Auteur Sujet: La place du bébé décédé, dans la famille  (Lu 1679 fois)

Helen31

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1445
La place du bébé décédé, dans la famille
« le: 01 mars 2017 à 07:39:48 »
     Chers parents,

    Aujourd'hui, nous souhaitions vous parler de la place que votre tout petit a pris au sein de votre famille.

    Ce tout petit que vous attendiez avec joie, avec qui vous aviez de nombreux projets et dont la vie a été finalement si courte, trop courte. Cet élan de vie qui a été brisé en plein vol et qui vous a demandé tant d'énergie pour le reprendre malgré tout sans lui....Comment surmonter tout cela ? Comment donner à ce bébé une place bien à lui, mais ajustée à une vie de famille qui va devoir se poursuivre sans lui ?

    Les semaines, les mois et même les années sont passées et bien sûr, votre tout petit est toujours bien présent dans vos coeurs de parents. Si vous jetez un regard en arrière, vous vous apercevrez que ce bébé, qui avait laissé un vide incomparable juste après son décès, a sans doute pris une place différente aujourd'hui dans votre famille.

    Juste après le décès, de nombreux parents ont l'envie de rendre leur bébé présent par de multiples actes concrets : des visites au cimetière, des fleurs, des cadeaux, des objets de décoration qui le représentent, des photos dans la maison, un coffret rempli d'objets qui l'évoquent, planter un arbre en son honneur...il y a 1000 façons, propres à chacun, d'acter les pensées que nous avons pour nos bébés absents.

    Avec le temps qui est passé, nous vous proposons de partager nos réflexions sur la place qu'a pris ce bébé dans nos vies. Ce bébé a t il une place au sein de la fratrie ? Comment voyez-vous cette place ? Vous permettez-vous de l'évoquer spontanément, de temps en temps seulement, ou quand la situation s'y prête, lorsque vous en avez envie ou...au contraire...avez-vous peut être l'impression que cette place serait un peu trop grande alors que sa courte vie sur Terre est inscrite dans le passé ?

    Il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses... c'est juste une proposition que nous vous faisons pour échanger ensemble autour de ce sujet si sensible et si important...et peut-être s'apporter les uns les autres des éclairages, des pistes pour mieux avancer....

    En lien de coeur avec nos touts petits,


    Hélène

maite

  • Newbie
  • *
  • Messages: 34
Re : La place du bébé décédé, dans la famille
« Réponse #1 le: 01 mars 2017 à 14:44:38 »
Bonjour à toutes et à tous,
Je souhaitais répondre à ce sujet car il est vrai qu'avec le temps la place de notre enfant dans la famille évolue,
Cela fait maintenant 28 mois que Suzanne s'est envolée pour nos yeux mais avec une place toujours aussi grande dans nos cœurs.
J'avoue que son petit coin au creux du salo n'a pas bougé car nous ressentons le besoin de l'avoir près de nous.  Dès que l'occasion s'y prête nous évoquons son absence. L'acceptation a été longue et laborieuse.
Aujourd'hui nos visites au cimetière sont irrégulières mais nous entretenons son souvenir comme il se doit.
Je ne sais pas si mon témoignage sera utile mais je vous ai beaucoup lu au cours de ces 2 dernières années

Bénédicte

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5143
Re : La place du bébé décédé, dans la famille
« Réponse #2 le: 02 mars 2017 à 10:51:44 »
Chère Maité

Ton témoignage est important . il m'a fait prendre conscience que pendant des années j'ai laissé au mur une broderie qu'une amie m'avait offerte sur laquelle était brodée deux petits anges et la phrase suivante"en souvenir de Bertille". Cela fait deux ans que je l'ai enlevé du mur. J'ai encore une photo d'elle dans la pièce de vie et je garde précieusement sur mon bureau le faire part de sa naissance avec sa photo . Bertille a bien sa place dans notre famille; ma dernière fille qui ne l'a pas connu parle facilement d'elle. Nous l'évoquons parfois en famille mais sans larmes, nous allons assez peu au cimetière mais j'apprécie d'aller mettre une jolie fleur sur sa tombe de temps en temps . Récemment une amie m'a dit être allée lui déposer une fleur. J'ai été très touchée par son geste. Deux autres ont gardé précieusement son faire part de naissance et le mettent dans leur crèche à Noël. 
Elle compte aussi  pour certaines personnes qui l'ont connue et cela me réjouit.
Bises
Bénédicte
Maman de Mathilde, Alice, Eloïse, Bertille née le 12 avril  et décédée le 10 juillet 2004 (trisomie 18) et de Inès.

Helen31

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1445
Re : La place du bébé décédé, dans la famille
« Réponse #3 le: 04 mars 2017 à 09:40:18 »
Merci Maïté et Bénédicte pour vos précieux partages...

Je suis touchée, Maïté, de voir que tu nous lis depuis deux ans...oui, il y a ici beaucoup de passages et des parents qui nous lisent sans écrire. Ce forum est aussi fait pour ça :-)

Je vois que vos petits restent bien présents dans vos coeur tout en ayant une place à leur mesure dans votre intérieur comme une petite photo ou le faire-part. C'est touchant de voir qu'ils continuent d'être près de vous avec cette place qui leur est propre.

Ici aussi nos petits ont une petite place dans la maison et nous les évoquons sans difficultés et les larmes se sont faites rares...ils ont pris leur place dans notre famille mais sans faire partie du quotidien, nos deux garçons plein de vie se chargent de prendre toute la place ;-) Nous allons au cimetière pour les anniversaires et il nous arrive de parler d'eux aussi.

Il y a peu, j'étais très fatiguée et mon grand garçon m'a dit : "tu sais maman, c'est pas si mal que les autres bébés n'aient pas vécu, tu es très fatiguée avec nous deux alors avec 5 tu ne t'en serais pas sortie!" J'ai été impressionnée de sa remarque et on est parti dans un grand fou rire...une réflexion d'enfant toute pure et sans arrière pensée comme je les aime! Je lui ai dit : "tu as raison, notre famille est très bien comme cela". C'est une reflexion qui aurait pu me blesser il y a quelques années, mais là, je l'ai pris comme une douce acceptation de la place de chacun et que mes deux garçons qui vivent sont bien là, avec nous, tandis que les autres ont eut leur courte vie, mais leur vie complète.

Doux we à chacun...ici la météo est capricieuse alors nous allons rester bien au chaud!

Hélène

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 8523
Re : La place du bébé décédé, dans la famille
« Réponse #4 le: 08 mars 2017 à 08:04:47 »
Merci, Hélène, pour ce sujet si délicat....et pour ta merveilleuse joie de vivre...quel adorable grand garçon tu as...mais il a de la chance de t'avoir comme maman  :D

j'ai été touchée de lire vos témoignages, Maïté et Bénédicte...

Le temps est passé pour moi aussi et la photo d'Emmanuel a gardé sa place dans notre chambre....
comme deux de mes nièces ont aussi perdu un bébé in utéro, une autre a fait une fausse-couche du 1er trimestre, on peut en parler très librement avec elles...j'aime cette simplicité entre nous....

Douce journée à chacune
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

Marie-Silas

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 391
Re : La place du bébé décédé, dans la famille
« Réponse #5 le: 08 mars 2017 à 09:23:50 »
Pour nous c'est un peu le début, parce que c'est notre premier enfant arrivant après Silas. Nous avons un grand portrait de Silas, et notre unique photo de famille à trois. C'est cette photo qui pour moi fera le lien avec son petit frère. Mais quel place il prendra alors, je n'en sais rien...
Marie, maman de Silas, né le 16.11.2014 et décédé le 24.11.2014, trisomie 13, et de Raphael, 2017

Samuelnotreange

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 177
Re : La place du bébé décédé, dans la famille
« Réponse #6 le: 08 mars 2017 à 10:39:18 »
Merci d'évoquer la place du bébé Hélène.
A la maison, les 3 enfants de mon mari ont des âges différents et des réactions différentes
Les 2 filles sont entrées et bien entrées dans la période d'adolescence. D'elles-mêmes elles ne parlent pas de Samuel mais si on commence à évoquer des souvenirs, elles suivent, elles parlent et veillent toujours à ce que nous n'ayons pas mal. Elles ont peur de blesser, avec le temps je m'en suis rendue compte mais au début ça me rendait folle. Je disais à leur père, dans mes moments de colère et de douleurs qu'elles en avaient rien à faire
Timo, lui, est toujours "à fond"!!! Il a une photo de Samuel sur sa table de nuit et il a décidé qu'il allait changer le sens de la photo pour donner l'impression que Samuel est debout et marche car si on compte bien, à l'heure qu'il est, d'après Timothé évidemment, il devrait faire ses premiers pas. Avec Timo, c'est léger, c'est doux, c'est bon, j'adore !

Samuel a toute sa place et comme c'est mon premier enfant (je ne doute pas que l'ordre n'a pas d'importance évidemment), je l'inclus dans tout.
Il est là, tout le temps, avec nous. Ils savent qu'ils sont 4 et ils se construisent comme cela

Avec ma mère, nous ne parlons pas de Samuel. Je ne sais pas ou j'ai décidé de ne pas me faire de mal donc de ne plus lui demander, comment elle se représente son petit-fils mais très certainement pas comme je l'aurais aimé. Elle a perdu un enfant à 7 mois de grossesse il y a 35 ans et grâce à la psychologie des médecins qui l'ont prise en charge à cette époque, elle ne considère pas mon petit frère/ma petite soeur comme un enfant à part entière. Nous n'avons d'ailleurs jamais connu le sexe du bébé. La personne qui l'a prise en charge, si on peut appeler ça une prise en charge, lui a dit : " La nature a bien fait les choses, elle ne laisse pas vivre ce qui ne doit pas vivre". Je vous laisse imaginer ma réaction lorsqu'elle m'a dit cela. Elle n'a jamais osé me la rétorquer à destination de Samuel et mieux vaut pour elle. Par contre, je pense qu'elle est relativement en phrase avec cette pensée.

Avec mes soeurs, on parle librement de Samuel

Il y a quelques temps, une connaissance m'a dit 'le bébé' en parlant de Samuel. J'ai senti une colère énorme monter et au lieu d'imploser puis d'exploser je lui ai dit que mon enfant, comme ses enfants, avait un prénom, qu'il s'appelle Samuel et s'appellera éternellement Samuel. Je n'ai pas été super tendre mais j'estime que quand on a des enfants, on peut s'imaginer que pour une maman, ça compte d'entendre le prénom de son fils, surtout quand elle n'a pas la chance de l'avoir près d'elle.

Samuel est là, tout le temps. Je me faisais hanter par son absence il y a encore quelques mois, maintenant, je suis en pleine phase d'apprivoisement de sa présence particulière et cela se passe plutôt bien !!

Je l'évoque auprès de mes élèves, mes amis avec un amour intense, beaucoup de douceur et un sourire aux lèvres même si quelques larmes finissent régulièrement par perler au coin de l'oeil

Nos bébés sont là, avec nous, pour toujours et le jour où nous aurons un autre enfant, il saura dès le début qu'il a un grand frère qui, depuis son lieu éternel, veille et veillera toujours sur son petit fère/sa petite soeur


Sabrina, maman de Samuel, notre ange né le 16 avril 2016 et nous a offert 3 jours d'émotion intense avant de s'endormir paisiblement dans nos bras (trisomie 18)

math14

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 739
Re : La place du bébé décédé, dans la famille
« Réponse #7 le: 08 mars 2017 à 14:37:07 »
Bonjour à toutes,

chez nous, Agathe étant notre 1er enfant, elle est partout présente, dans chacune des pièces de la maison, avec de belles photos, des petits cadeaux offerts par notre entourage... Dans notre salon, j'ai acheté 2 cadres identiques, dans lesquels j'ai mis le faire-part de chacune de nos filles, et que nous avons installés côte à côte sur un mur.
Chaque soir, quand je vais coucher Augustine, on s'arrête devant une photo d'Agathe, et on lui dit "Bonne nuit".
Et je me surprends encore de temps en temps, à appeler Augustine par le prénom de sa grande sœur!!

Je suis sure qu'avec le temps, la place d'Agathe continuera d'évoluer, mais elle restera toujours la grande sœur d'Augustine, même si sa petite vie terrestre n'a duré que 9 jours, je me la représente au ciel, à l'âge d'un peu plus de 2ans.

Mathilde
Maman d'une merveilleuse petite Agathe née le 31/12/2014 et repartie sur la pointe des pieds le 09/01/2015, et de ses petites sœurs, Augustine née le 13/07/2016 et Mahault née le 13/07/2018

amandine

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 242
Re : La place du bébé décédé, dans la famille
« Réponse #8 le: 08 mars 2017 à 21:19:03 »
Bonsoir à toutes

Notre petite Zélie est partie il y a un mois ... donc son absence est  encore très difficile à supporter et l'apprivoisement de son absence sera long.
Cependant, nous faisons en sorte que Zélie ne soit pas un sujet tabou et elle a toute sa place dans notre famille.
Je ne suis pas encore prête pour mettre une photo d'elle chez nous mais quand je le serai nous ferons un beau cadre avec une superbe photo d'elle car elle était magnifique notre princesse;

Lexie, la fille de mon conjoint, n'évoquait pas Zélie devant moi mais par contre avec sa nounou et sa maman elle en parlait librement. Du coup aujourd'hui, j'en ai parlé avec elle. Elle m'a dit "je e t'en parle pas car je ne veux pas que tu sois triste". Ce qui confirme ce que m'a dit la psy quand elle l'a reçue en consultation : elle me protège.
Du coup on a convenu qu'elle peut parler de Zélie quand elle le voulait mais que si je ressentais trop de chagrin pour Zélie je lui dirai et qu'elle pourrait aller voir son papa pour en parler.

Nous avons acheté le livre "La vie de Gabriel" et l'avons lu à trois ce soir .... elle a été très touchée et a bien compris les choses . Elle a fait le parallèle avec Zélie. l'échange a été très intéressant

Je vous embrasse
Amandine
Maman de Zélie née le 31 janvier 2017 et partie rejoindre les anges de 7 février 2017 et d'Elyne (2018)

Bénédicte

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5143
Re : La place du bébé décédé, dans la famille
« Réponse #9 le: 09 mars 2017 à 11:46:52 »
Coucou Amamdine

Lexie a dû se sentir plus légère après ta démarche. C'est super que tu aies pu lui parler ouvertement de la manière dont tu souhaitais que Zélie soit évoquée entre vous . Ce livre la vie de Gabriel vous a été précieux, et il va certainement aidé beaucoup d'autres familles....
Bises et à bientôt
Bénédicte
Maman de Mathilde, Alice, Eloïse, Bertille née le 12 avril  et décédée le 10 juillet 2004 (trisomie 18) et de Inès.

amandine

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 242
Re : La place du bébé décédé, dans la famille
« Réponse #10 le: 09 mars 2017 à 14:13:14 »
Oui je pense que cela lui a fait du bien.
Ce midi, quand je suis allée la chercher à l'école, elle m'a parlé de Zélie. J'ai eu la larme à l'œil mais j'ai su en parler.
Notre Zélie a toute sa place dans la famille et le fait que Lexie me protège n'est pas son rôle de petite fille de 6 ans. C'est à nous adulte de  protéger nos enfants.
Je ne veux pas que Zélie devienne un tabou parce que je ne me sens pas prête d'en parler.
Aurélien et Lexie sont ma famille et je veux m'accrocher pour eux mais aussi et surtout pour ma fille Zélie. Je les aime et nos aimons tous les trois notre petite Zélie qui a bien sa place dans la famille.
Ce livre a été un très bon moyen de communication et apporte de l'espoir.
Discuter avec vous me donne de l'espoir car , malgré la douleur, vous avez toutes avancé, vous vous êtes battues et je veux y arriver. Le chemin sera encore long. Zélie deviendra ma force cela viendra avec le temps.

Je vous embrasse
amandine
Maman de Zélie née le 31 janvier 2017 et partie rejoindre les anges de 7 février 2017 et d'Elyne (2018)

Marie-Silas

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 391
Re : La place du bébé décédé, dans la famille
« Réponse #11 le: 16 février 2018 à 12:21:16 »
En ce moment, notre petit Raphael devient attentif et regarde autour de lui les photos, les objets et commente à force de babababa... C'est pour moi l'occasion de commencer à lui parler de Silas, lui dire "c'est ton grand frère", et lui raconter pourquoi il n'est plus là. Et j'ai besoin de lui parler de lui, de lui dire ce qu'est notre famille.
Je vous embrasse,
Marie
Marie, maman de Silas, né le 16.11.2014 et décédé le 24.11.2014, trisomie 13, et de Raphael, 2017