Auteur Sujet: Les amis .....  (Lu 793 fois)

Samuelnotreange

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 177
Les amis .....
« le: 29 octobre 2016 à 00:07:58 »
Bonsoir à tous/toutes,

je pense que déjà avec le titre, vous aurez une idée du contenu du mon message et je sais aussi qu'ici je serai comprise.
Avec le temps, j'ai fini par "intégrer" le fait que certaines personnes se soient éloignées par gêne, mal-être, peur de blesser (comme si l'absence n'était pas plus blessante) mais je ne comprends toujours pas ...

Alors cet après-midi, une très "bonne" amie à moi, qui n'a pas  donné signe de vie depuis bientôt 7 mois (tiens, l'annonce du diagnostic ..) s'est connectée depuis Skype (oui, France-Argentine, difficile de faire autrement) pour qu'on puisse se donner des nouvelles.
J'étais pas super super motivée mais je me suis dit que ça me ferait du bien de "renouer" un peu ..
La conversation a été vide mais vide. On a échangé quelques phrases d'un niveau basique décevant au possible.
Puis, vue son absence depuis tous ces mois et les messages que j'avais échangés avec elle pour lui dire la souffrance dans laquelle nous étions, j'ai ressenti le besoin de 'crever l’abcès'. Et en fait, elle n'était pas du tout prête et réellement, je me demande vraiment pourquoi elle a voulu faire cet appel.
De l'appel au secours que je lui ai lancé il y a quelques semaines, elle a retenu seulement que je la considérais comme une mauvaise amie. Alors que malgré ma détresse et ma colère, j'ai toujours voulu faire passer le message que j'avais besoin d'elle et que je me sentais seule au monde.

Quelle déception !!!!!!

Puis vu le vide de l'échange, je me suis dit qu'au lieu de le commenter à mon mari à la fin de la conversation, autant lui dire directement car elle était la principale intéressée. Alors très sincèrement, les yeux dans les yeux, je lui ai dit 'quelle triste conversation vide de tout échange après une absence de 7 mois' avec le plus grand calme dont je suis capable (et chez moi, c'est pas évident)
Elle m'a simplement répondu que si je n'étais pas satisfaite de l'échange, autant arrêter tout de suite. Mais de quel échange elle parlait ???? Elle m'a vu pleurer par ordinateur interposé et 5 minutes après me dit que tout va bien et est complètement fermée à toutes mes questions...


Je veux bien accepter que le décès d'un enfant fasse peur, qu'on se trouve démuni et qu'aucune parole n'a la magie de soulager d'un coup le mal-être mais de là à se comporter comme une idiote, il y a un monde.

Alors voilà, ce soir j'ai fait le deuil d'une amitié et même si je regrette d'avoir haussé le ton de ma voix sur la fin de la conversation, je ne regrette absolument pas de lui avoir demandé de sortir de ma vie définitivement.

Voilà pour mon coup de gueule de ce soir et même si je déteste avoir ce genre d'échange, je pense qu'il était nécessaire et je sais qu'il m'a fait du bien.

Sabrina, maman de Samuel, notre ange né le 16 avril 2016 et nous a offert 3 jours d'émotion intense avant de s'endormir paisiblement dans nos bras (trisomie 18)

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5640
Re : Les amis .....
« Réponse #1 le: 29 octobre 2016 à 13:34:12 »
Chère Sabrina,

Quelle déception, quelle tristesse face à cette amie qui n'a pas su entendre ton appel, partager ton chagrin, qui n'a pas su t'écouter ... qui n'a pas compris !

Je suis triste pour toi, car même si tu as pu lui dire ce que tu ressentais, rompre avec une personne proche  peut être douloureux même si tu en sentais la nécessité.

je pense très fort à toi. Oui prends soin de toi, c'est important.
Je t'embrasse fort.
Marie
Marie.J bénévole

HélèneTh

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1643
Re : Les amis .....
« Réponse #2 le: 29 octobre 2016 à 14:19:41 »
Bonjour Sabrina,

tu te sens profondément déçue par cette amie qui t'était particulièrement proche. Comment ne pas l'être  :(.
Malheureusement, tout le monde n'est pas en capacité d'accueillir le profond chagrin d'un parent en deuil de son bébé... Même les "meilleur(e)s" ami(e)s, ou la famille... soit ce deuil, et donc la douleur de l'absence, n'est pas reconnu comme tel, soit ce deuil déstabilise trop la personne en face... ou est-ce d'autres raisons encore... Je l'ai vécu aussi, auprès de la famille notamment. Mais j'ai aussi rencontré, retrouvé, découvert des personnes d'une grande sensibilité, qui comprenaient. Et ces personnes là sont un baume précieux pour le coeur.
Je te souhaite du fond du coeur d'avoir quelques personnes de cette qualité autour de toi. Beaucoup d'entre nous l'ont souvent exprimé, le décès de nos bébés opère comme un tri inéluctable dans les amitiés et relations que l'on avait auparavant. C'est face à l'épreuve que les personnalités se révèlent.
Le plus important, je dirai, est de te protéger et de t'appuyer sur des personnes compréhensives et bienveillantes, pour toi, aujourd'hui. La priorité c'est toi. Le temps, ensuite, aide à prendre du recul sur ces décalages, incompréhensions, et paroles ou attitudes déplacées.
Prends soin de toi Sabrina. Tu as éclairci ta relation avec cette amie comme tu le ressentais pour toi et cela t'a soulagée. C'est l'essentiel.
Je t'envoie une brassée de douceur et d'affection.
Bises chaleureuses

Hélène (celle de Rodez)

Hélène, maman de Zachary (1993), Korentin (1998) et Titouan notre lumière (né sans vie le 26 août 2008, trisomie 18)

Bénédicte

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5143
Re : Les amis .....
« Réponse #3 le: 03 novembre 2016 à 11:36:57 »
Coucou Sabrina

Je rejoins ce que te dit Hélène.  Le deuil "redistribue" nos amitiés . Certaines deviennent plus précieuses qu'avant et d'autres qu'on pensait solides se délitent face au silence ou l'absence de compassion. Tu te sens mieux d'avoir pu être claire et en vérité face à cette personne. Tu as pu lui dire que pour toi poursuivre une relation sans réel lien était inutile. Je crois que le fait de vivre une histoire aussi forte avec notre bébé  nous incite ensuite à faire un peu de tri et à nous attacher à l'essentiel. Si tu te sens plus paisible après ta démarche, c'est ce qui importe mais je comprends que te sentes aussi déçue.
Car aujourd'hui tu as besoin de pouvoir t'appuyer sur les personnes qui peuvent t'entendre et comprendre ta souffrance pour t'épauler et avancer.
Je t'embrasse
Bénédicte
Maman de Mathilde, Alice, Eloïse, Bertille née le 12 avril  et décédée le 10 juillet 2004 (trisomie 18) et de Inès.

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 8110
Re : Les amis .....
« Réponse #4 le: 04 novembre 2016 à 09:47:45 »
Coucou Sabrina,

quelle tristesse et quelle déception pour toi de voir cette personne que tu considérais comme une bonne amie dans l'incapacité de se mettre à ton écoute....j'aurais envie de dire, comme toi, que ce ne semble pas si difficile quand on aime quelqu'un de tout son coeur...

et pourtant, nous avons tous et toutes connu ces mêmes situations....j'ai aussi perdu dans les mêmes circonstances mon amie d'enfance, marraine d'un de mes enfants....comme je lui faisais aussi remarquer qu'elle ne m'avait pas su écouter mon chagrin, elle m'a répondu "ah, bon, j'aurais dû t'écouter pendant des heures en silence ???"....
bref, c'est terrible de vivre ces ruptures car cela nous rend triste et en colère en même temps !

alors, oui, il faut en plus accepter de voir nos amitiés évoluer....c'est vrai que l'on aurait envie de dire "stop" car ce n'est pas évident à vivre en plus de tout le reste...mais la vie peut aussi nous faire rencontrer de belles personnes qui se révèlent très précieuses, des personnes vraiment ajustées au besoin de l'autre et non centrées sur elles-mêmes
je ne peux que t'envoyer une grande brassée de courage et de soutien pour traverser ce moment difficile qui se rajoute au poids des jours
je t'embrasse très fort
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

math14

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 720
Re : Les amis .....
« Réponse #5 le: 11 novembre 2016 à 15:08:25 »
Bonjour Sabrina,

j'avais vu passer ton nouveau message, mais n'avais pas pris le temps d'y répondre, car il me fallait être bien installée et avoir un peu de temps devant moi!
Aujourd'hui, je viens t'apporter mon soutien face à ces situations douloureuses.

J'ai moi aussi connu ce genre de situation, mais contrairement à toi, je n'ai toujours pas eu le courage de faire le point, et de mettre un terme à cette amitié. C'est une de mes plus anciennes amies. Je la considérais comme ma meilleure amie, c'était presque une sœur... Mais les évènements vécus autour d'Agathe, nous ont peu à peu éloignées, car elle m'a sorti des phrases tellement blessantes. Je sais par une autre amie qu'elle souffre de la situation, mais je ne peux rien faire car elle ne comprend pas ce qui nous a éloigné... Régulièrement, je me demande ce que je dois faire... Laisser pourrir la situation ou bien avoir une explication, tout en sachant que ce n'est même pas sur qu'elle comprenne. Et puis, je suis fatiguée d'avance, car il y a tellement de réflexions, et de phrases maladroites qui ont été dites depuis le début, que je ne saurai même pas par où commencer...
Il y a la maladresse et puis, il y a comme ton amie, le silence...
Alors que lorsque l'on perd son bébé, on a tellement besoin de soutien, d'écoute...

J'espère que tu as pu vivre quand même de belles amitiés, nouvelles ou anciennes qui ont tenu le coup, et que ton entourage continue de te parler de Samuel.

En tout cas, heureusement que l'on a Spama, pour pouvoir nous défouler, et où l'on est compris à demi-mot!!!

je t'embrasse fort,

mathilde
Maman d'une merveilleuse petite Agathe née le 31/12/2014 et repartie sur la pointe des pieds le 09/01/2015, et de ses petites sœurs, Augustine née le 13/07/2016 et Mahault née le 13/07/2018

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 8110
Re : Les amis .....
« Réponse #6 le: 14 novembre 2016 à 09:56:24 »
Coucou Sabrina et Mathilde,

Pas simple de savoir ce qu'il faut faire face aux "amis" qui n'arrivent pas à comprendre la douleur que nous pouvons éprouver avec le décès de nos bébés....
et en même temps, cela ne me semble pas si compliqué que ça à comprendre, non ? ;D
surtout si elles ont des enfants.... :o

Mathilde, tu poses une sacrée question sur le " comment réagir ?"
il me semble qu'il n'y a pas de réponse unique....chacun/chacune le fait avec son tempérament mais aussi les circonstances....et puis, j'ose espérer que le temps peut aussi aider...ainsi que les évènements de la vie...
je pense qu'il vaut mieux ne rien forcer et attendre qu'une occasion se présente, si elle se présente....et surtout s'enlever toute culpabilité....cela n'est pas de notre faute si ces personnes ne comprennent pas le terrible chagrin qu'il y a à perdre son bébé....ici, grâce au forum, nous avons la preuve que ce deuil n'est pas une vue de notre esprit....mais une profonde réalité bien douloureuse à vivre...

Mathilde, tu as aussi tellement raison de souligner l'énorme fatigue que l'on a à vivre....d'autant plus quand on est confronté comme toi, dans sa vie professionnelle, à tant d'incompréhension....
on ne peut pas porter ce chagrin et les autres en plus....notre priorité, c'est bien d'aller mieux soi-même, d'aider son mari à avancer....et tant pis pour ceux qui ne savent pas chercher à comprendre et à écouter....

je vous envoie à toutes les deux toute mon affection et plein de baisers-papillons
Isabelle 
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

camilla

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 175
Re : Les amis .....
« Réponse #7 le: 14 novembre 2016 à 19:28:39 »
Bonjour Sabrina,
tout comme Mathilde j'ai vu ton message, j'ai été prise d'une folle envie de te répondre, mais je me suis dit qu'il fallait s'y prendre à froid... car personnellement j'ai aussi été confrontée à une situation similaire avec mon amie, ma meilleure que je connais depuis quinze ans.
On a pratiquement jamais vécu au même endroit et au même moment, moi entre Allemagne et France, elle en Angleterre. On a passé des heures et des heures au téléphone, à se raconter chaque petit événement de nos vies, à rire et pleurer. Depuis qu'elle a eu son fils en 2012 elle s'est très éloignée, elle est hyper possessive avec lui au point de ne jamais l'avoir laissé à d'autres qu'elle même ou le père durant au moins 2 ans, je me forçais de ne pas la juger, je me mordais la langue à chaque fois que j'avais envie de lui faire une remarque et je me disais que j'aurais peut être compris le jour ou moi aussi je serais maman.

Et puis ce jour est arrivé. Quand le pédiatre m'a dit que mon fils, qui n'avait que quelques heures de vie, allait mal et il devait être transféré dans un autre hôpital, me laissant seule à hurler de peur à la clinique, je n'ai pas appelé ma mère, ma sœur ou quiconque pour pleurer, j'ai appelé cette amie. Pour te dire à quel point elle était pour moi un pilier. 
Depuis ce jour, elle ne me contacte que très rarement (je n'ai pas souvenir de la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle est trop occupée...) comme toi j'ai essayé d'aller vers elle, de façon plus douce au début, plus directement par la suite. ça n'a mené qu'à des reproches, des "mais toi aussi", des "t'exagères" pour couronner avec "mais il faut aussi que tu comprennes, c'est moche de t'appeler et te raconter que ma vie va bien, alors que je sais que tu es triste. alors je préfère ne pas appeler"

Je suis sure qu'elle ne le fait pas par égoïsme ou par méchanceté, je pense qu'en premier lieu mon histoire lui fait peur et pour une maman qui est tellement possessive et hypocondriaque envers son enfant, ne serait ce que le fait qu'on lui rappelle que même un enfant en bonne santé peut mourir...eh bien ce n'est tout simplement pas supportable. Alors le bien être d'une amie passe après la protection de soi même, de son petit coin de vie parfaite qu'elle ne peut surtout pas imaginer de perdre.

Je ne sais pas si j'ai bon dans mon analyse et je sais encore moins si c'est la même situation que dans le cas de ton amie. Reste le fait que nous et les papas sommes les premiers à souffrir de la perte de nos enfants, mais bien souvent ceux qui sont censés être proche de nous et nous aider à nous alléger un peu ce fardeau, se révèlent incapables de le faire, en nous laissant encore plus désemparés. Nous n'avons pas seulement perdu un (ou des) enfants, comme si ce n'était pas suffisant nous avons aussi été confrontés à la perte en quelque sorte de nos plus chers amis. Malheureusement je n'ai toujours pas trouvé une façon de digérer tout ça pour moi même, alors je suis loin de pouvoir te donner des conseils  :-[ mais je voudrais te rassurer sur le fait que c'est une situation très commune  dans notre cas, comme le dit aussi Isabelle. Alors je me dis que nous n'avons pas forcément toutes fait fuir nos amis avec notre sale caractère et nos larmes, je veux pour une fois penser que ce soit aussi un peu la faute aux autres qui, par manque de sensibilité, nous fuient à la place de nous donner encore plus de douceur.

Dans tout ça, je pense que le travail des associations comme Spama et de toutes les personnes qui essaient de parler au grand publique du deuil périnatale, est capitale. En parler, faire comprendre que ce n'est pas contagieux, que nous n'avons pas besoin de jugement mais juste de beaucoup de douceur, ça ne peut qu'aider l'entourage de tous ceux qui malheureusement vont traverser cette épreuve à l'avenir.

J'espère que malgré ces déceptions tu aura la chance de rencontrer des belles personnes, qui par leur présence t'aideront à pallier un peu à l'absence de Samuel.

Je t'embrasse,
Camilla
maman de Michel (né le 24.07 et reparti en pointe de pieds le 30.07.2015) et Philippe (2017)

Helen31

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1276
Re : Les amis .....
« Réponse #8 le: 16 novembre 2016 à 07:08:41 »
Un grand bonjour chères petites mamans,

merci pour ce sujet si important qui, je le constate à nouveau, m'a également touchée et bouleversée.

Camilla, merci de laisser ici ce témoignage si fort...je me suis sentie désolée pour toi de la réaction de ton amie. Comme cela a du être décevant qu'elle ne saisisse pas ce qu'il se jouait pour toi. A -t-elle voulut se protéger (tu me dirais mais de quoi?? ???), n'a-t-elle pas eut le courage de te soutenir et de s'embarquer avec toi dans cette histoire..? Seule elle pourrait expliquer sa réaction, mais, quoiqu'il arrive, au moment ou tu avais besoin d'elle, elle n'a pas su se rendre présente et à l'écoute.

Beaucoup ne saisissent pas que nous n'avons pas besoin de grand chose dans ces moments là, une oreille attentive, sans jugement, une présence simple qui viens nous dire que nous sommes accompagnés. C'est vrai, la souffrance dérange, on a pas toujours envie de s'y plonger dedans avec l'autre...mais comment dire que le malheur n'est pas contagieux!

Je suis touchée que tu dises que le travail de Spama est capital...et j'irais un peu plus loin, en disant que lorsque nous parvenons à dépasser ces amitiés qui nous font défaut, d'oser nous appuyer sur ceux qui acceptent de nous tendre la main simplement.

Je t'embrasse bien fort et te souhaite une belle journée,

Hélène

Samuelnotreange

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 177
Re : Les amis .....
« Réponse #9 le: 22 janvier 2017 à 17:23:33 »
Bonjour à toutes et merci pour vos témoignages;

Je reviens vers vous après quelques semaines d'absence nécessaires pour faire le point, prendre du recul, aller mieux

Merci à chacune pour vos témoignages; cela fait du bien de savoir qu'on n'est pas seules mais en même temps cela est assez rageant de se dire que les gens (famille, amis; collègues) autour de nous puissent avoir de telles réactions.

Je passe mon temps à entendre que perdre son enfant est la pire chose que l'on puisse vivre, force est de constater que oui mais à cela, s'ajoute la disparition de beaucoup de personnes autour de nous. Pour ma part, je suis d'une nature assez (très réactive) voire explosive. Ici, en Argentine, les gens ne sont pas habitués à dire ce qu'ils pensent, avec le temps je me suis rendue compte que ce n'est pas pas hypocrisie mais par peur de créer un 'bordel' alors me voir réagir, sur-réagir leur fait penser que tous les français sont comme ça/
J'explose quand je vais mal, je parle plus ou moins tranquillement quand je vais mieux mais le fond du discours reste le même.
Malgré l'absence rageante, les remarques blessantes, stupides, les regards fuyants ou de pitié que les gens peuvent avoir, je voudrais ajouter que cette terrible épreuve nous a permis à mes soeurs et à moi-même de nous rapprocher. Nous sommes 4 filles et je suis la première à avoir été maman. Elles sont revenues vers moi sans aucune condition, avec tout leur amour et la douleur que nous partageons ensemble (ça faisait longtemps que je n'avais pas pleuré et voilà que les larmes coulent de nouveau). Je sais qu'elles sont là et n'ont pas peur de parler de Samuel; de ce que je peux ressentir, d'accepter le fait que je dise que ça n'aille pas bien sans changer de sujet et cela me fait énormément de bien.

Il y a eu énormément de ménage dans mes amis, mes contacts, et puis, certaines personnes, bien qu'elles soient discrètes, restent présentes, envoient un message de temps en temps pour prendre de mes nouvelles. Et bizarrement, ce sont en général des personnes qui n'ont pas d'enfants qui sont le plus présentes.
Je n'ai aucun doute sur le fait que s'imaginer perdre un enfant fasse peur mais je reste pas en colère car j'ai fait un gros travail sur tout ce paquet de colère que j'avais en moi mais très amère sur le comportement de beaucoup de mes proches.

Je suis passée à autre chose et ces personnes n'ont plus le droit de faire partie de notre vie, c'est comme cela. On dit toujours qu'on peut se rendre compte de la valeur d'une amitié dans les pires moments, alors bilan fait, les seuls qui restent sont les plus belles personnes.

Comme je l'ai déjà dit auparavant, en Argentine, on parle beaucoup plus facilement des drames de la vie et on peut se mettre à pleurer dans la rue sans avoir peur des regards. Mes élèves m'ont plus d'une fois prises dans leurs bras pour me consoler et sans eux, je n'aurais certainement pas avancé comme je le fais aujourd'hui.

Alors bye à ceux qui ont été absents (il y en a beaucoup mais ce n'est pas important) et merci, un grand merci à tous ceux qui sont présents, vous, les mamans (et les papas) de SPAMA, les nouvelles rencontres, ceux qui sont toujours là et les rencontres à venir.

Je vous souhaite à tous/toutes un bon dimanche, nous on se protège du soleil et des 38 degrés du jour en se réfugiant au cinéma !! et encore merci à vous d'avoir pris le temps de réagir à ce post qui me tenait vraiment à cœur !!


Je vous embrasse et suis très heureuse de vous retrouver après ces quelques semaines.


Sabrina
Sabrina, maman de Samuel, notre ange né le 16 avril 2016 et nous a offert 3 jours d'émotion intense avant de s'endormir paisiblement dans nos bras (trisomie 18)

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 8110
Re : Les amis .....
« Réponse #10 le: 23 janvier 2017 à 09:46:57 »
Chère Sabrina,

moi aussi, je suis très contente de te retrouver sur le forum....
merci de nous faire partager tout ce que tu traverses aujourd'hui...

Oui, il y en aurait des choses à dire sur les réactions des amis et des contacts quand un bébé vient à décéder....

je crois que la confrontation à la mort est parfois insupportable pour certains, d'autres inconsciemment réagissent comme si elle était contagieuse.... ::)
dans d'autres cas, c'est aussi la peur de blesser, l'angoisse d'avoir à dire quelque chose, l'idée d'être confrontés à des larmes...
alors que juste une main tendue et une écoute bienveillante nous feraient tant de bien....

compliqué de rester calme dans ces situations...je comprends ta colère intérieure   ;)

Douce journée à toi, quand tu te réveilleras....
profite un peu de la chaleur, nous ici en France, on a un peu froid....grrrrr

je t'embrasse
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5640
Re : Les amis .....
« Réponse #11 le: 23 janvier 2017 à 09:56:08 »
Chère Sabrina,

Comme c'est douloureux de voir les personnes s'éloigner quand on a besoin d'elles. Et comme tu le dis, les personnes les plus proches.
On lit dans tes mots la déception, la peine.

Heureusement certaines sont encore là comme tes soeurs. C'est bon de le lire.
Quant à tes élèves, c'est incroyable. Quelle belle attention de leur part de te prendre dans leurs bras.
Il y a de belles personnes et je te souhaite d'en rencontrer encore beaucoup.

Que cette journée te soit belle.
Je t'embrasse fort.
Marie
Marie.J bénévole

HélèneTh

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1643
Re : Les amis .....
« Réponse #12 le: 24 janvier 2017 à 22:00:08 »
Bonjour Sabrina

contente de te lire à nouveau  :). C'est un sujet important que tu as ouvert, et tu vois, nombre de nous y a réagi ;).
L'attitude de l'entourage, quand il s'est fait fuyant, déplacé voire insensible, est bien ce qui a le plus alimenté de colère en moi, colère qu'il faut digérer, évacuer.
Je lis tout le recul que tu as pris face à cette colère et suis particulièrement touchée par l'amour bienveillant dont tes soeurs t'entoure, et la simplicité de tes élèves qui ont su accueillir ton trop plein de chagrin.
J'espère, comme Marie, que tu rencontreras encore nombre de belles personnes sur ta route. Perdre un enfant nous éveille à l'essentiel.
Je t'embrasse bien fort.
Je prendrai bien un peu de chaleur argentine ;)

Hélène
Hélène, maman de Zachary (1993), Korentin (1998) et Titouan notre lumière (né sans vie le 26 août 2008, trisomie 18)

Bénédicte

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5143
Re : Les amis .....
« Réponse #13 le: 26 janvier 2017 à 10:32:52 »
Coucou Sabrina

cela fait plaisir de te lire. C'est super ce que tu nous partages : cette proximité que tu vis avec tes sœurs, elle savent accueillir ce que tu vis sans difficulté, sans avoir peur des larmes. C'est vrai que c'est important et nécessaire de trouver des personnes qui peuvent comprendre tous nos états d'âme. Mais il y a aussi des personnes que l'on appréciait avant et qui semblent sourds disparaissent complètement lors d'une telle épreuve. Je relisais hier des courriers que j'avais reçus pendant la vie de Bertille et après son décès et c'était surprenant de voir que des mots très touchants provenaient parfois de personnes qui n'étaient pas si proches de moi...
Je t'embrasse
Bénédicte
Maman de Mathilde, Alice, Eloïse, Bertille née le 12 avril  et décédée le 10 juillet 2004 (trisomie 18) et de Inès.