Soins palliatifs et accompagnement en maternité

Pour le soutien et l’accompagnement de parents => Quand d'autres sentiments sont ressentis..... => Discussion démarrée par: isabelle le 17 juin 2014 à 08:44:21

Titre: Deuil et épuisement
Posté par: isabelle le 17 juin 2014 à 08:44:21
Coucou à tous,

Je souhaite aujourd'hui ouvrir ce sujet tout simple, car c'est une vraie réalité que nous sommes nombreuses à avoir traversé à un moment de parcours de parents endeuillés….

on ne le sait pas toujours….
on ne s'en rend pas forcement compte….
tant on a la tête dans le guidon des activités quotidiennes….

mais être en deuil est très fatiguant….car ce mouvement intérieur qui se fait en nous mobilise notre énergie intérieure sans que l'on s'en aperçoive…

alors, prenez le temps de prendre de soin de vous…
prenez le temps de souffler,
prenez le temps de demander aux autres de l'aide,

je sais que c'est parfois bien difficile à faire et que c'est plus un rêve que l'on caresse….
en même temps, il faut veiller sur vous, les mamans et les papas…

Main dans la main, tous ensemble
Isabelle 
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: helene31 le 17 juin 2014 à 10:41:15
Coucou Isabelle,

merci de lancer ce sujet car il est très juste. Le deuil est un moment très épuisant et étant donné qu'il est "invisible" c'est difficile de le prendre en compte pour soit et que l'entourage le perçoive et soit attentif à cette fatigue que l'on peut vivre.
Je me souviens être allée voir mon médecin pour lui dire mon étonnement sur mon épuisement, que je n'arrivais à rien et ne comprenais pas pourquoi vu mon âge et c'est lui qui m'avais justement fait remarqué : "mais madame, vous avez perdu un bébé cet année : vous avez l'épuisement de la grossesse, de l'accouchement et aucune compensation de bonheur en retour, comment voulez vous être en forme?"

C'est vrai, lorsque j'ai eut mon petit garçon vivant, je dormais très peu car il pleurait beaucoup mais j'étais finalement moins épuisée car il y avait en retour tout le bonheur de pouvoir le prendre dans mes bras, de le voir...je crois que cela a été bien plus simple pour moi de me surpasser sans y penser avec un bébé dans les bras plutôt que lorsque j'ai perdu des bébés...mais il me semble que ce qui est difficile aussi est que l'entourage ne prenne pas vraiment compte de cet épuisement silencieux.

Alors oui, c'est important d’accepter cette fatigue qui peut durer longtemps et de s'aménager une vie plus douce, le temps d'aller mieux. De mon côté mon petit plaisir qui me redonne la pêche quand je suis épuisée c'est un soin en institut, un massage ou quelques heures au spa, mon corps se détend et surtout ça m'a permis de me réapproprier mon corps que je n'aimais plus trop après la mort de mes bébés.

Chères mamans, on ne le dira jamais assez, mais vraiment, prenez soi de vous si la fatigue vous guette parce que cette fatigue n'est pas imaginaire et elle n'aide pas dans le bon sens lorsqu'elle s'installe...

Douce journée,

Hélène
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: madeline le 17 juin 2014 à 14:46:24
Merci Isabelle de nous donner la possibilité de nous exprimer sur la fatigue que l'on accumule avec le deuil.. J'arrive seulement au bout d'un an et 3 mois à retrouver un semblant de forme..g bien du mal à retrouver l'endurance que j'avais.. Je me sents encore souvent fatiguée et j'ai cette sensation de ne pas avoir encore retrouvé mon corps.. c bizarre.. une impression d'etre à l'étroit dedans.. je dois souvent m'étirer mais c jamais assez.. et  comme toi hèlène je me dis depuis un moment que j v m'offrir un massage de tout le corps car ça me ferai bcp de bien je pense et puis reprendre l'aquagym quand je pourrai car je recherche du boulot. Recherche que j'avais déjà entamer avant d'etre enceinte d'Elena afin de changer de lieu de travail pour me rapprocher de celui de Benjamin plus déménagement qui se profile car notre propriétaire recupère son bien..Alors c sur qu'il faut essayer de trouver des moments qui nous font du bien pour se ressourcer..Et puis il y a aussi cette fatigue psychologique, biensur .. Douce journée, Adeline
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Andirano le 17 juin 2014 à 16:08:35
Merci Isabelle pour ce sujet qui me parle beaucoup, comme aux autres mamans qui ont déjà répondu. Je ressens encore beaucoup cette fatigue en ce moment, plus de 2 ans 1/2 après le décès de Noé. Alors il n'y a pas "que" le deuil bien sûr, mais justement, je crois qu'on devient ensuite beaucoup plus sensible et fragile à tout le reste.
Je prends soin de moi aussi en commençant à apprendre à dire non, chose que j'ai toujours eu du mal à faire!
Douceur pour vous toutes et tous!
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: gegeseve le 17 juin 2014 à 23:19:37
Merci Isabelle. Bisous. Gérald
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: isabelle le 18 juin 2014 à 10:50:04
MERCI à tous de venir confirmer cette réalité….
de venir expliquer pourquoi elle est là, cette fatigue….

si tout le monde pouvait venir lire vos messages, il en serait changé dans le soutien que l'entourage pourrait apporter aux parents en deuil….

bises à tous
et SURTOUT prenez soin de vous

Isabelle

PS: je valide à 200% le bénéfice des massages faits par un soignant, kiné ou réflexologue….tant nos corps peuvent enregistrer de noeuds….nos corps vivent en lien avec nos coeurs douloureux et en portent la trace qu'il faut aller doucement apaiser
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: anne-sophie le 18 juin 2014 à 21:40:08
je suis d'accord ce qui m'a aidé pour ma part se fut de voir un magnetiseur ça me permettait de deconnecté je ressortais vider mais ça m'aidait à tenir le coup
pour ma part je voulais tout faire etre dans l'action pour ne pas penser pour avoir l'esprit occupe mais au bout de plusieurs mois ça s'est terminé en grosse crises de larmes,idees noires d ou l'envie de voir un magnetiseur conseillé par mon osteopathe

mon mari m'avait offert un soin pour me detendre mais j'avais passé le soin à pleuré je culpabilisais d'etre là je ne me sentais pas à place
je n'etais pas prete .
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Bénédicte le 19 juin 2014 à 10:32:55
Je trouve vos propos très intéressants. C'est vrai que le deuil fatigue et épuise... Sans qu'on le perçoive complètement. Alors oui pour prendre soin de soi , à chacune de trouver la manière de ce faire du bien notre corps parle ,traduit nos mots que l'on n'exprime pas en maux. Pour ma part, depuis le décès de Bertille, je suis plus attentive à mes limites, je prends davantage soin de moi quand je me sens fatiguée. Un truc que j'aime bien chez le coiffeur c'est lorsqu'il masque le cuir chevelu, c'est très reposantes relaxant, je m'endormirai presque!!!
Bises à toutes,
Bénédicte
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Charlotte59135 le 19 juin 2014 à 14:27:23
Oui je me joints à vous pour dire que l'on perd toute l'énergie je me souviens à  certains moment etre complètement vidée .... , tel un "robot" .... Sans envie ni force ... les choses banales de la vie quotidienne se font de manière mécanique et devenaient une épreuve de marathon ...
Le deuil nous envahit totalement ...
Mes enfants m'ont beaucoup  aider à " me recharger" ... Petit à petit ... Leurs forces ont été ma force ...Ils m'ont " booster " par des petites attentions de tous les jours ( Anna ma grande me maquillait les yeux ... Mon fils  Enzo s'est mis à faire la cuisine ) ...  de petites choses peut être banales mais remplies de tant d' amour !!
J'ai aussi fait de l'acupuncture ... Une façon de reprendre soin de moi ...Cela m'a beaucoup aidé à réconcilier mon corps avec mon  esprit ...et me permettre de retrouver progressivement de l'énergie et enfin me relâcher ...
Charlotte
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Karine28 le 19 juin 2014 à 20:47:07
Oui j'approuve complètement ce que vous dites toutes. Le deuil épuise complètement notre corps et notre esprit.
Combien de fois des choses simples, quotidiennes sont difficiles à faire. Il faut parfois se faire violence pour accomplir les tâches ordinaires de chaque jour. Je me surprends souvent à faire des trucs dans l'urgence car il est indispensable de les faire (un courrier, une corbeille de linge à ranger...).
Je m'endors parfois l'après-midi. Heureusement le sourire de Louis-Marie et ses progrès (il va de mieux en mieux) me stimule. Il a tant besoin de moi.

Ce qui est plus difficile à vivre, c'est l'incompréhension des autres face à cette fatigue. Les "Tu as pourtant du temps", "Tu n'as pas repris le travail" sont lourds. Je n'ai surtout pas récupéré. Ce qui me détend, me faait du bien c'est le travail manuel, la couture.

Il est indispensable de prendre soin de nous après ce que nous avons vécu.
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: isabelle le 20 juin 2014 à 09:59:42
OUI, Charlotte, je confirme….l'accupuncture est un merveilleux moyen pour soulager nos corps douloureux….
MERCI d'en avoir parlé…. ;)

Karine, je suis consternée par les commentaires que tu reçois des autres….s'ils savaient !!!! mais le drame, c'est qu'ils croient savoir  ::)
face à cela, y a pas de solution  ;D
si ce n'est la distance…géographique ou intérieure….mais parfois, c'est impossible à mettre….
bon courage à toi mais surtout bonne couture….et fais tout plein de belles choses…. ;)

bises à tous
Isabelle
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Marie J. le 28 juin 2014 à 09:42:28
Chers parents,

J'espère de tout coeur qu'en vous lisant, l'entourage saura vous comprendre et vous accompagner au mieux. Oui accepter que vous soyez épuisés "même" des mois après ! ça paraît tellement évident !!

Je vous souhaite une belle et douce journée et vous embrasse bien fort.
Marie
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Soraya le 17 novembre 2018 à 11:56:06
Bonjour à toutes,
Je reviens sur ce sujet car il me parle énormément en ce moment et espère avoir quelques retours quand même.
Je suis très fatiguée même anemiée, le quotidien est très lourd et j essaye de faire le maximum avec mes 2 grands.
Mais ma question c est que pour moi il est très difficile de me lever le matin pire encore qu il a quelques moi alors que je devrais peut être allé un peu mieux.
Après avoir fait l entretien rapide et vaqué aux urgence je ne rêve que de m allonger et ne rien faire !!
Une fois douché, les enfants et la maison propre, je voudrais être au calme.
Je me demande si je ne deviens pas réellement dépressive a passé du lit au canapé !! Ou est ce vraiment de la fatigue, car si c est la depression il faut que je me force mais si c est de la fatigue il faut que je me repose.
Bref encore une fois je tourne en rond.
Merci à vous qui partagerez vos expériences, et me rassurerez.
Je vous embrasse.
Soraya
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: math14 le 17 novembre 2018 à 15:21:51
Chère Soraya,

je viens de lire ton message sur ce vieux sujet. Je ne suis pas médecin, et ne peux pas vraiment t'aider par rapport au diagnostic, tu t'en doutes, mais je voulais quand même répondre à ton message. Les mois qui suivent la mort de notre bébé, on est comme hors de notre vie. On peut faire les choses par automatisme. ce deuil de notre tout-petit est épuisant. Alors, n'hésite pas à prendre soin de toi, à te reposer. Mais aussi, à faire des choses qui te font plaisir ( aller te balader dans un coin que tu aimes bien et qui t'apaise, te faire un soin, aller au ciné, lire un bouquin avec une tablette de chocolat et un thé, que sais-je encore...)
J'ai eu besoin d'aller voir une psy, pendant un bon moment ( quasiment 2 ans entre l'annonce de la maladie d'Agathe et quelques mois après la naissance de notre 2ème). Et cela m'a fait beaucoup de bien. Je pouvais dire tout ce qui me venait, même ce que je ne pouvais pas dire à notre entourage qui nous a pourtant bien soutenu. Je ne sais pas si tu as déjà rencontré un professionnel, mais si ce n'est pas le cas, je t'invite à le faire, cela pourrait te faire du bien.

Je te souhaite un très doux we.
Douce pensée pour ton Chaïd,
je t'embrasse,

Mathilde
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: isabelle le 19 novembre 2018 à 09:08:25
Chère Soraya,

Comme tu as bien fait de ressortir ce fil de discussion....J'aime bien aussi la liberté que tu prends pour exprimer tous les sentiments ou ressentis que tu éprouves depuis le décès de ton petit bonhomme...

OUI, il est normal d'épuisé quand on est en deuil....c'est une vraie réalité que souvent on ne connait pas...alors, il est naturel que tu aies besoin de repos, voire de certains compléments pour venir aider ton organisme....tu pourrais en parler à ton médecin traitant....de mon côté, j'ai eu besoin de prendre des Oméga 3 pendant un bon moment et de la vitamine D... c'est important de ne pas négliger ces petits à-cotés car ils aident vraiment à aller mieux...mais c'est au médecin ou un pharmacien qui te connait bien de voir ce qu'il te manquerait ou pourrait t'aider...
Sinon, il est tout aussi normal d'être déprimé, car tu viens de vivre un gros choc avec le décès de ton bébé et son absence à vivre au quotidien....cela fait partie du cheminement du deuil...mais cela ne sert à rien de se secouer....on n'y peut rien, c'est ton psychisme qui réagit à cette absence et c'est normal qu'il réagisse...c'est même plutôt bon signe, si je me peux me permettre de te rassurer...là, aussi, je te conseillerai d'en parler à ton médecin traitant, en plus du conseil très juste de Mathilde...
seul ton médecin peut voir comment t'aider à traverser cette période si difficile, sans occulter la très douloureuse réalité de ce que tu vis
En plus de tout cela, il y a la rentrée dans l'hiver avec la baisse de lumière qui nous touche aussi...cela fait beaucoup pour toi....
sois douce avec toi et surtout prends soin de toi, offre toi des petits plaisirs en l'honneur de ton bébé....tu es une maman merveilleuse, ne l'oublie pas....
je t'embrasse très fort et pense bien à toi
Isabelle
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Soraya le 19 novembre 2018 à 11:21:18
Chère Isabelle, chère Mathilde,
Merci, les larmes me viennent ce matin.
Je m accroche en espérant un avenir meilleur dans mon coeur ma tête et mon âme mais la je craque.
Je vais voir ma psy dans une heure, je ne vais pas savoir comment commencer car il y tellement de chose à dire.
Ambivalence est le mot du jour.
J oscille entre espoir et désespoir, entre j avance oui mais non je m enfonce...
Plus que le tristesse d avoir perdu Chaïd, je me sens traumatisé de ce douloureux événements, la grossesse, la mfiu, l annonce, l accouchement, le retour à la maison !!
Mon Dieu rien qu a l écrire ca me semble irréel.
6 mois demain que je l ai mis au monde mort, et je n ai pas l impression d avoir fait un pas.
Je suis AD, je vois une psy, je m accroche mais en vain, je suis mal, je ne vois pas comment je pourrais aller mieux un jour.
Et pourtant vous témoigne toutes du contraire.
Merci mes bouées, (Je sais ce n est pas très joli comme terme) mais je vous voit ainsi.
Je vous embrasse.
Soraya
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Marie-Silas le 20 novembre 2018 à 15:09:01
Chère Soraya,
tu vis chaque jour ces montagnes russes qui t'épuisent. Il y a six mois, tu mettais au monde votre petit Chaid, et c'est bien difficile de te souvenir de ce moment tellement difficile à vivre pour toi. Tu as l'impression parfois d'avancer, et en ce moment, l'impression de ne pas aller plus loin. Oui, vivre un deuil est tellement fatigant. On croit se relever puis on retombe. Je connais tellement bien ces émotions, cette impression de chuter alors que je pensais aller mieux. Oui, continue à prendre soin de toi, à te faire accompagner tant que tu en as besoin pour apprivoiser ce moment de ta vie qui te laisse un si fort traumatisme.
Toutes mes pensées pour ton petit Chaid!
Je t'embrasse,
MArie
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Soraya le 20 novembre 2018 à 19:17:48
Mille mercis Marie d avoir penser à moi à nous en ce jour, Oui il y a 6 mois je mettais au monde mon fils chaïd.
Depuis ce jour je me bats, tout à changé en moi, un si petit être a tout bouleversé.
Je perd espoir d aller mieux un jour, c est de plus en plus dur.
Merci
Soraya
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: isabelle le 21 novembre 2018 à 11:38:12
Oh, Soraya, surtout ne perds pas espoir....
et cela même dans les moments les plus difficiles, les jours noirs que tu traverses, et même si tu n'arrives pas à imaginer qu'un jour tu pourrais aller mieux....
tu as plusieurs traumatismes à surmonter....l'annonce de la T21 sur ton petit babychou, ta grossesse où tu ne te sentais pas soutenue, son décès in utero, ton accouchement et puis ce retour chez toi, les bras vides....

Oui, je comprends que tu aies l'impression de te perdre dans cet océan de souffrance....alors prends juste un jour à la fois, prends juste un des ces souvenirs si douloureux et viens nous en parler....un à la fois....pour t'aider à reconstruire ta "maison intérieure " qui te semble comme un chaos....

Je t'envoie plein de soutien et d'amitié  :-*
Isabelle
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Soraya le 21 novembre 2018 à 12:28:58
Merci Isabelle pour ton soutien, tant d émotions et d angoisses m envahissent.
On me dit de sortir de me changer les idées mais tout cela me semble superficiel, je sais pas si ça vous parle.
J ai l impression de plutôt rechercher un calme une sérénité intérieure entre moi et moi, sans artifices pour ensuite réinvestir ma vie, mais c est difficile de se trouver.
Avez vous traversé ces sentiments, je ne veux plus faire semblant en fait !!!
Oui j ai beaucoup de traumatismes a surmonter, 7 mois à vivre en sachant Chaïd malade, je me revois remonter le moral a ma famille avec plein d espoir, je n avais pas peur meme si au début cela a été un choc, je croyais en son destin, je pensais à toute la sérénité qu il allait nous apporté, je l appelais ma petite canne de vieillesse, il serait mon combat pour la vie. Et là meme au bout de 6 mois meme avec mes 2 zamours a la maison, plus rien, le vide.
Malgré ma foi je cherche le sens de ma vie, je ne sais plus quoi écrire tellement je suis perdue.
Je voudrais encore et encore vous lire et voir comment vous vous en êtes sorti.
Au est ce qu aller mieux, qu est ce qu avancer??
Ce sont des phrases toute faîtes moi je veux de la sincérité.
Merci à toutes
Je vous embrasse
Soraya
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Marie J. le 21 novembre 2018 à 12:31:40
Je pense très fort à toi chère Soraya.
Ton coeur est si douloureux et Chaïd te manque tant.

Le deuil est long et épuisant. Oui il en faut du temps pour aller mieux.
Nous sommes là à tes côtés, aussi longtemps que tu en sentiras le besoin.

Je t'embrasse fort en direct.
Marie
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Soraya le 21 novembre 2018 à 12:39:59
Je te réponds en direct Marie car je perds espoir en ce moment.
C est vraiment vrai qu on s en sort un jour?
Qu on retrouve goût a la vie, la vraie vie ???
Merci
Bisous
Soraya
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: isabelle le 22 novembre 2018 à 08:09:42
Oui, Soraya, je te le promets vraiment, du fond du coeur....on s'en sort un jour et on retrouve l'amour de la vie avec l'impression de vouloir savourer la vie encore plus....
mais aujourd'hui, tu es au milieu d'un tunnel noir et tu ne peux même pas imaginer qu'il y a une petite lumière au bout de ce tunnel...mais cette lumière existe vraiment....elle est là blottie au fond de ton coeur, comme une toute petite bougie qui un jour finira par grandir....

alors comment avancer ? comment faire pour faire revenir en soi l'amour de la vie...?
d'abord, il n'y a pas de rythme unique, chacun a sa manière de réagir, sa manière d'avancer....alors trouve dans ton coeur ce qui te fait du bien, fais toi chouchouter, fais toi câliner, mais aussi fais toi plaisir, trouve des petites choses à faire que tu aimes, des balades avec une amie qui peut te comprendre....

appuie toi aussi sur les souvenirs de ton petit Chaid et rassure ton coeur en te disant combien tu as été une merveilleuse maman....tu lui as donné la vie, tu lui as permis d'aller au bout de sa petite vie et de se savoir aimé intensément...s'il pouvait te parler aujourd'hui, il aimerait tellement te dire "MERCI, maman...."

et puis, je te conseillerai volontiers d'aller consulter ton médecin traitant pour qu'il voit comment t'aider aujourd'hui....car il existe vraiment des moyens pour cela ....il ne faut pas hésiter à prendre certains médicaments pour aider ton organisme à aller mieux....

je t'envoie une immense brassée d'amitié et de courage  :-*
Isabelle
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Soraya le 22 novembre 2018 à 21:20:58
Tu me le promets Isabelle !
Merci mille fois ca fait du bien.
Aujourd'hui je me sens un peu plus calme mais maintenant au moins je suis préparé au fait que ca ne durera pas!
Qu il est long ce tunnel Isabelle.
Sain rdv psy j ai plein de chose à lui demander j espère qu elle saura m éclairer.
Oh oui je m appui sur mon expérience avec Chaïd et vous savez quoi aujourd hui j ai surpris mon mari en pleur mais à chaudes larmes je me suis inquiété et après insistance il m a répondu qu il pensait à notre fils Chaïd.
Quel baume au coeur de savoir que lui aussi il en souffre même 6 mois après, qu il me comprends tout simplement.
C est un mari en or qui ne dit jamais ses sentiments mais qui est plein d amour et la je l ai surpris et je pense que ce n est pas la première fois qu il craque.
On se protège mutuellement et tentons tant bien que mal de garde le navire hors de l eau plus nos zamours.
Bisous à toutes
Soraya
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: isabelle le 24 novembre 2018 à 09:32:25
Oui, Soraya, je te le promets...
la seule chose que personne ne peut prévoir, c'est comment et à quel rythme les choses se feront....cela dépend tellement de chacun/chacune, de son tempérament, de son histoire personnelle, de son passé aussi...

alors, n'hésite pas à parler avec la psy qui t'accompagne de souvenirs difficiles que tu aurais, d'autres épreuves que tu aurais traversées dans ta vie...si jamais tu en as connu....c'est aussi tout cela qui est en "travail" dans sa tête quand on vient de perdre un bébé....

je suis émue de lire que tu as pu apporté du soutien à ton mari....appuyez-vous l'un sur l'autre....c'est tellement important...oui, souvent, on cherche à protéger son conjoint/compagnon de ses propres souffrances, alors qu'il peut être un vrai point d'appui et un vrai soutien....car nous n'avançons pas au même rythme en plus !

je te souhaite un très doux WE en famille, avec ton petit Chaid bien au chaud dans ton coeur
Isabelle 
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: math14 le 24 novembre 2018 à 15:05:44
Chère Soraya,

Je lis tes différents msg, et je ressens tellement ton désespoir... Je voudrais te persuader que tu iras de mieux en mieux. Nous, qui t'écrivons, en sommes des exemples concrets. Mais je comprends que tu doutes. J'avais les mêmes doutes et les mêmes peurs. Et pourtant, cela va faire 4 ans que j'ai perdu mon Agathe. Et j'ai réinvesti ma vie. Certes, cela a changé bcp de choses. Je relativise sur bcp de points. Et puis, nous avons accueilli les 2 petites sœurs d'Agathe depuis.
Tout cela pour te dire, que, la 1ere année, les 1ers mois sont difficiles à vivre. Mais, nous en reparlerons dans qq mois, et tu verras tout le chemin parcouru.

Je te souhaite de passer un très doux we.
Très douces pensées pour Chaid,

Je t'embrasse
Mathilde
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Marie J. le 28 novembre 2018 à 10:02:36
Chère Soraya,

Les mamans te témoignent qu'un jour tu iras mieux, que cette petite lumière grandira et que tu pourras à nouveau vivre avec le sentiment d'avoir tout fait pour Chaïd. J'espère que cette espérance t'aide un peu, même si c'est difficile aujourd'hui.

Que de mots tendres pour ton mari. Oui les papas aussi souffrent mais le montrent peu pour protéger leur épouse et les porter.
On sent à quel point tu es émue de l'avoir vu pleurer.

Il est peut-être difficile pour lui de s'exprimer mais il a aussi toute sa place ici ..
et pourquoi pas auprès de cette élève sage-femme qui demande des témoignages de papas sur leurs besoins face à l’accompagnement de leurs bébés ?
Ce n'est qu'une suggestion bien sûr.

Je pense très fort à vous.
Je t'embrasse
Marie



Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Soraya le 28 novembre 2018 à 21:08:48
Chères toutes,
J entrevois un peu de lumière en ce moment même si elle reste floue !!
Je vous lis tous les jours et ça me redonne a chaque fois un peu de force.
En ce qui concerne mon mari, s il s est permis de craquer c est au il a senti un léger mieux chez moi.
Je suis moins fatigué et le quotidien est moins lourd, pourvu que ça dure, je n y crois pas trop mais bon, qui sais, ces fameuses montagnes russes.
Voilà ou j en suis.
Ce soir j ai aussi envie de vous dire merci a toutes, merci a spama qui reste derrière nous quoi qu il arrive, vous avez été mon plus grand soutien.
Je vous embrasse.
Une pensée toute particulière et son petit yanis dont nous n avons aucune nouvelle.
Soraya
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: isabelle le 29 novembre 2018 à 08:32:14
Oui, Soraya...
comme elle est importante, cette toute petite lueur qui se montre dans ta vie, même si elle est encore bien floue...
garde la bien dans ton coeur pour les moments qui seront encore difficiles....

et puis, chaque jour, tu pourrais faire un petit pas pour avancer, juste une petite chose que tu pourrais faire pour t'aider à te sentir un peu mieux....une promenade, une visite à une amie, un plat spécial à préparer qui ferait plaisir à ton mari....et mille autres idées que tu trouveras dans ton coeur

Merci pour tes mercis....nous sommes toujours tellement touchées quand une maman vient de perdre son bébé, on voudrait tellement que ce terrible drame n'arrive plus jamais...

je t'embrasse bien fort et te souhaite une très douce journée
Isabelle
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Marie-Silas le 29 novembre 2018 à 10:26:16
Chère Soraya,

profite de cette petite lumière que tu entrevois, et saisis chacun de ses moments qui te redonnent un peu de courage, chacun de ces moments de force.
Ton mari partage ta tristesse, et vous avancez tous les deux, chacun à votre rythme. Oui, Chaid vous manque à tous les deux, et vous continuez à lui donner votre amour.
Toutes mes pensées pour Chaid et tes grands enfants,
Je t'embrasse,
MArie
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Bénédicte le 29 novembre 2018 à 10:47:44
Chère Soraya,

En relisant le premier post de cette rubrique et ce dernier que tu viens de poster je me dis eh oui quel parcours!!! Comme les autres mamans j'ai envie de te dire goûte cet apaisement, cette lueur que tu vois et garde là précieusement en mémoire pour  les autres moments où ce sera moins facile. Même si le chemin est long et loin d'être linéaire chacune avance... à son rythme.
Je t'embrasse
Bénédicte
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Soraya le 29 novembre 2018 à 14:01:50
Bonjour à toutes,
Oui que chemin parcouru, mais je ne regarde que mes pieds et plus le sommet de la montagne !
Je savoure ce calme relatif, même  le si je sens encore ce fond triste.
Je ne peux pas "guerir" d un coup mais bon, j avance peut être vers des jours meilleurs en total osmose avec moi même.
Je grandis les filles !!
Bisous
Soraya
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: isabelle le 30 novembre 2018 à 09:24:47
Oui, Soraya, tu peux être fière de tout ce chemin parcouru...
même si c'est trop dur pour toi aujourd'hui de regarder le sommet de cette douloureuse montagne, je peux te dire que tu as fait des pas de géants...
bien sûr qu'on ne guérit pas en un jour....en plus, un bébé que l'on attend, c'est normalement pour toute la vie....alors il en faut de la douceur et de la patience pour s'adapter à sa douloureuse absence...
ce fond de tristesse que tu gardes est bien normal....c'est si triste, si injuste de perdre son bébé...

alors, n'aie pas peur et fais toi confiance....tu continues d'avancer à ton rythme....

Douce journée à toi, en lien avec ton petit Chaîd blotti au chaud dans ton coeur immense de maman
Isabelle
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Alexandra31 le 18 janvier 2019 à 14:11:01
Bonjour à tous,

Puis-je lire parmi tous vos messages que cette étape, le deuil, cette grosse déprime, pourrait passer un jour ? Je suis tellement malheureuse, vidée, fatiguée, je passe mes journées au bord des larmes, besoin d'être loin de ma vie en ce moment.
Je n'arrive pas à me dire que je vais aller mieux un jour, je ne vois pas d'issue si ce n'est qu'on me ramène mon bébé vivant dans mes bras. Cela m'est arrivé il y a bientôt 2 mois, le 21.
J'ai beau avoir mon compagnon qui est adorable et prévenant, il est également en deuil lui aussi.
J'ai beau avoir mon petit garçon qui me force à m'extirper de cet état... ma fille me manque cruellement.
Aujourd'hui, j'ai peur de devenir un fardeau pour eux.
Je prends soin de moi pourtant : je repars au sport depuis quinze jours (après validation du docteur), j'ai été revoir la kiné, l'ostéopathe et le psychologue de la maternité à peine 15 jours après le décès de ma Mia.
J'ai même décidé de reprendre le travail à la fin du congé maternité car rester à la maison me fait cogiter et donc broyer du noir et pleurer mon bébé plus que de raison (du moins j'en ai l'impression).
Je ne sais plus quoi faire...
Je vous remercie tout de même de vos messages respectifs car beaucoup d'entre vous m'impressionne par votre force et votre courage. Et sans nul doute me redonne quelque part de l'espoir.
Pensées à vous et à nos petits anges
Alexandra
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Helen31 le 18 janvier 2019 à 15:31:34
Chère Alexandra,

j'ai envie de te dire..."un seul être vous manque et tout est dépeuplé"...ta petite Mia te manque terriblement et cela est si dur pour toi...Bien sûr qu'un jour tu iras mieux, cette déprime sera plus légère...il faut te laisser du temps... 2 mois sans elle c'est terriblement long car elle te manque...et c'est aussi si court pour apprivoiser son absence, accepter qu'elle ne vivra pas avec vous au quotidien...
Moi aussi, je me disais que la seule chose qui me fallait, c'est que mon bébé vive...et que rien ne serait plus jamais heureux sans lui...et pourtant, un jour, petit à petit, la lumière reviens...

J'entends combien cela est long et difficile à traverser...combien aucun mot ne peut expliquer ce que tu traverses...

Oui, tu as un compagnon qui t'aime, un petit garçon ... mais ta petite Mia, elle, est irremplaçable...elle était unique et c'est elle qui te manque...

Tu n'es un fardeau pour personne Alexandra, tu traverses un deuil, un deuil qui fait mal et qui t'empêche peut être, en ce moment, de voir tout ce qui fait de toi que tu es aimable, unique et aussi toutes les choses de la vie que tu aimes...la douleur prends une place immense, en ce moment.

Quand je te lis, je me dis que tu es incroyable car tu fais tout ce qu'il faut pour traverser cela au mieux...et tes efforts seront récompensés! Aujourd'hui, accepte juste de traverser seulement un jour après l'autre, sans te désespérer de ton état. Tu pleures ta Mia, ton coeur de maman saigne de l'avoir perdu, tu fais ce que tu peux.

Je t'envoie tout mon soutien et t'embrasse très fort,

Douce soirée,

Hélène
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Marie J. le 19 janvier 2019 à 17:23:58
Chère Alexandra,

Ton chagrin, ton épuisement, le vide que tu ressens sont si légitimes.
Mia te manque, malgré la présence de ton conjoint et de ton fils. Hélène l'exprime si bien.
Oui ta fille est unique et son absence est terrible.

Les parents témoignent de cette lumière qui un jour apparaîtra.
Aujourd'hui il est difficile de l'imaginer.

Nous sommes là pour te soutenir, être là à tes côtés, main dans la main comme nous aimons le dire.

Je t'embrasse affectueusement
Marie

Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: isabelle le 25 janvier 2019 à 08:59:56
Chère Alexandra,

je suis très touchée par ton message....tu es tellement formidable et mets tant d'énergie pour affronter cette terrible épreuve du décès de ta petite puce...
Oui, aujourd'hui, tu as l'impression de ne pas avancer, de ne pas savoir même comment avancer, d'être toujours au bord des larmes....
Mais je t'assure que tu avances, même si tu as l'impression que c'est à tous petits pas minuscules....mais chaque pas au quotidien est déjà un pas énorme que tu fais....

laisse toi du temps, le temps qu'il te faut, laisse toi porter par al douceur de ceux qui t'entourent, sois douce avec toi.....
tu connais aujourd'hui l'une des plus grandes épreuves de la vie....alors, forcément, il en faut du temps pour surmonter une telle épreuve, il en faut du temps pour apprivoiser l'idée terrible de l'absence de ta petite fille....

la saison d'hiver en plus n'aide pas....alors continue de prendre soin de toi, comme tu le fais, sans forcer, sans en faire trop pour ne pas t'épuiser....et écoute ton corps et ton coeur...

je t'envoie une immense brassée d'affection et de soutien et t'embrasse très fort
Isabelle
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Alexandra31 le 04 février 2019 à 12:25:28
Bonjour à toutes,
Aujourd’hui, et ce depuis quelques jours, j’ai l’impression que ça va de plus en plus mal.
Je n’arrive plus à voir la vie avec espoir, je me sens complètement abattue et épuisée.
Je dois reprendre le travail ce mercredi 6 février. Mon compagnon me dit que c’est peut être ça :  j’appréhende tellement et donc ça rajoute à ma douleur.
J’ai juste envie qu’on m’aide, qu’on me soulage et qu’on m’enlève la douleur, qu’on m’arrache ça comme on peut vous arracher une dent...
Grosses pensées à tous et à toutes,
Je vous embrasse,
Alexandra
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: Helen31 le 05 février 2019 à 08:57:28
Chère Alexandra,

dans le cheminement du deuil, on parle souvent de montagnes russes émotionnelles...tu as accumulé beaucoup d'émotions depuis la perte inattendue de ta petite fille et oui, c'est très fatigant...épuisant...pour ton coeur et aussi pour ton corps.

Peut être que tu peux revisiter le programme de tes journées et les réajuster...augmenter l'aide que tu reçois...t'occuper d'avantage de ton corps...et faire des choses que tu aimes ou que tu n'as jamais eut l'occasion de faire...ce sont des pistes bien sûr.

Concernant ton travail, es tu obligée de reprendre...? Est ce que cela te convient? SI la perspective de ce retour au travail te stresse, pourquoi ne pas aller y faire un tour aujourd'hui...juste passer le temps d'un café pour revoir les lieux que tu as quitté lorsque tu attendais Mia, reprendre contact avec tes collègues...de cette façon, le 6 février, tu auras déjà fait le pas d'y retourner donc tu n'auras plus que ton travail à gérer et pas les émotions du retour...C'est une grande étape la reprise du travail, alors il y a de quoi avoir des émotions!

Je te souhaite une douce journée et t'embrasse bien fort...

Hélène
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: lilipouce972 le 19 mars 2019 à 16:37:43
coucou,

je comprend mieux maintenant, ma fatigue chronique depuis la perte de ma 2e fille en 2017.
Moi qui est toujours débordés d’énergie entre les traitements (fiv) et la naissance de LaÎly la fatigue n'a cessé de s'accumuler et là avec la naissance de Nelly, je me couche fatiguer et me réveille encore plus fatiguer.

Tout mon corps me fait mais cette sensation est atroce, certains me disent que c l'âge mais je me rend compte au fur et a mesure que c'est notre douleurs affective et ce manque que notre corps exprime.

Prendre soin de ce corps quand on a perdu des parties de soi, dit(es) moi comment faire, mon cerveau n'arrive même a accepter de s'accorder ces moments ,je ne sais quoi faire pour m'occuper de moi, alors que mon corps le réclame et le cri

Si vous avez des tuyaux, je suis preneuse.
Et merci Isabelle d'avoir soulever ce point
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: isabelle le 20 mars 2019 à 09:03:46
Coucou Myriam,

Oui, tu as toutes les raisons d'être épuisée et de ressentir que tout ton corps te fait mal car tu as perdu une partie de toi, en perdant tes bébés....
et puis le deuil nous épuise physiquement et psychiquement car nous sommes dans une forme de quête de celui qui nous manque....tout notre être est focalisé dans cette quête et cela pompe toute notre énergie...

alors, prendre soin de soi, c'est commencer par voir son médecin traitant et faire un bilan sanguin complet pour voir ce qui manque à ton organisme (fer, calcium, magnésium, Vitamine D....)
c'est aussi se faire masser le corps par un kiné pour dénouer tous les noeuds que ton corps a enregistré
c'est essayer de faire une petite activité physique qui te fait plaisir....
c'est s'accorder des moments de détente que tu aimes bien...tout est bon à prendre...
c'est aussi essayer de retrouver un rythme de sommeil correct....les Fleurs de Bach peuvent t'aider si tu y es sensible...

ce sont à chaque fois des petits pas....chacun est nécessaire et utile...pour que peu à peu, tu sentes un petit mieux en toi....
et puis, c'est être douce avec soi et très patiente...

je t'envoie plein d'amitié et de chaleur pour venir te réconforter....
en lien de coeur avec toi
Isabelle
Titre: Re : Deuil et épuisement
Posté par: isabelle le 10 avril 2019 à 08:25:15
A vous toutes qui venez de connaitre le décès de vos tout-petits...

je viens vous redire combien cette épreuve est terrible à traverser....au-delà de tous vos rêves qui se sont brisés avec leur décès, au-delà de votre vie de mamans qui est toute à reconstruire différemment....il y a aussi une fatigue immense à vivre....
tout notre être est tendu vers ce petit qui manque à nos vies....toute notre énergie est mobilisée dans ce chagrin....du coup, il ne nous reste plus rien pour vivre le quotidien....et puis le monde va trop vite pour nous....

prenez soin de vous, les mamans...
écoutez vos coeurs et vos corps qui ont tant besoin de douceur et d'apaisement...et venez nous parler de vos bébés d'amour...encore et encore...

en lien de coeur avec chacune de vous
Isabelle