Auteur Sujet: L'absence de sa maman quand on perd son bébé  (Lu 265 fois)

amandine

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 214
L'absence de sa maman quand on perd son bébé
« le: 14 juin 2017 à 14:15:01 »
Bonjour à toutes

Voilà j'ouvre un nouveau sujet sur ce forum. Je remercie Isabelle de me l'avoir suggéré ;-)

Cette année, je devais fêter ma première fête des mamans avec mon petit bébé mais malheureusement ma petite Zélie s'en est allée bien trop tôt rejoindre sa mamie.
C'était donc ma première fête des mères  sans ma fille et la sixième fête des mamans sans ma maman.
J'ai énormément appréhendé cette journée qui a été vraiment très difficile à passer. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps et toute la journée. Je n'avais qu'une seule hâte: c'était que la journée se termine, surtout que dès qu'on allumait télé, radio on ne parlait que de cela.
La seule chose qui pouvait me consoler c'était  de me dire que ma maman s'occupait de mon petit bébé là-haut; c'était mon moyen de me rassurer.

Cette absence se caractérise pour ma part par le décès de ma maman mais elle peut se révéler sous une autre forme pour d'autres mamans (conflit mère/fille, des mamans qui ne viennent pas aider leur fille...).
J'ai une copine qui a perdu son petit bébé en août l'an passé et pour ce qu'elle a pu me confier avec sa maman les relations sont extrêmement compliquée et elle en souffre énormément. Pour le moment, elle a pris les distances avec elle , elle se protège et ne se sent pas comprise.

Le décès de Zélie a ravivé beaucoup d'émotions. Tout se mélangeait pour moi. C'est un travail que j'ai mené avec ma thérapeute. Sa première question lors de mon 1er rendez-vous a été : "Avez-vous déjà connu un deuil ?"
 Avec ce travail auprès de ma thérapeute, j'ai pu mettre des mots. Effectivement , ma maman me manquait terriblement : je n'ai pas pu partager tous ces bons moments avec elle durant ma grossesse mais elle n'était pas là lorsque mon bébé est parti. Il manquait ses bras pour que j'aille m'y réfugier afin d'être consolée.

Je vous embrasse
Amandine

Zélie <3



Maman de Zélie née le 31 janvier 2017 et partie rejoindre les anges de 7 février 2017

Samuelnotreange

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 161
Re : L'absence de sa maman quand on perd son bébé
« Réponse #1 le: 14 juin 2017 à 14:55:46 »
Bonjour Amandine,


Merci beaucoup d'avoir ouvert ce sujet !!
IL n'est absolument pas facile et c'est bien que l'on puisse en parler.
Pour ma part, j'ai passé la seconde fête des mères sans Samuel et c'était un peu moins difficile mais ça reste très éprouvant comme journée et le pire, c'est qu'en Argentine, la fête des mères est en octobre donc cela fait 2 rappels cuisants par an, c'est beaucoup !
Je me souviens avoir lu ce que tu disais sur ton vécu de la fête des mères. Des fois, je me dis, ce n'est qu'une date, nous ne devons pas y apporter tant d'importance mais en fait ça reste une date qui fait mal, qui fait souffrir, pas plus que les autres jours mais celle-ci est marquée dans le calendrier !!
Pour ma part, ma maman et moi n'avons pas une relation proche du tout. On pourrait dire que cela vient de la distance mais non, car notre relation s'est finalement améliorée si on peut dire avec la distance.

La psy m'a posé la même question lorsque je suis allée la voir pour la première fois et sur le coup je me suis mise en colère car je venais pour parler de Samuel et elle me parlait de ma mère. Et en fait, elle avait raison !!! Je devais tout d'abord faire le deuil de la maman que je n'ai jamais eue et cela m'a aussi permis de bien différencier la souffrance de ne pas être avec mon enfant et la souffrance de la maman que je n'aurai jamais. Sur le coup, j'ai pris une bonne gifle, je suis sortie de la séance et j'ai dit à la psy que je n'y retournerai plus, elle avait été trop brusque. J'ai marché 10 minutes et je lui ai envoyé un message pour lui dire qu'on se voyait la semaine suivante.

Ma mère a eu des mots horribles lors du départ de Samuel. En travaillant avec ma psy, j'ai fini par accepter qu'elle ne se rend pas compte de la portée de ses paroles. Cela m'a aussi permis de me rappeler qu'elle avait perdu une grossesse avancée de 7 mois il y a plus de 30 ans maintenant. Le médecin avait tout simplement dit 'c'était une anomalie chromosomique, la nature a fait son travail'.
Horrible, horrible, horrible !! Je me suis demandée pendant longtemps si elle considérait mon enfant comme tel et après quelques discussions costaudes, elle a bien appris à faire la part des choses. Et je travaille aussi sur le fait que mon frère/ ma soeur (juste après moi) qui n'a pas eu la chance de naître n'était en rien une anomalie mais bien un petit bébé de 7 mois (Samuel est né à 7 mois) mais là c'est tout un travail et je n'ai pas forcément la force de réparer les paroles stupides d'un médecin d'il y a 30 ans

Parler de tout ça me remue beaucoup mais encore une fois merci merci Amandine

Je vous embrasse très fort Zélie et toi


A très vite


Sabrina
Sabrina, maman de Samuel, notre ange né le 16 avril 2016 et nous a offert 3 jours d'émotion intense avant de s'endormir paisiblement dans nos bras (trisomie 18)

amandine

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 214
Re : L'absence de sa maman quand on perd son bébé
« Réponse #2 le: 14 juin 2017 à 20:41:09 »
Coucou Sabrina

Effectivement, lancer ce sujet, rédiger ce post fut difficile. Les larmes ont accompagné la rédaction de ce message mais ça fait du bien de l'écrire, de poser tous ces mots. Je comprends très bien que tu aies été remuée en rédigeant ton message.

Comme toi, j'avais trouvé étonnante la première question de la psychologue lors de mon premier rendez-vous. Cette question m' a longtemps trotté dans la tête. Mais je commence à mieux la comprendre maintenant.  Elle a voulu me faire comprendre que j'avais continuer à vivre après le décès de ma maman et qu'il en serait de même suite au décès de Zélie (même si la douleur laissée par la perte de ma fille est différente de celle de la perte de ma maman). J'étais sortie assez sceptique de mon 1er rendez-vous ....

Ton deuil est différent du mien mais tu as dû faire le deuil d'une maman que tu avais imaginée et que tu n'as pas eue. La perte de nos petits bébés nous font prendre conscience de beaucoup de choses, et grâce à ces aides extérieures il est possible de mettre des mots et d'avancer sur un chemin qui n'était pas prévu au départ. Tu as pu dire les choses à ta maman même si les échanges ont été musclés.

Je comprends que tu sois doublement perturbée lors de la fête des mères puisque les dates sont différentes dans les deux pays. Effectivement, c'est une fête commerciale, mais quand on est maman que l'on n'a plu son enfant près de soi, cette fête est une réelle souffrance. Comment se réjouir alors que notre cœur est meurtri?

Je t'embrasse bien fort et d'énormes bisous volants à Samuel

Amandine

« Modifié: 14 juin 2017 à 20:46:01 par amandine »
Maman de Zélie née le 31 janvier 2017 et partie rejoindre les anges de 7 février 2017

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7662
Re : L'absence de sa maman quand on perd son bébé
« Réponse #3 le: 15 juin 2017 à 08:07:34 »
Coucou à toutes les deux,

Merci pour la qualité de vos échanges et la sincérité avec laquelle vous abordez ce sujet si intime et délicat en même temps....

Oui, je pense que la terrible souffrance du décès de nos bébés trouve une caisse de résonance importante dans l'absence de sa maman...et que cela pourrait compliquer l'évolution du deuil, si on n'en prend pas conscience....car il y a alors une facette bien particulière dans notre deuil en cas d'absence, quelles qu'en soient les modalités....

c'est une psychologue qui m'avait un jour expliqué que quand on souffre dans sa propre maternité, on a le besoin instinctif, je dirai presque "animal", de vouloir venir se blottir dans les bras de sa maman, de redevenir un temps l'enfant de sa maman, de retrouver ce cocon protecteur....comme pour essayer de soulager un moment la terrible souffrance de nos coeurs de mamans...

Je trouve magnifiques vos échanges....cela peut ouvrir des portes tellement importantes pour d'autres parents....car il suffit de prendre conscience de cette facette très particulière dans son deuil pour cheminer et trouver des moyens d'avancer sur ce point-là, comme vous l'avez fait toutes les deux

Je me demande si les papas ne pourraient pas aussi souffrir de ces absences de leur maman, voire de leur papa aussi....quand ils sont confrontés à leur absence et qu'ils viennent de perdre un bébé....

à vos claviers, les mamans et les papas....chaque témoignage est tellement précieux !

Je vous embrasse très fort toutes les deux
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)