Auteur Sujet: A Alice, ma merveille, mon étoile filante...  (Lu 3666 fois)

Yolande A.

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 74
A Alice, ma merveille, mon étoile filante...
« le: 09 Janvier 2020 à 01:17:12 »
Bonjour à toutes,

J'ai pensé toute la journée à ce message sans savoir si j'allais arriver à le faire, à me lancer et puis l'envie d'échanger avec d'autres mamanges a été plus forte. Alors merci par avance pour votre soutien.

Samedi 11 janvier je fêterai un triste anniversaire, le premier mois sans ma petite Alice, ma petite étoile filante partie trop tôt. Née le 27 novembre dernier, elle est décédée 15 jours après sa naissance des suites d'une maladie rare et incurable. Cette maladie est venue bouleverser nos vies à jamais seulement quelques heures après sa naissance car rien n'avait été détecté pendant la grossesse. Une grossesse rêvée, tellement magnifique, j'étais en forme jusqu'au bout, Alice en a redemandé elle est née deux jours après terme comme si elle voulait rester dans mon ventre le plus longtemps possible comme si elle savait qu'une fois qu'on aurait coupé le cordon on signait son arrêt de mort.

Un accouchement magnifique, un peau à peau de 2 heures, un retour en chambre, une première nuit ensemble et puis dès les premières heures du matin des inquiétudes qui apparaissent parmi le personnel hospitalier, Alice est hypotonique. Je suis tellement dans ma bulle que je profite de ces instants de bonheur sans m'inquiéter outre mesure. Je n'attends à vrai dire qu'une chose que mon mari revienne avec ma grande fille Inès de 5 ans. J'ai tellement rêvé de ce moment, tellement rêvé de voir mes deux princesses ensemble et de découvrir la réaction d'Inès, que je ne remarque pas vraiment les débuts d’inquiétude des médecins. Puis le soir, soit moins de 24h après sa naissance, Alice est transférée dans le service de néonat de l'hôpital pour une surveillance rapprochée. Quelques heures plus tard elle fera ses premières crises de convulsion. Scanner, ponction lombaire, IRM, électroencéphalogramme, les médecins ne savent pas ce qu'elle a. La décision est prise de la transférer à l'hôpital Robert Debré en urgence au service de réanimation néonatale. Je me retrouve à sortir de l'hôpital en urgence seulement 1 jour et demi après mon accouchement, le ciel nous tombe sur la tête.

Il a fallu attendre une semaine pour connaître le diagnostic final. Une semaine de montagne russe d'émotions, entre espoir et désespoir, le cerveau d'Alice est atteint mais on ne sait pas exactement ce qu'elle a. Le verdict tombe une semaine après son arrivée elle souffre d'une maladie rare, orpheline qui ne concerne que 2 naissances par an en France et surtout une maladie incurable au nom barbare hyperglycinémie sans cetose. Nous apprenons que non seulement elle va mourir mais qu'en plus nous devrons la laisser partir, autrement dit débrancher sa sonde respiratoire... Aucun traitement n'existe, l'espérance de vie des bébés souffrant de cette maladie n'est que de quelques jours. Alice a trois traitements puissants pour ses crises d'épilepsie et même comme cela elle continue d'en faire, son état se dégrade de jour en jour. Elle n'ouvre pas les yeux, elle ne bouge pas, elle ne pleure pas... Elle est branchée de partout sonde respiratoire, sonde gastrique, sonde urinaire... elle ne fait rien par elle même.

C'est une épreuve terrible et inimaginable à vivre pour des parents une semaine seulement après sa naissance nous nageons en plein cauchemar.

Alice est partie dans nos bras 15 jours après sa naissance, nous l'avons accompagnée jusqu'au bout grâce à un personnel hospitalier exceptionnel qui a été à nos côtés avec tant de bienveillance et de respect. Nous n'avons pas eu la chance de véritablement "connaître notre fille", la maladie s'installant quelques heures à peine dans le corps elle intoxique le cerveau, Alice n'était donc plus là dès le début mais à aucun moment nous n'avons ressenti cela. On a participé à tous les soins possibles, nous avons pu lui donner un bain, la prendre dans nos bras malgré les 50 fils et tubes, faire du peau à peau, prévoir une rencontre avec sa grande sœur, la faire baptiser... De précieux souvenirs qui nous aident dans notre deuil.

Alors aujourd'hui je suis anéantie par cette perte terrible, mon bébé me manque tellement je la cherche partout, je ne pensais pas un jour vivre une telle douleur. Je sais que je parviendrai avec du temps, beaucoup de temps à surmonter cette épreuve grâce à ma grande fille qui est mon soleil dans ces ténèbres qui m'aide à garder le sourire et de l'espoir quand je n'en ai plus j'ai tellement de chance de l'avoir et mon mari exceptionnel tellement compréhensif doux et présent, mais surtout grâce à tout l'amour, la force et le courage que Alice nous a légués... Mais pour l'instant tout est dur, trop dur. Tout me semble parfois insurmontable, faire la cuisine, sortir... je n'arrive même pas à amener ma grande à l'école j'ai peur de croiser d'autres parents qui s'attendent à me voir avec une poussette je crains leurs regards, leurs mots. 
Je n'imagine pas une reprise du travail le mois prochain je ne suis pas prête...

Alice mon ange j'aurai tellement aimé que la vie ne soit pas si cruelle pour toi, pour nous... je te promets d'aller un jour un peu mieux je te le dois, je dois continuer à prendre soin de ta grande sœur qui t'aime tellement, elle aurait été une formidable grande sœur.

Une pensée pour toutes les mamans et papas qui sont confrontés à la perte d'un enfant c'est la pire chose qui puisse arriver dans la vie. Alors courage à tous pour continuer à vivre sans une partie de nous-même.

Je vous embrasse
Yolande
« Modifié: 31 Janvier 2020 à 09:48:43 par Yolande A. »
Maman d'une petite Inès (2014) et d'une petite Alice née le 27.11.2019 et qui est partie rejoindre les étoiles le 11.12.2019.

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 8866
Re : A Alice mon étoile filante qui souffrait d'une maladie orpheline
« Réponse #1 le: 09 Janvier 2020 à 09:25:37 »
Chère maman d'Alice,

Comme je suis émue de t'accueillir parmi nous...et impressionnée par le récit de la vie de ta petite puce, Alice...

Dans 2 jours, ce sera le 1er mois-anniversaire de son décès, après 15 jours de vie à se battre contre cette terrible maladie...il est bien normal que tout cela te semble impensable, inimaginable, voire même inacceptable, tant les évènements se sont enchainés dans un effroyable tourbillon...

et puis cette absence de ta fille qui pèse aujourd'hui dans ta vie est tellement lourde à porter pour ton coeur de maman...Oui, comme tu le dis si bien, tout est trop dur aujourd'hui...
Laisse couler tes larmes, laisse toi traverser par cette terrible souffrance...tu viens de vivre l'une des plus grandes épreuves de la vie...ton coeur de maman est déchiré de douleur....oui, il en faut du temps et de la douceur pour cheminer face à l'absence de ta petite Alice...

Viens nous parler d'elle, viens nous raconter encore et encore les moments de vie que tu as pu connaître avec elle...

et surtout appuie toi sur la force d'amour que tu as su lui donner pendant ta grossesse et surtout après sa naissance...

Nous sommes toutes en lien de coeur avec toi
je t'envoie tout plein de douceur et de compassion et pense très fort à toi
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

Yolande A.

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 74
Re : A Alice mon étoile filante qui souffrait d'une maladie orpheline
« Réponse #2 le: 09 Janvier 2020 à 09:51:12 »
Merci Isabelle pour ton message qui me touche très sincèrement je te réponds à travers mes larmes qui n'en finissent pas de couler depuis ce matin. L'approche du premier mois anniversaire de son décès me chamboule complètement.

J'ai l'impression de revivre toute l'hospitalisation, tous les moments douloureux, c'est une douleur tellement puissante, elle me fait peur parfois, j'ai peur de ne pas me relever. Mais je sais que je dois en passer par là, alors j'accueille cette terrible douleur je ne la combats pas.

Je souffre pour Alice, souffre pour cette courte vie qu'elle a eu, une vie de souffrance et de douleurs. Elle qui était si dynamique dans mon ventre elle n'arrêtait pas de bouger dans tous les sens et à peine sortie de mon ventre elle ne bouge plus. C'est dur à comprendre, à accepter...
Elle me manque tellement

Yolande
Maman d'une petite Inès (2014) et d'une petite Alice née le 27.11.2019 et qui est partie rejoindre les étoiles le 11.12.2019.

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 8866
Re : A Alice mon étoile filante qui souffrait d'une maladie orpheline
« Réponse #3 le: 10 Janvier 2020 à 09:54:05 »
Oh, Yolande...
comme je comprends ta souffrance, ce manque de ta petite puce aujourd'hui..

Tout a été si brutal et inattendu...et puis, ces foutues maladies qui touchent nos tout-petits nous semblent tellement inacceptables...

Oui, cette douleur est si puissante qu'on a l'impression qu'elle va nous engloutir et qu'on n'en verra jamais le bout...
tu vis aujourd'hui un véritable déchirement....non seulement tu as perdu ta fille, la chair de ta chair, une part de toi puisque c'est toi qui lui as donné la vie, l'as façonnée au creux de toi mais en plus tu es perdue face à ta fonction de maman qui est là comme en suspens et ne sait plus comment agir devant l'absence de ta petite Alice...
Je me souviens d'une maman sur le forum qui me disait un jour "mais Isabelle, c'est quoi être maman quand on vient de perdre son bébé ???"...

Avec l'approche de la journée de demain, tu as de quoi être bousculée en profondeur...pourrais-tu voir comment être entourée demain pour ne pas rester seule avec ta souffrance ? et voir aussi ce qui pourrait t'aider à traverser cette journée difficile ?

Appuie toi sur ce que te dit ton coeur de maman...ton coeur brulant d'amour pour ta fille, ton trésor pour toujours

je pense vraiment à toi et t'envoie mille douceurs
Isabelle


Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6329
Re : A Alice mon étoile filante qui souffrait d'une maladie orpheline
« Réponse #4 le: 10 Janvier 2020 à 10:08:53 »
Chère Yolande,

Je te souhaite la bienvenue ici malgré les circonstances terribles que tu vis.
Oui le forum est comme une grande famille où chacun(e) peut déposer, partager ce qui est tellement lourd à porter.

Je suis aussi bouleversée de lire votre histoire, celle d'Alice, votre petite fille aimée, partie beaucoup trop tôt.
Quel drame, qu'aucun parent de devrait vivre !

Sa maladie si grave et incurable et sa mort vous a plongés dans un abîme de souffrance, de chagrin. Comment en être autrement ?
Tous les sentiments qui t'habitent sont tellement légitimes. Tes larmes sont celles du chagrin et de tout l'amour que tu as pour ta fille. Oui elles coulent, coulent ...

Apprivoiser son absence est éprouvant et inimaginable. Elle te manque tant.

Oui, appuie-toi sur l'amour que tu as pour elle. Et sur ta fille aînée ton soleil et ton mari exceptionnel.

Je pense très fort à toi, à vous.
Nous sommes là avec toi, main dans la main comme nous aimons le dire.
Je t'embrasse fort.
Marie
Marie.J bénévole

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 8866
Re : A Alice mon étoile filante qui souffrait d'une maladie orpheline
« Réponse #5 le: 11 Janvier 2020 à 10:28:28 »
Chère Yolande,

Un petit coucou en direct pour toi, ce matin, sur le forum...

Aujourd'hui est une journée toute particulière et si douloureuse pour ton coeur de maman, avec ce premier mois-anniversaire du décès de ta petite Alice...
Et pourtant, tu as eu le courage et la force de venir apporter du soutien à une autre maman...tu es vraiment formidable !

Je viens de souhaiter, malgré la violence de ton chagrin, une très douce journée avec ta petite puce, blottie à tout jamais au fond de ton coeur de maman...
en espérant vraiment que tu seras entourée de compassion et d'attention...

je te serre dans mes bras et t'envoie plein de courage et d'amitié
En lien de coeur avec toi
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

Yolande A.

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 74
Re : A Alice mon étoile filante qui souffrait d'une maladie orpheline
« Réponse #6 le: 11 Janvier 2020 à 12:25:52 »
Merci énormément Isabelle pour cette pensée qui me touche très sincèrement. Un mois aujourd'hui que ma petite fille est partie, elle me manque tant. J'ai l'impression d'avoir vécu un an en un mois tellement c'était violent.
Un premier mois très dur avec les fêtes qui n'ont pas aidé, car passer noël sans elle a été un déchirement et commencer une nouvelle année sans elle est une telle souffrance.

Alors oui j'ai eu envie d'apporter un peu de réconfort à une autre maman dont le témoignage m'a bouleversée. C'est tellement dur de vivre ce qu'on vit et si les proches ne sont pas là ça paraît impossible à surmonter. J'ai beaucoup de chance d'être très bien entourée depuis le début et aujourd'hui ma meilleure amie est présente pour m'aider à passer cette journée avec nos puces respectives nous allons sortir au parc et passer un bon moment ensemble entre rires et pleurs.

Je vais rendre hommage à ma petite Alice en essayant d'aller bien et en profitant de sa grande soeur au maximum.

Je vous embrasse toutes merci pour vos mots
Maman d'une petite Inès (2014) et d'une petite Alice née le 27.11.2019 et qui est partie rejoindre les étoiles le 11.12.2019.

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 8866
Re : A Alice mon étoile filante qui souffrait d'une maladie orpheline
« Réponse #7 le: 12 Janvier 2020 à 09:34:17 »
Chère Yolande,

Oui, il est très éprouvant d'affronter au quotidien l'absence de ta petite puce...les fêtes sont en plus une véritable épreuve supplémentaire dans cette situation...

Que c'est précieux d'avoir une si merveilleuse amie....tu peux le lui dire...il n'y a pas beaucoup de personnes qui sont en capacité d'accompagner des parents éprouvés comme elle sait le faire...c'est super important d'en parler car cela montre que c'est juste possible, alors qu'il y a tant de parents qui se désespèrent d'être aussi mal compris et accompagnés par leur entourage amical ou familial...

N'hésite pas à venir nous parler d'elle, peut-être dans une autre rubrique pour bien mettre en valeur les qualités qu'elle sait mettre en oeuvre....cela pourrait peut-être ouvrir les yeux de certaines personnes ou au moins donner des idées à ceux qui viennent lire le forum...

Tu t'es donnée un bel objectif pour rendre hommage à ta petite Alice, celui d'aller le mieux possible...et en même temps, accueille toutes les émotions qui te traversent face à son absence...car elles sont totalement légitimes....tes larmes et ton chagrin sont aussi la mesure de ton amour pour elle...

je t'envoie plein de douceur et de réconfort
En lien de coeur avec toi
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

Yolande A.

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 74
Re : A Alice mon étoile filante qui souffrait d'une maladie orpheline
« Réponse #8 le: 13 Janvier 2020 à 07:17:39 »
Merci Isabelle.
J'accueille toutes les émotions depuis le début sans jamais les combattre je sais que cela fait partie du deuil. Même si des fois c'est super violent je sais qu'il faut en passer par là. Les gens autour de nous veulent qu'on aille mieux et c'est légitime car c'est dur de voir souffrir les gens qu'on aime mais je leur dis toujours j'irai mieux un jour pour le moment laissez moi pleurer mon bébé.

Mon amie est formidable je lui dis chaque jour car comme tu le dis si bien il faut être capable d'accompagner des parents endeuillés, trouver les mots ce n'est pas donné à tout le monde. J'ai beaucoup de chance d'avoir des amis très présents qui sont une vraie famille de coeur je les remercierai jamais assez. J'essaierai d'ouvrir un post un jour pour parler de tout cela, de donner des petits conseils car au fond ce n'est pas si compliqué que cela.

Ce matin je me lance un grand défi celui d'emmener ma grande à l'école cela fait 1 mois et demi que je ne l'ai pas fait entre l'hospitalisation d'Alice, les fêtes et moi qui faisait un blocage. Ce qui me bloque ce sont les regards, les mots que les gens vont me dire ou ne pas me dire. Si la vie avait été autrement je devrai revenir dans cette école en arborant fièrement la poussette d'Alice au côté de sa grande soeur et là j'y vais le dos courbé, le regard baissé de peur de croiser cette femme qui était enceinte en même temps que moi et qui a accouché quelques jours avant moi d'un bébé en pleine santé ça va faire mal je le sais.

Comme c'est dur de passer par tout cela. Mais je sais que je ne serai pas seule, ma petite Alice sera avec moi dans mon coeur pour m'aider elle le fait toujours et ma grande fille sera tellement heureuse que je l'amène que je vais prendre sur moi et m'écrouler ensuite fière de l'avoir fait.

Bonne journée à toutes
Yolande
Maman d'une petite Inès (2014) et d'une petite Alice née le 27.11.2019 et qui est partie rejoindre les étoiles le 11.12.2019.

Marie J.

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6329
Re : A Alice mon étoile filante qui souffrait d'une maladie orpheline
« Réponse #9 le: 13 Janvier 2020 à 09:17:40 »
Chère Yolande,

Je pense très très fort à toi ce matin, où tu conduis à nouveau ta fille à l'école.
Que de crainte, mais une force pour tes filles, ton aînée et Alice bien au chaud dans ton coeur.
Oui c'est dur.

C'est bon de lire que tu as de vrais amis, particulièrement une amie, si attentifs à ton chagrin et qui savent t'entourer. Qu'ils sont précieux. Oui Appuie-toi sur eux.

Je t'embrasse fort chère Yolande.
Marie
Marie.J bénévole

Marie-Silas

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 718
Re : A Alice mon étoile filante qui souffrait d'une maladie orpheline
« Réponse #10 le: 14 Janvier 2020 à 09:22:27 »
Chére Yolande,
Je découvre l'histoire de votre petite Alice. Je suis heureuse de lire que vous avez pu prendre votre place de parents dans les soins prodigués. Mais maintenant vous faites face à son absence. Que c'est dur pour toi de ne pas pouvoir tenir ton bébé dans les bras. Hier tu voulais accompagner ta grande à l'école, c'était un pas important pour toi, mais comme je comprends tes  craintes des réactions des autres et de cette rencontre avec  une jeune maman. Tu aurais du toi aussi présenter fièrement Alice! En même temps, c'est un joli pas que tu fais pour ta grande fille qui a du être contente que tu l'accompagne de nouveau.
Oui, laisse toi le temps d'accueillir tes émotions, ce sera une grande force pour toi si tu ne les laisses pas enfouies en toi. Il faut les vivre pour mieux les combattre ensuite. Je suis heureuse que cette amie t'accompagne avec tant d'empathie, que c'est précieux!
Sur ce je te souhaite une douce journée et toute la force dont tu as besoin pour faire chaque petit pas,
Alice est ton moteur!
Je t'embrasse,
Marie
Marie, maman de Silas, né le 16.11.2014 et décédé le 24.11.2014, trisomie 13, et de Raphael, 2017

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 8866
Re : A Alice mon étoile filante qui souffrait d'une maladie orpheline
« Réponse #11 le: 15 Janvier 2020 à 08:20:09 »
Un petit coucou pour toi, ce matin, Yolande... :)

C'est mercredi, donc normalement pas d'école et du coup, pas de conduite pour toi...après deux jours à relever ce magnifique défi, tu as bien mérité de souffler...

Bravo pour ce pas que tu as réussi à faire...tu es vraiment formidable ! Et ta grande a du être si heureuse de partage ces trajets avec toi....
J'espère de tout coeur que tu as rencontré attention et délicatesse de la part des autres parents et de la maitresse...

Prends bien soin de toi et profite bien de cette journée de pause...on peut être tellement fatigué quand on est en deuil....
je t'envoie plein de douceur et pense très fort à toi

Isabelle

Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)

Yolande A.

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 74
Re : A Alice mon étoile filante qui souffrait d'une maladie orpheline
« Réponse #12 le: 15 Janvier 2020 à 17:37:31 »
Bonjour à toutes,

Tout d'abord merci pour vos mots et vos encouragements. C'est pas toujours simple de revenir à la vraie vie et de sortir de chez soi. Le premier jour s'est bien passé je n'ai croisé personne de connu. La maîtresse ne m'a pas dit un mot sur cela, elle n'est pas de nature à s’étendre en temps normal, je ne l'ai pas pris mal car je sais qu'elle ne voulait pas me mettre mal à l'aise ou qu'elle pensait que parler de Alice aurait pu me mettre mal à l'aise. Mais j'ai toujours du mal avec les gens qui préfèrent faire comme si rien ne c'était passé c'est bizarre quand même non ?

Le deuxième jour a été plus dur, une maman est venue me féliciter, je vous laisse imaginer la scène, enfin vous l'avez sûrement vécue aussi, c'est tellement dur de voir la réaction des gens et de devoir expliquer l'inexplicable, l'impensable. J'ai vu de loin la fameuse dame qui était enceinte en même temps que moi sortir son bébé de la voiture, j'ai pressé le pas pour ne pas la croiser cela m'aurait anéantie. Un premier cap de passé je suis fière de moi même si j'ai craqué en sortant de l'école, car c'est dur d'y aller sans une partie de moi. Ma petite Inès était quant à elle tellement contente que j'y aille avec elle, c'est sa force et celle d'Alice que j'ai ressenti pour traverser cette première étape.

Je me suis motivée à aller faire les courses et là deuxième douche froide, une promotion spéciale bébé à l'entrée du magasin, que c'est dur, la vie te ramène toujours à ta réalité. Mais je sais que je vis devoir faire face à d'autres épreuves de ce genre.

Je sens quand même un peu de mieux en moi, comme une éclaircie, l'équilibre est encore très fragile mais disons que les dates anniversaires sont passées, celles qui font mal et nous replongent dans la souffrance, enfin du moins jusqu'au prochain mois. Alors du coup des fois je culpabilise d'aller un peu mieux, comme si je n'avais pas le droit à un peu de répit, à être heureuse puisque Alice n'est plus là. Avez-vous déjà ressenti ça ?

Je vous embrasse toutes, merci pour vos pensées.   

Yolande


 
Maman d'une petite Inès (2014) et d'une petite Alice née le 27.11.2019 et qui est partie rejoindre les étoiles le 11.12.2019.

Tiphaine

  • Newbie
  • *
  • Messages: 42
Re : A Alice mon étoile filante qui souffrait d'une maladie orpheline
« Réponse #13 le: 15 Janvier 2020 à 21:52:18 »
Bonjour Yollande

Je suis emue de t'accueillir sur ce forum et de voir à quel point tu fait preuve de courage dans cette tragique épreuve qui nous réunie sur ce forum.
Comme je me retrouve dans ce quotidien que tu raconte : l'impression de vivre dans un cauchemar, l'impression de ne garder que les mauvais souvenirs, les questions quant à la reprise du travail, la peur des réactions des autres personnes pour lesquelles tu dois annoncer le décès de ton enfant, la réaction de ces personnes, ce sentiment de culpabilité quant à la reprise du quotidien...

Au début, j'avais aussi cette terrible impression de ne garder que les souvenirs les plus tragiques. Puis, petit à petit les souvenirs les plus heureux s'imposent fort heureusement.
Ces souvenirs nous aident à rester debout pour affronter jour après jour et surtout pour affronter toutes ces premières fois qui sont si dûres.
Toutes mes premières fois après le décès d'Isaac ont été difficile à vivre pour ma part. J'avais aussi ce sentiment de culpabilité face à la reprise de mon quotidien.
Ce qui a pu m'aider c'est de me dire qu'Isaac aurait voulu qu'on continue d'avancer.
Je garde aussi en tête le souvenir de mon bébé qui s'est battu pendant tous ces jours.
Et je me dit qu'il s'est battu comme un petit lion. Je me dois de faire la même chose.

Pour ce qui est du travail, une chose est sûre, si tu ne te sens pas prête, il ne faut pas reprendre. Il est important de s'écouter et de prendre du temps pour soi. Et quand tu seras prête, tu le sentiras.

Je dois te dire que je te trouve extrêmement courageuse. Quel courage tu as eu d'affronter cette maman.
Tu peux effectivement être fière de toi.

Je suis plutôt d'accord avec toi. Le deuil périnatal semble vraiment tabou dans notre société.
Les gens peuvent nous fuir et tout le monde n'a pas cette capacité, dans ces terribles épreuves, de nous accompagner. On apprend à faire le tri dans notre entourage pour nous préserver. Il est important encore une fois de se protéger le plus possible à mon sens.

En tout cas, je suis de tout cœur avec toi

Tiphaine
Maman d'Isaac (né le 05/08/2019, décédé le 16/08/2019)

isabelle

  • Global Moderator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 8866
Re : A Alice mon étoile filante qui souffrait d'une maladie orpheline
« Réponse #14 le: 16 Janvier 2020 à 09:45:51 »
Coucou Yolande,

Je trouve aussi que tu exprimes tellement bien tes émotions et ton cheminement....avec chaque petit pas que tu essaies de faire au mieux...

tu es vraiment formidable...et c'est tellement bien que tu viennes en parler ici sur le forum...je suis certaine que cela peut aider d'autres parents qui viennent ou viendront te lire un jour...

Bien sûr qu'il est normal d'avoir du mal avec ceux qui préfèrent passer à autre chose, comme si rien ne t'était arrivé....malgré une apparence neutre, c'est en fait hyper violent pour toi, car c'est comme nier l'existence de ta petite Alice, nier son passage dans votre vie, nier toute la période de ta grossesse....bref, c'est comme effacer un temps tellement important dans ta vie de maman...
Et en plus de cela, c'est ne pas voir ta souffrance, le chagrin de ton coeur de maman, le vide que son absence à créer dans ta vie...
Aujourd'hui, tu es bien une maman de deux petites filles...en deuil de l'une d'entre elles...ce n'est pas rien, c'est même terrible à vivre !
Alors, il est bien légitime que tu éprouves ce sentiment....en fait, je dirai même que ce n'est pas toi qui es bizarre, c'est eux qui ne sont pas dans la réalité de la vie...car elle existe bien, cette réalité si douloureuse...

En lien de coeur avec toi, aujourd'hui, dans tous ces petits pas que tu fais...
Isabelle
Maman d'Aude, Edouard, Hugues, Laurent et Emmanuel, né et décédé le 18 février 2002 (trisomie 18 et hernie du diaphragme, décelés à 12 SA)