soignant
« Réponse #3 le: 14 septembre 2017 à 11:15:36 »

Oui j'imagine bien combien cette maman a pu être sidérée et blessée par de tels propos!
Cela me rappelle une consultation que j'ai eu chez un homéopathe et qui m'avait dit que c'était mieux de ne pas poursuivre une grossesse quand l'enfant avait d'aussi graves malformations que celles de Bertille. J'ai été très choquée par ses propos et vous vous en doutez je ne suis plus jamais retournée le voir !!!
Son jugement à l'emporte pièce m'a semblé complètement déplacé et extrêmement jugeant et culpabilisant.
Heureusement qu'un grand nombre de soignants savent comprendre la démarche de parents qui souhaitent accompagner leurs enfants malgré une fin de vie létale et le font avec bienveillance et professionnalisme.
Bénédicte
Maman de Mathilde, Alice, Eloïse, Bertille née le 12 avril  et décédée le 10 juillet 2004 (trisomie 18) et de Inès.